Quand la crise de la cinquantaine touche la vie professionnelle


Franchir ses 50 ans, c’est déjà un événement en soi. Un demi-siècle de vie sur terre très franchement ce n’est pas rien et il y a toutes les raisons de s’en réjouir. Non seulement vous avez vécu une quantité enviable d’expériences extraordinaires. Mais surtout, vous avez enfin compris que la vie se savoure pleinement et que vous êtes le seul maître de votre bonheur. Et cerise sur le gâteau : les années vous ont appris à mieux vous connaître et avoir suffisamment de bienveillance pour vous aimer comme personne ne pourra jamais le faire à votre place. Pour autant, cela n’empêche que dans certains domaines de la vie et plus particulièrement sur le plan professionnel, les doutes, les frustrations et les réflexions ont parfois la vie la dure. Souvent, on associe ce phénomène à la fameuse « crise de la cinquantaine ».

Alors, comment se traduit cette crise chez les salariés ? Faisons le point ensemble.

Crise de la cinquantaine : qu’est ce que c’est réellement ?

Touchant les personnes âgées de 45 à 55 ans, la crise de la cinquantaine ou encore la crise de demi-siècle concerne aujourd’hui 80 % de la population. Et cela aussi bien les hommes que les femmes. Si elle n’affecte pas toujours la vie personnelle, elle peut se révéler extrêmement éprouvante dans la vie professionnelle. Raison pour laquelle, elle fait partie des phases les plus redoutées par le salarié. Tout simplement parce qu’à 50 ans, les certitudes s’effritent, les émotions s’entremêlent et surtout les questions abondent. Et plus particulièrement, ceux concernant l’avenir professionnel. Pour ne rien arranger les choses, c’est à partir de cet âge là qu’on se rend inévitablement compte que l’on est plus aussi performant et aussi sollicité que nos collègues beaucoup plus jeune. Ce qui emmène bien souvent à une introspection profonde parfois douloureuse.

Néanmoins, même si son appellation laisse souvent le penser, la crise de la cinquantaine n’est pas à proprement parle une « crise  » sauf peut être chez quelques personnes qui mettent leur vie sens dessus-dessous en quittant leur travail sur un simple coup de tête ou en présentant des comportements aberrants vis à vis de leur collègue. La crise de la cinquantaine au travail n’est en réalité que la manifestation exacerbée de la peur de ne pas avoir vécu comme on aurait dû, de ne pas avoir fait ce qu’on aurait pu faire et plus particulièrement de s’être finalement trompé dans notre choix de carrière. En d’autres mots, il s’agit d’une sorte de bilan de ce que nous avons accompli jusque là et de ce que nous souhaitons désormais vivre.

L’ennui comme facteur prédominant de la crise de la cinquantaine

La peur de la retraite qui arrive à pas de géant. L’impression d’être dépassés, d’être sur un siège éjectable. Le sentiment de stagner. Les opportunités qui se font de plus en plus rares. La sensation d’avoir raté sa vie professionnelle. Besoin de renouveau. Ras-le-bol de la routine. Nombreuses sont les raisons qui peuvent expliquer la survenue d’une crise de la cinquantaine au travail. Toutefois, parmi tous les facteurs les plus souvent cités, l’ennui semble être le dénominateur commun à toutes les crises de la cinquantaine.

En effet, une récente étude révèle que pour la majeure partie des quinquagénaires, l’ennui dans leur métier signe souvent le début de la crise de la cinquantaine. Et pour cause, souvent perçue comme un échec dans leur vie professionnelle, l’ennui au travail ou le bore-out pousse inévitablement à se remettre en question et à vouloir donner un sens à son travail. D’autant plus que lorsque l’on s’ennuie dans son travail, on a souvent l’impression que la vie n’a plus de gout. Un sentiment qui crée progressivement une envie de changement urgente. Souvent, il commence également à faire naître une frustration. Cette dernière se traduit dans la plupart des cas par un désengagement au travail.

Caractéristiques de cette crise

Tout comme la crise de la quarantaine, la crise de la cinquantaine dans le cadre professionnelle s’installe de façon insidieuse et arrive souvent sans crier gare. En effet, les premiers signes sont souvent mal décryptés et très difficiles à repérer. À un tel point que le quinquagénaire n’en est véritablement conscient que lorsqu’il ressent un réel malaise intérieur et une forme de routine qui l’oppresse. Sans s’en rendre compte, il devient alors de plus en plus irritable et se sent impuissant face à ce flot de questions qui se bousculent dans sa tête. Les principaux symptômes sont donc :

  • Crise de colère souvent répétée due au manque de considération de ses pairs ;
  • Sentiment de déprime ;
  • Réactions disproportionnées ;
  • Apparition d’une routine professionnelle ;
  • Épuisement professionnel
  • Frustration vis-à-vis des collègues ;
  • Anxiété, trouble du sommeil répété ;
  • Abattement moral indescriptible et inexplicable.
  • Angoisse d’être facilement remplacé par des gens plus jeunes ;
  • Stress ;
  • Perte de motivation ;
  • Lassitude profonde ;
  • etc.

Au-delà de ces symptômes qui ont souvent un impact sur le bien-être professionnel, la crise de la cinquantaine peut également se manifester par une soif intense de changement, de prendre un nouveau virage sa vie professionnelle en se reconvertissant ou mieux encore se lancer dans son propre business. En effet, c’est souvent lors de la crise de la cinquantaine que de nombreuses personnes décident de se lancer dans la création d’une entreprise. D’une part, pour s’affranchir des contraintes imposées par un employeur et connaitre enfin le gout d’être leur propre patron. D’une autre part, pour de nouveau découvrir la liberté perdue durant leur jeunesse. Mais aussi, dans la perspective de laisser de meilleurs héritages aux enfants.

Comment mieux vivre la crise de la cinquantaine au travail ?

Avant toute chose, vous devez comprendre qu’il n’existe pas de remède miracle pour soigner la crise de la cinquantaine. De plus, elle ne devrait pas être considérée comme une maladie. D’un certain point de vue, elle peut même être aperçue comme une opportunité. Celle de redynamiser votre carrière et arriver à un épanouissement professionnel. Afin de vous aider à vivre cette période de remise en question profonde, mais souvent nécessaire, voici quelques conseils :

  • Accepter : 

En effet, bien que cela puisse sembler étrange, en acceptant votre situation et en prenant le temps de faire le point, vous pouvez mieux comprendre les causes de votre crise. Aussi, vous pourrez trouver en vous même les moyens de calmer vos doutes et vos frustrations. Puis surtout, il est important de vous rappeler que la crise de la cinquantaine ne vient jamais au hasard. Il ne tient donc qu’à vous de trouver sa signification.

  • Communiquez :

Surtout, évitez de vous refermer sur vous-même. Pour passer ce cap dans les meilleures conditions, vous devez absolument en parler à votre entourage. D’autant plus qu’en à plusieurs on peut trouver les meilleures solutions.

  • Empêchez la routine de s’installer dans votre vie professionnelle.
  • Écoutez vos besoins.

Maintenant que vous savez tout sur la crise de la cinquantaine, est-ce que vous vous sentez prêt à passer le cap des 50 ans ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment