signes de manque d'empathie
1
1

Signes de manque d’empathie : comment les identifier et agir ?

Accueil > Articles divers > Signes de manque d’empathie : comment les identifier et agir ?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Le sentiment d’empathie renforce les relations avec les autres. En nous mettant à la place de l’autre, nous pouvons comprendre ses signaux de détresse et y répondre en conséquence. Mais lorsque nous avons du mal à manifester de l’empathie, nous fragilisons nos relations interpersonnelles. Or, dans une relation, il est parfois difficile de savoir qu’une personne manque d’empathie, même après des années. C’est au moment où nous sentons que le lien va finir par se rompre que nous essayons d’identifier le mal. Une façon d’éviter cela est d’être à l’affût des personnes qui manquent d’empathie. Il existe de nombreux signes de manque d’empathie que l’on peut observer chez certaines personnes. Nous allons examiner certains de ces signes en détail dans cet article. Nous verrons également comment réagir face à une personne qui manque d’empathie et comment développer l’empathie.

Qu’est-ce que l’empathie ?

L’empathie est la tentative de compréhension des émotions, des sentiments et des croyances des autres. C’est la capacité émotionnelle de se mettre dans la situation d’une autre personne et d’essayer de comprendre ce qu’elle ressent.
Une personne empathique peut présenter les qualités suivantes :

  • Elle est à l’écoute des autres
  • Elle fait attention à ce qu’elle dit pour ne pas blesser l’autre personne
  • Elle sait comment maintenir une discussion constructive pour aider les autres
  • Elle est attentive aux signaux visuels des autres et fait preuve d’une réaction appropriée
  • Elle essaie de démontrer qu’elle comprend les sentiments et les émotions de son interlocuteur.

Selon le psychologue Carl Rogers (1902-1987), « L’état d’empathie, ou le fait d’être empathique, consiste à percevoir le cadre de référence interne d’une autre personne avec précision et avec les composantes émotionnelles et les significations qui s’y rapportent, comme si l’on était cette personne » . C’est une autre façon de dire que l’empathie nous permet d’avoir une certaine intelligence émotionnelle face à une situation donnée.
Afin de faciliter l’identification des signes de manque d’empathie, les psychologues Paul Ekman et Daniel Goleman ont établi l’existence de trois types d’empathie :

L’empathie cognitive

Cette forme d’empathie est décrite comme la capacité d’un individu à comprendre les sentiments d’un autre sans les ressentir lui-même. C’est comme regarder une catastrophe à la une du journal, compatir à la douleur des victimes mais sans éprouver la même douleur.

Empathie émotionnelle

Une personne dotée d’empathie émotionnelle reconnaît et ressent les émotions d’une autre personne. Au point qu’elle peut même ressentir les sensations physiques associées à ces émotions.

Empathie compatissante

Il s’agit de la combinaison des deux formes d’empathie précédentes. L’empathie compatissante se manifeste par la reconnaissance, le ressenti et le désir de partager le fardeau émotionnel de l’autre. Comme céder sa place à une vieille dame par exemple.

Il est possible d’avoir une empathie cognitive et/ou émotionnelle. Cependant, en regardant autour de soi, il est assez unique d’avoir une relation avec un empathique compatissant. En outre, quel que soit le type d’empathie ressentie, son degré varie en fonction de la personne.
Avant de montrer quelques signes de manque d’empathie, certaines questions subsistent : Est-il possible de manquer d’empathie ? Pourquoi certaines personnes en manquent-elles ?

Manque d’empathie : est-ce possible ?

Il est difficile de rencontrer une personne ayant un manque total d’empathie. Sauf exceptionnellement chez les personnes présentant un trouble psychologique important tel qu’une personnalité narcissique. Il est également important de comprendre que l’empathie est un sentiment qui se développe avec l’âge et grâce à la qualité des personnes qui vous entourent. Plus on entre en relation avec des personnes ayant une forte empathie, plus on est susceptible de l’offrir en retour aux autres.
Le manque d’empathie peut être dû à une mauvaise expérience. Parfois, il arrive qu’après une expérience douloureuse, une personne évite volontairement de faire preuve d’empathie de peur d’être poussée à revivre la même chose. Elle préfère donc éviter de ressentir les mêmes émotions que les autres afin d’éviter la douleur que cela provoque. Cette observation nous montre également que certains signes de manque d’empathie peuvent conduire à des déductions démesurées, car certaines personnes ne manifestent pas d’empathie parce qu’elles ont peur de souffrir.

La rancune, la haine et la colère constante peuvent diminuer le degré d’empathie d’une personne. De plus, un environnement stressant affaiblit la sensibilité d’une personne à son cadre de vie avec les autres. En effet, ce type d’environnement est physiquement épuisant et n’est pas propice au développement de sentiments tels que la sympathie, la compassion et l’altruisme, qui sont des ingrédients de l’empathie.

7 Signes de manque empathie

Vous pouvez juger d’un manque d’empathie chez une personne de votre entourage ou même en vous-même en observant ces quelques signes.

1. Être critique

Une personne qui manque d’empathie peut parfois être très critique. Elle ne peut s’empêcher de dire que :

  • vous auriez dû faire mieux
  • être plus prudent la prochaine fois
  • Cela te servira de leçon
  • je ne pense pas que tu y arriveras (jamais)

Au lieu de vous soutenir, elle n’existe pas pour vous rappeler que ce qui vous arrive est évident depuis le début.

2. Qualifier les autres d’êtres trop sensibles

Il arrive que vous rencontriez des personnes qui vous font savoir que vous êtes trop sensible face à une situation émotionnelle. Parfois, elles ont même du mal à comprendre votre réaction. Elles vous demandent alors d’être plus coriace car elles pensent que vous en faites trop. Ce sont des signes d’un manque d’empathie qui montrent que la personne a du mal à faire preuve d’empathie face à cette situation.

3. Réagir avec colère et impatience

Réagir avec colère et impatience

Il se peut que le concerné devienne colérique face à une situation. Alors qu’une personne empathique cherchera d’abord à comprendre les motivations et les causes avant d’agir, le concerné sera emporté par ses émotions négatives qu’il extériorisera aussitôt. Afin d’éviter que sa sensibilité (compassion, altruisme) ne remonte à la surface, il s’impatiente et agit parfois sans réfléchir. Une personne qui manque d’empathie peut réagir de cette façon lorsqu’elle est frustrée par quelqu’un ou quelque chose, comme par exemple:

  • Un résultat décevant
  • Un événement inattendu
  • Un désaccord
  • L’anxiété
  • Un débat
  • Ou même un problème personnel avec quelqu’un

4. Indifférence face aux situations émotives

L’un des signes de manque d’empathie les plus significatifs est l’indifférence face à une situation émotionnelle. En effet, cela peut paraître étrange, mais certaines personnes sont ainsi, parfois même involontairement. Elles ont du mal à comprendre les sentiments des autres, ou pire encore à les ressentir. D’autres ont intentionnellement décidé de rester indifférentes, c’est-à-dire qu’elles refusent d’éprouver des sentiments et des émotions en raison de ce qu’ils provoquent ou pour se faire justice face à une personne ou une situation.

5. Difficulté à maintenir une relation

Vous pouvez être en contact avec une personne qui a peu ou pas de relations avec les autres. Parfois, cette personne n’a pas la volonté d’être avec les autres et reste seule. Cette situation peut être l’un des signes d’un manque d’empathie. En effet, l’empathie est très importante pour développer des liens forts avec les gens et maintenir une relation. Lorsqu’une personne en manque, il est difficile de s’intégrer aux autres car, le plus souvent, les autres ont besoin :

  • qu’on comprenne leur douleur
  • qu’on leur apporte un soutien moral
  • qu’on fasse preuve d’altruisme

6. Difficulté à admettre ses fautes

L’incapacité à faire preuve d’empathie s’accompagne souvent d’une vision irréprochable de soi. Ainsi, la personne concernée ne veut pas perdre la face en admettant qu’elle a eu tort. Elle préfère argumenter sans fondement et accuser les autres d’être en tort. Parfois, la personne concernée veut avoir raison à tout prix en protégeant sa propre personne et en faisant fi des sentiments et des émotions des autres. Ce comportement peut donc être l’un des signes du manque d’empathie chez une personne.

7. Difficulté à comprendre que leur comportement affecte les autres

Les personnes qui manquent d’empathie ne comprennent souvent pas comment leur comportement affecte les autres. Par conséquent, elles agissent sans tenir compte du fait que leur action pourrait blesser les autres. Tant que ces personnes se sentent bien dans ce qu’elles font ou pensent que ce qu’elles disent est juste, la façon dont vous réagissez ne sera qu’une scène de théâtre pour elles.

conseils pour développer l’empathie

L’empathie est une qualité humaine connue qui peut être développée. Bien que certains pensaient que ce n’était pas possible, de nombreuses recherches ont démontré le contraire, établissant que le degré d’empathie dépend de certains facteurs sociaux et situationnels. Si certaines personnes sont naturellement plus empathiques, il est possible pour d’autres de le devenir grâce à certains exercices quotidiens.

être à l’écoute des autres

être à l'écoute des autres

Pour développer l’empathie, vous pouvez vous entraîner à écouter intentionnellement les autres pour décoder ce qu’ils disent. L’objectif est de prêter attention à ce qu’ils ressentent lorsqu’ils parlent. En outre, en écoutant, vous apprenez à identifier les indices visuels tels que le langage corporel ou les expressions faciales qui ont souvent une signification émotionnelle.

Apprendre à identifier ses émotions

C’est un bon exercice pour découvrir ce que les autres ressentent à un moment donné. Il suffit d’isoler chacune de vos réactions émotionnelles et d’étudier comment elles se déroulent. Par exemple, que se passe-t-il lorsque vous êtes en colère ? Que se passe-t-il lorsque vous êtes triste ? En faisant cet exercice, vous développez votre capacité à identifier des réactions similaires chez les autres.

Apprendre à communiquer

L’un des signes du manque d’empathie est la difficulté à interagir et à se socialiser. C’est pourquoi il faut apprendre à communiquer pour faire savoir aux autres que l’on est capable de les comprendre. Mais aussi pour leur faire savoir que si l’on peut faire quelque chose, ils ne doivent pas hésiter. Cela a pour effet de renforcer les liens et d’éliminer progressivement les préjugés à votre égard.

Accepter de ressentir des émotions

Ce n’est pas parce qu’une personne manque d’empathie qu’elle ne peut pas ressentir d’émotions. Le plus souvent, certaines personnes refusent de ressentir des émotions en raison de la douleur et de la vulnérabilité que cela entraîne. Bien que cela puisse être douloureux, cette démarche aiguisera votre sensibilité aux situations émotionnelles. En outre, les gens auront de plus en plus envie de se connecter à vous et de partager leur vie avec vous.

Répondre intelligemment face à des signes de manque d’empathie

La réaction inappropriée d’un être cher qui manque d’empathie peut être blessante. Elle peut être si blessante qu’elle peut entraîner une rupture définitive de la relation. Avant que cela ne se produise, vous pouvez réagir intelligemment à votre détracteur. Tout d’abord, sa réaction peut être le résultat d’une mauvaise expérience ou d’un traumatisme antérieur et n’a donc rien à voir avec vous et ce que vous dites. Il vous dit des choses blessantes pour trouver quelqu’un à blâmer pour sa propre situation. Si vous le trouvez trop cruel, fixez vos limites. Demandez-lui de ne pas les franchir de peur de ne pas pouvoir revenir en arrière. En revanche, si vous avez un besoin urgent de partager votre situation, vous pouvez trouver une personne ouverte et capable d’écouter et de comprendre.

Lorsque vous partagez vos sentiments avec une personne qui manque d’empathie, ne vous attendez pas toujours à ce qu’elle soit d’accord avec vos sentiments. Il est plus difficile pour elle de faire preuve d’une telle qualité. Au contraire, elle peut essayer de vous critiquer pour vous faire sentir coupable. Enfin, ne vous attendez pas à ce qu’elle change du jour au lendemain. Ce que vous pouvez faire, c’est l’encourager à changer en soutenant ses efforts, mais n’oubliez pas que ce n’est pas à vous de la changer. En dernier recours, éloignez-vous d’elle temporairement ou définitivement au cas où cette personne vous empoisonnerait la vie par son attitude.

Conclusion

Certaines personnes peuvent montrer des signes de manque d’empathie dans certaines situations. Même si certaines personnes grandissent avec un coefficient d’empathie élevé, mais pas d’autres, il est toujours possible de normaliser ce degré d’empathie. En outre, même une personne empathique peut être déficiente dans certaines situations lorsqu’elle se trouve dans un état émotionnel particulier. Face à un cas avéré de manque d’empathie, il est possible de réagir en conséquence pour ne pas souffrir davantage.

N’hésitez pas à parler à vos proches de la manière d’identifier et de réagir intelligemment à un manque d’empathie. Pour ce faire, partagez cet article sur les différents réseaux sociaux qu’ils utilisent en quelque clics.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

1 Commentaire

  1. Fabrice

    Très bel article!

    Ce point me parle tout particulièrement: « apprendre à communiquer » (A exprimer notre l’empathie). Il arrive que nous comprenons les autres sans toute fois pouvoir l’exprimer de façon adéquate.
    Une des raisons : on se sent obligé de trouver des réponses, apporter des solutions et du réconfort. Alors on s’empêche de dévoiler notre empathie dès lors que nous ne sommes pas certains d’apporter ses solutions.
    pourtant au font, l’autre n’a généralement besoin que de se sentir compris et écouter ; rien de plus.

    Merci Mathieu de nous rappeler à quel point l’empathie est capitale dans nos relations.

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :