Trouble de la personnalité limite : quand les émotions font des siennes


Le trouble de la personnalité limite (TPL) ou trouble de la personnalité borderline fait partie des maladies psychiatriques. Très complexes, ses manifestations peuvent différer d’un individu à un autre. Mais on reconnait aux personnes atteintes de ce trouble une importante instabilité émotionnelle et affective. En effet, l’individu peut être de bonne humeur puis être facilement irritable ou déprimé et après basculer vers un autre été. D’où l’utilisation du terme « borderline » pour parler de cette maladie. Il va de soi donc que cette instabilité émotionnelle a des effets négatifs sur la relation du troublé avec les autres. Par ailleurs, les personnes souffrant de TPL peuvent adopter des comportements destructeurs. 

Les causes du trouble de la personnalité limite

Il faut savoir que le trouble de la personnalité borderline est multifactoriel. La maladie peut effectivement être due à des causes biologiques, chimiques ou génétiques. Au niveau génétique, on peut parler de l’hérédité, c’est-à-dire des membres de la famille, qui sont eux-même sont touchés par le TPL. Des anomalies cérébrales notamment au niveau de la zone de régulation des émotions sont également susceptibles de faire apparaître ce trouble.

Parmi les autres facteurs sont à prendre en compte, il y a :

  • une certaine sensibilité aux émotions présente depuis la naissance,
  • un environnement familial instable accompagné d’une difficulté d’adaptation au milieu,
  • des expériences traumatiques ou pénibles vécues durant l’enfance (maltraitance, abus sexuel, psychologique…),
  • un comportement impulsif,
  • de problèmes d’attachement,
  • des deuils ou séparations survenus durant l’enfance. 

Il est important de noter que les troublés borderline ont une peur démesurée de perdre leurs proches. Ce qui fait qu’il est très facile pour eux de se sentir rejetés ou abandonnés

Trouble de la personnalité limite, qui sont les personnes les plus à risque ?

Les hommes comme les femmes sont susceptibles d’être atteints par le trouble de la personnalité limite. Toutefois, ce trouble est plus visible chez les femmes.

En outre, il est intéressant de savoir que le TPL apparaît à la fin de l’adolescence et à l’entrée à l’âge adulte. C’est aussi le moment où la personnalité se solidifie. Mais certaines études ont révélé que les symptômes peuvent se manifester durant l’enfance… La maladie peut aussi se manifester chez les personnes âgées. Cependant selon l’étude de plusieurs cas, les symptômes se résorbent à partir de la quarantaine.

Trouble de la personnalité limite : les symptômes

Comme il a été évoqué plus haut, les manifestations du trouble de la personnalité borderline sont variables d’une personne à une autre. Néanmoins, il est possible de constater plusieurs symptômes :

  • humeur facilement et rapidement changeante, 
  • difficulté à contrôler ses émotions, ce qui entraîne souvent des conflits avec les proches,
  • hyperémotivité envahissante,
  • colère intense, le troublé peut devenir très rancunier envers ses proches,
  • comportement antisocial, le malade est hostile aux idées qui ne viennent pas de lui et agir de manière impulsive,
  • prend souvent des risques (consomme de la drogue, alcool, dépense sans compter…),
  • change souvent d’avis, par exemple, le troublé modifie son plan de carrière
  • une image négative de soi même,
  • peur de la solitude, d’être abandonné,
  • ressent une sensation de vide qui se traduit par un manque d’idée ou de sentiments,
  • comportements destructeurs, mutilation ou idées suicidaires.

Par ailleurs, ces symptômes s’expriment à des degrés différents selon l’individu. De plus, l’individu atteint peut souffrir d’autres troubles tels que des troubles bipolaires, alimentaires, dépressifs, anxieux et une dépendance à la drogue ou l’alcool.

Dans l’éventualité où vous pensez souffrir ou pensez que quelqu’un souffre d’un TPL ou encore que vous ayez du mal à reconnaitre les symptômes, vous avez la possibilité de contacter un psychothérapeute en ligne pour vous aider. Par ailleurs, adopter ce réflexe est conseiller, car plus tôt la maladie est détectée, plus vite une stratégie de traitement sera établie.

VIVRE AVEC UNE PERSONNE ATTEINTE DE TROUBLE DE LA PERSONNALITÉ LIMITE

Au vu de son instabilité émotionnelle et de son comportement antisocial, vivre avec une personne atteinte de TPL est très difficile. En effet, l’entourage est également affecté par la maladie. Surtout lorsqu’il doit faire face à des comportements autodestructeurs. Dans la crainte de déclencher une prochaine crise, les proches font attention à leurs moindres faits et gestes. Cette situation crée effectivement en eux un sentiment d’impuissance, d’incompréhension, de peur ou de culpabilité. 

Pour faire face à cela, il est judicieux que les membres de la famille et les proches cherchent une épaule sur laquelle s’appuyer. Un psychothérapeute en ligne est qualifié pour remplir ce rôle. De plus, il peut également traiter la maladie du troublé.

Soigner le trouble de la personnalité limite

Avant de parler de traitement, vous devez savoir qu’il n’est pas toujours possible de prévenir l’apparition du trouble borderline. Soigner le comportement antisocial et les divers symptômes du TPL est tout à fait possible. En outre, il est clairement établi que l’état d’une personne troublée va en s’améliorant avec l’aide d’antidépresseurs et d’anxiolytiques. Attention, ces médicaments ne traitent pas directement le TPL. Ils aident plutôt à mieux gérer les symptômes (dépressions et angoisses). Ainsi, il sera plus facile pour la personne d’adopter un comportement plus « normal ». Des stabilisateurs d’humeur peuvent également être prescrits. Si éventuellement où les médicaments ont des effets secondaires indésirables, il est de rigueur d’en faire part à son psychothérapeute en ligne ou son pharmacien. Cela afin qu’un spécialiste ajuste la médication ou en prescrive un autre.

L’accompagnement d’un psychothérapeute aide le troublé à reprendre le contrôle sur leurs émotions. Mais surtout à réduire les comportements autodestructeurs. À cette fin, le spécialiste a plusieurs méthodes d’action. Entre autres, il peut privilégier une thérapie comportementale dialectique (se base sur la résolution des problèmes) ou une thérapie cognitivo comportementale (vise à faire adopter des comportements adaptés à la situation actuelle). Il est possible que la thérapie soit suivie individuellement ou en groupe. Il est possible qu’une hospitalisation soit nécessaire pour traiter un cas de TPL. Sachez toutefois que quelques symptômes peuvent resurgir si l’individu vit une situation difficile comme la perte d’un être cher.

Aucune situation, aussi difficile soit-elle, n’est insurmontable. Ne craigniez jamais de demander de l’aide. 

1

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Comments

  1. Lwh  septembre 16, 2019

    Le trouble de la personnalité limite ne se soigne pas avec des médicaments. Et c’est une très mauvaise idée de mettre à disposition d’un borderline des médicaments.
    La thérapie par ultrasons est très efficace pour ma part c’est grâce à elle que j’ai stopper définitivement l’alcool, la mutilation, les comportements limites et je gère mieux mes émotions.

    reply

Add a Comment