Déception au travail
0
0

Déception au travail : Que faire pour encore y croire ?

Accueil > Articles divers > Déception au travail : Que faire pour encore y croire ?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

La vie professionnelle est souvent semée d’embûches. Beaucoup de déceptions et très peu de moments glorieux. Nous avons souvent tendance à oublier que nous avons des collègues qui veulent la même chose que nous : évoluer dans l’entreprise, s’épanouir. Malheureusement, il y a très peu d’élus. Entre ceux qui seront promus et ceux qui auront une meilleure mission, il y a ceux qui resteront sur le même point de départ. Tôt ou tard, nous sommes tous confrontés à une déception. Mais seule notre façon de la gérer nous distinguera des autres. Comment pouvons-nous réussir à nous distinguer en gérant une déception au travail ?

Quelles sont les déceptions récurrentes au travail ?

Nous sommes généralement déçus au travail, lorsque nous n’avons pas l’impression de progresser dans l’entreprise. Mais la déception cache un tout autre sens. Être déçu parce qu’on n’a pas eu de promotion peut être lié au fait qu’on aurait voulu prouver à sa famille et à ses amis qu’on progresse. On aurait voulu qu’ils soient fiers de nous, etc.

Pas de promotion

Vous pouvez être déçu de ne pas avoir obtenu de promotion dans l’entreprise. Dans ce cas, trois cas de figure se présentent :

  • Soit vous ne comprenez pas la non-promotion et donc vous ne l’acceptez pas.
  • Soit vous la comprenez un peu trop, au point d’en être perturbé.
  • Soit vous la comprenez, l’acceptez mais restez déçu.

Il y a un quatrième cas à considérer. Vous vous comportez comme un enfant qui apprend à mieux connaître le monde. Cela signifie que vous cherchez à savoir pourquoi et comment être promu. Nous verrons cette approche plus loin dans cet article.

Les missions confiées aux autres

Autre déception au travail : les missions confiées aux autres. Toujours dans la même logique que la promotion, on se dit souvent que la mission, on la mérite. Ou du moins que nous voulions cette mission pour faire nos preuves. La déception est encore plus douloureuse lorsque nous avons demandé la mission mais qu’on nous l’a refusée. Pourquoi m’a-t-on refusé cette mission alors que je l’avais demandée ? Alors que je la méritais ? Nous devrions poser ces questions directement aux responsables, mais nous ne le faisons pas. Certains garderont ces questions pour eux par peur des représailles. Les plus audacieux les poseront mais pas de la meilleure façon.

La déception au travail : la déception du supérieur

Lorsque c’est votre supérieur qui est déçu par votre travail, la question devient toute autre. Vous comprenez à ce moment-là qu’il ne s’agit pas seulement de vous mais des performances de l’entreprise.

Lorsque votre supérieur est déçu, vous vous dites qu’il vaut mieux garder vos attentes envers l’entreprise pour plus tard. Que vous êtes responsable devant l’entreprise, sinon vous risquez le pire.

Déçu par mes performances dans l’entreprise

Cette déception est similaire à la précédente. Que notre supérieur nous ait fait savoir ou non qu’il était déçu, si nos performances sont mauvaises, nous serons forcément nous-mêmes déçus. Surtout lorsque nous pensions avoir de meilleures performances.

La façon dont nous gérons la déception au travail est très importante pour notre carrière. Si nous décidons de nourrir une déception avec des regrets et de la culpabilité, la déception deviendra si grande qu’elle bloquera la sortie.

Quelle peut être l’origine d’une déception ?

Les origines d’une déception peuvent être multiples. Il est important d’en tenir compte afin de ne pas faire de jugements erronés basés sur des émotions. Il faut être très rationnel dans l’analyse d’une déception.

Vous n’avez pas été à la hauteur

Parfois, la déception est due au fait que vous n’avez tout simplement pas été à la hauteur. Il est souvent nécessaire de l’admettre, de l’accepter afin de trouver la force d’aller de l’avant. C’est pourquoi, après évaluation, votre supérieur trouve judicieux de donner la promotion/mission à quelqu’un qui la mérite.

Il est très difficile de l’admettre, mais lorsque vous l’aurez fait, vous vous poserez les bonnes questions, telles que

  • Que dois-je améliorer ?
  • Comment puis-je faire mieux la prochaine fois ?

Ne vous flagellez pas en vous traitant d’échec et de perdant. Cela ne vous aidera pas. Envoyez plus tôt des messages positifs à votre cerveau comme : Je peux faire mieux, je vais faire mieux.

Votre patron avait des attentes différentes

Il arrive que vous vous soyez trompé sur les attentes de votre patron. Vous avez travaillé dur, mais le résultat n’est pas celui qu’il attendait de vous. Dans ce cas, ne rendez pas votre déception au travail pire qu’elle ne l’est déjà en vous disant que vous n’avez pas été à la hauteur. Vous n’avez tout simplement pas travaillé selon ce qui vous était demandé. Si cela vous a coûté votre promotion, dites-vous que c’était une simple erreur de votre part et rien de plus.

Elle ne devrait pas affecter votre capacité à répondre aux véritables attentes de votre patron. Pour éviter de passer à côté de nouvelles responsabilités, il serait judicieux de demander directement à votre patron ce qu’il attend de vous.

Vous ne disposiez pas de tous les moyens nécessaires

La cause de votre déception au travail peut être liée au fait que vous n’avez pas eu toutes les ressources nécessaires pour remplir votre devoir. L’entreprise ne vous a pas fourni tout ce dont vous aviez besoin pour faire un bon travail. Donc, si quelqu’un est à blâmer, c’est bien l’entreprise. Vous ne pouviez pas faire de miracles, et même si vous le pouviez, dites-vous que votre bien-être au travail passe avant tout.

Quelqu’un était meilleur que vous

Vous n’avez peut-être pas été promu parce que quelqu’un était meilleur que vous et que l’entreprise ne pouvait récompenser qu’une seule personne. Ce qui signifie que vous n’avez pas démérité. Gardez à l’esprit que vous avez été excellent mais que ce n’était pas votre heure de gloire. Votre tour viendra éventuellement, gardez le même rythme si possible, devenez encore meilleur que vous ne l’êtes déjà.

Quelques solutions contre la déception au travail

La déception n’est pas facile à gérer, surtout quand on n’y est pas préparé. Pour mieux gérer un problème, vous devez vous préparer mentalement à la possibilité qu’il se produise. Si vous n’êtes pas préparé, vous vous poserez des questions inutiles telles que : Pourquoi cela m’arrive-t-il ?

Accepter le résultat

Afin de gérer correctement la déception, commencez par l’accepter. Elle est là, vous ne pouvez pas revenir en arrière et elle non plus. Cependant, vous avez le pouvoir de rendre une déception plus grande comme vous pouvez la rendre plus petite. Vous n’avez pas été promu ? Alors accepter ce résultat vous rendra plus fort. N’essayez pas de le combattre ou d’être sur la défensive. N’essayez pas de trouver une solution en un temps record, prenez le temps de digérer. Accepter la déception vous fera le plus grand bien. Trouvez en vous la force d’y faire face et ne faites pas le difficile, vivez avec la douleur.

Isolez-vous pour laisser parler vos émotions

La déception peut laisser un grand vide. Elle peut entraîner d’autres problèmes comme la dépression ou la perte de confiance en soi. Ne la laissez pas avoir plus de pouvoir qu’elle ne devrait en vous. Une façon intelligente de gérer la déception au travail est de laisser parler les émotions qui y sont associées. Lorsque vous êtes déçu, vous pouvez avoir peur pour votre avenir, vous pouvez vous sentir triste, vous pouvez avoir envie de pleurer, vous pouvez vous sentir vide à l’intérieur. Vous devez vivre toutes vos émotions, n’essayez pas de les expulser de vous. Laissez-les s’écouler en vous jusqu’à ce que vous ne vouliez plus souffrir. Pleurez si vous en avez envie, videz votre sac dans votre coin. Une fois que c’est fait, reprenez le contrôle de vos émotions.

Identifiez la cause du problème

Trouvez ce qui vous a coûté votre promotion/affectation ou toute autre satisfaction dans votre lieu de service. La meilleure façon d’y parvenir est d’établir une communication saine avec votre supérieur. Allez voir cette personne avec l’intention d’obtenir des réponses et rien de plus :

  • Découvrez pourquoi vous n’avez pas obtenu la promotion/affectation.
  • Quels étaient les critères de choix ?
  • Quelles étaient les attentes ?
  • Ce que l’on attendait de vous
  • Que pouvez-vous faire de mieux pour réussir la prochaine fois ?

Vous avez le droit de poser ces questions, n’ayez pas peur de le faire. Si vous avez des managers difficiles à vivre, descendez un peu plus bas avec la même intention de trouver des réponses.

Prenez des engagements

prendre des engagements

Une fois que vous savez ce qui doit être changé, amélioré, et ce que l’on attend de vous, prenez des engagements pour répondre à ces attentes. Vous pouvez prendre des engagements envers vous-même ou envers votre patron. Le plus important est que vous vous promettiez de faire mieux la prochaine fois et que vous fassiez tout ce que vous pouvez pour y parvenir.

Une déception au travail n’est jamais facile à surmonter. Vous devez vous donner le temps de tout digérer correctement afin de vous remettre sur les rails.

Gérer une déception par l’hypnose thérapeutique

Dans le cas où vous ne parviendriez pas à canaliser vos émotions par la force de votre esprit, vous pouvez suivre des séances d’hypnothérapie. Comme chaque séance a un objectif précis, vous pouvez décider de consacrer votre séance à la gestion de vos émotions ou à la réalisation de vos objectifs.

L’hypnothérapeute vous guide vers votre objectif en essayant de s’adapter à votre univers mental.

Prendre un nouveau départ

Prendre un nouveau départ

Certaines personnes sont déçues par leur travail, et quoi qu’elles fassent, elles n’arrivent pas à trouver de satisfaction dans ce qu’elles font. Peut-être que le travail qu’elles font ne leur apporte pas la reconnaissance, la valeur qu’elles recherchent. Peut-être se sentent-elles mal traitées, mal comprises ou ignorées. Se lever chaque matin pour aller travailler peut être un calvaire pour elles.

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens sont déçus par leur travail. Les questions à se poser sont les suivantes : Devons-nous continuer à travailler à ce poste ? Jusqu’à quand ? Que recherchons-nous exactement dans notre travail ?

Si vous avez le sentiment que vous pouvez être plus épanoui ailleurs, alors démissionner n’est pas une option à négliger. Au lieu de démissionner tout de suite, assurez-vous d’abord de trouver votre prochain emploi.

Si vous n’avez toujours pas envie d’aller ailleurs, essayez de trouver une solution pour rester dans votre environnement de travail. Vous pouvez rendre votre travail plus épanouissant en essayant des techniques de job crafting par exemple.

Développer vos compétences

Que vous soyez nouveau ou ancien dans un emploi, il est toujours possible de développer vos compétences. Les emplois évoluent et les attentes deviennent souvent trop élevées, il faut donc essayer de rester indispensable. Les compétences à acquérir, vous les trouverez dans les livres, les blogs, les chaînes youtube, etc.

L’avantage de cette approche est que vous ne vous sentirez pas dépassé et que vous gagnerez en confiance en vous. De plus, il n’y a pas que des compétences liées à votre domaine. Vous pouvez apprendre à faire autre chose, mais concentrez-vous sur ce que vous aimerez à long terme.

Une compétence supplémentaire ou approfondie peut vous ouvrir de nombreuses portes, y compris de nouvelles responsabilités. Si vous envisagez une reconversion professionnelle, les nouvelles compétences acquises peuvent vous aider à faire votre choix. N’oubliez pas que vous êtes libre d’apprendre ce que vous voulez, même si vous travaillez à temps plein.

Passez un bon moment

Une déception au travail peut vous épuiser émotionnellement et même physiquement, au point de vous faire perdre l’envie de continuer. Lorsque vous êtes déçu, pensez à prendre l’air. Faites une pause et allez vous promener ou faites quelque chose pour vous distraire. La marche, par exemple, vous permettra de réfléchir de manière saine et de ne pas laisser vos émotions prendre le dessus.

Si vous avez du temps à perdre, faire du sport peut vous aider beaucoup. Car certaines activités physiques facilitent la circulation du sang, ce qui est idéal pour avoir des pensées positives. De plus, vous pouvez choisir une distraction qui a le pouvoir de vous mettre de bonne humeur.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :