Motivation au travail : les 3 clés pour réussir et sortir du lot

Aujourd’hui nous allons parler de motivation et plus particulièrement de motivation dans le cadre de votre travail.

Qu’est ce que la motivation au travail ? Quelles astuces simples pouvez-vous mettre en place pour rester motivé dans votre travail ? Est-ce que l’impact sur vos projets à long terme est si important que ça ? Comment faire pour retrouver la motivation ?

Que vous travailliez en entreprise ou que vous travailliez seul, la motivation est l’une des qualités essentielles (si ce n’est la plus importante) pour mener ces projets au succès.

Vous connaissez la clé de la réussite la plus importante ? La persévérance !

Le moins qu’on puisse dire c’est que, sans motivation, vous ne serez jamais persévérant ! Un constat qui semble simple en apparence mais dont les conséquences sont… dévastatrices !

Cet article est très important alors… Installez vous confortablement et… suivez le guide ;-)

Pourquoi faut-il se motiver pour travailler ?

La réponse à cette question peut paraître tout à fait logique : il faut se motiver pour travailler pour… bien travailler !

Ok, on ne va pas aller loin comme ça !

Prenons plutôt la question à l’envers…

Quelles sont les conséquences d’un manque de motivation au travail ?

Là, ça devient beaucoup plus intéressant…

Souvenez-vous, au début de cet article je vous expliquais que la motivation est l’une des qualités essentielles pour être persévérant. Or, il se trouve que la persévérance est (selon moi) la clé de la réussite la plus importante en ce qui concerne la concrétisation de projets.

Par « projets », j’entends tous les types de projets, que vous travailliez en entreprise, que vous ayez créé votre propre entreprise ou que vous soyez en train de monter un projet personnel que l’on pourrait comparer à un projet dit « professionnel ».

Petite parenthèse personnelle : lorsque j’ai commencé à créer Penser et Agir en février 2012, je n’ai jamais considéré ce projet autrement que comme un projet professionnel. Même si à l’époque je ne gagnais pas d’argent avec et même si j’avais un métier à côté (j’étais ingénieur d’étude). Seule la personne qui définit et exécute son projet peut décider de son degré d’importance. C’est en agissant sérieusement et intelligemment sur un projet qui vous passionne que vous arriverez à le mener à son but. N’écoutez pas ce que les autres pensent de votre projet, ils n’ont pas la même vision que vous !

La motivation est un critère de réussite majeur pour les projets que vous considérez comme importants. Elle garantie d’être persévérant et constant dans la durée.

D’ailleurs, souvenez-vous, je vous ai parlé des enjeux de la motivation récemment.

Mais la motivation, c’est vague… Encore plus lorsqu’il s’agit d’un travail et donc de l’exécution de certaines tâches… ennuyeuses au possible !

Savez-vous sur quels leviers psychologiques nous allons agir pour garantir votre motivation même pour les tâches les plus ennuyeuses ?

Je vous dis ça tout de suite…

Les leviers de la motivation en entreprise

N’oubliez pas : j’emploie le terme « entreprise » mais ce n’est pas valable que pour les projets en tant que salarié. Considérez vous comme un entrepreneur. Que vous soyez salarié ou non et que votre projet soit personnel ou professionnel. Tout ce qui compte, c’est le degré d’importance que vous accordez à votre projet. Le reste importe peu.

Quoiqu’il en soit, la motivation est l’un facteur de réussite principaux de votre l’entreprise.

Les clés qui permettent de garantir votre motivation lorsque vous travaillez sont établies afin d’actionner 3 leviers psychologiques bien précis. Ils vont nous permettre d’exploiter plusieurs caractéristiques de la motivation au travail.

Une fois ces leviers actionnés, il démultiplieront votre motivation.

Nous allons donc parler plus précisément des trois leviers suivants :

  • La psychologie de la réussite en utilisant les règles de décomposition d’un projet.
  • Les habitudes et les automatismes quotidiens
  • Le petit élément qui déclenche un ensemble d’actions

Voici les clés de la motivation au travail

1ère clé : la psychologie des buts à atteindre

La plupart des personnes qui exécutent un projet font cette erreur : ils se concentrent sur le but à atteindre en permanence. Beaucoup de sites de développement personnel parlent de visualisation d’objectifs, de répétitions affirmatives, etc. Tous ces conseils sont bons mais ils ne doivent surtout pas être utilisés n’importe comment.

Vous voulez savoir pourquoi ? Je vais vous le dire…

Lorsque vous exécutez un projet vous définissez trois types d’objectifs :

  • Les objectifs à court terme : je définis ces objectifs sur une durée de 1 à 2 semaines. Certains sont ennuyeux mais indispensables, d’autres moyennement motivants et d’autres très motivants. Au niveau de la motivation, on trouve de tout ici.
  • Les objectifs à moyen terme : je définis ces objectifs sur une durée de 1 à 3 mois. Ils représentent les étapes importantes pour atteindre l’objectif à long terme. Ces objectifs sont motivants car ils représentent des marches importantes et des buts intermédiaires à atteindre pour que votre projet réussisse.
  • Les objectifs à long terme : je définis ces objectifs sur une durée de 1 à 5 ans. Ils représentent une vision. C’est les raisons pour lesquelles vous vous levez tous les matins.

Si ces 3 types d’objectifs ne sont pas clairs pour vous, je vous invite à consulter tout de suite ma méthode personnelle d’efficacité et de productivité.

Si votre projet est correctement défini, vous avez du identifier et ordonnancer des objectifs respectant ces critères.

Lorsque vous travaillez, exécutez votre tâche sans jamais remettre en question votre objectif à moyen terme. Si l’objectif à court terme n’est pas motivant, focalisez-vous sur l’objectif à moyen terme. Orientez toutes vos pensées vers cet objectif. Lorsque vous vous démotiverez (ce qui est naturel), posez vous cette question : « pourquoi est-ce que je fais cela ? ». La réponse sera toujours : votre objectif à moyen terme.

Pourquoi ne pas se motiver en pensant à son objectif à long terme ? J’étais sur que vous alliez me poser la question ;-)

L’objectif à long terme est une vision, c’est ce qui vous fait vibrer. L’inconvénient majeur de ce type d’objectif est qu’il effraie beaucoup. Souvent, lorsqu’on pense à son objectif à long terme alors qu’on est démotivé, on se focalise sur la montagne de chose à faire au lieu d’être centré sur son objectif du moment. On est vite découragé et déboussolé.

En cas de baisse de motivation, focalisez vous sur votre objectif à moyen terme. Sur la raison accessible et pas trop lointaine qui justifie parfaitement que vous fassiez cette activité pour laquelle vous rencontrez une baisse de motivation.

2e clé : Les 3 habitudes quotidiennes de la motivation au travail

J’aimerais maintenant vous parler des habitudes quotidiennes. Plus que des habitudes je vais vous demander de mettre en place 3 rituels quotidiens pour rester motivé au travail.

Quel est le facteur le plus énervant et le plus démotivant au travail ? Les interruptions.

Ça, c’est vraiment insupportable !

Que ce soit votre téléphone, Facebook, un e-mail, une question de l’un de vos collaborateurs, etc. c’est toujours compliqué de se remettre à travailler après.

Il faut environ 10 minutes pour se replonger dans un travail lorsqu’on a été dérangé…

10 minutes, vous vous rendez compte !

Si vous êtes dérangé 10 fois dans la journée (ce qui est très réaliste), vous perdez 1 heure et 40 minutes !

Voici 3 rituels simples à mettre en place pour multiplier votre productivité et décupler votre motivation :

  • Travaillez par blocs de 50 minutes : il est impossible d’être concentré sur une tâche pendant des heures et des heures. L’idéal est de travailler par bloc de 50 minutes puis de faire une pause de 10 minutes à la fin de chaque bloc de travail. Si vous préférez, vous pouvez aussi appliquer la technique Pomodoro.
  • Éradiquer toute forme d’interruptions : lorsque vous êtes dans un bloc de travail, limitez tout ce qui est susceptible d’émettre des notifications : Facebook, votre client mail, votre téléphone (passez en mode silencieux !). Si vous le pouvez, mettez un panneau « ne pas déranger » sur la porte de votre bureau et débrancher votre téléphone fixe. Si vous effectuez 4 blocs de 50 minutes par jour en respectant ces consignes vous abattrez plus de travail que vous n’en avez jamais abattu et votre motivation sera au beau fixe.
  • Planifier une heure fourre tout : bien entendu, vous allez recevoir des coups de fil, des mails, des notifications en tout genre etc. Et, bien entendu, vous devez les traiter ! Planifiez 1h par jour pour traiter d’un bloc tous ces « imprévus ».

Mettez en place ces 3 nouvelles habitudes. Si vous les respectez assez longtemps, vous pourrez mesurer leurs bénéfices par vous-même.

3e clé : Le démarrage en flèche pour rester motivé toute la journée

Cette dernière clé est hyper efficace si vous respectez les 2 premières.

Mettez en place que j’appelle le démarrage en flèche !

La première activité de la journée que vous allez effectuer sera celle sur laquelle vous serez le plus efficace. Vous êtes frais, votre cerveau n’est pas encombré, vous êtes bien réveillé et votre esprit est vif.

C’est le moment de la journée ou vous êtes le plus motivé !

Votre nouvelle règle de vie :

La première activité que vous effectuerez sera celle qui est la plus importante par rapport à votre objectif à moyen terme.

Que font la plupart des personnes lorsqu’ils arrivent au travail le matin ?

Ils consultent leurs mails…

A partir de là, ce sont des heures entières que vous pouvez perdre. Votre client mail est ouvert, les notifications arrivent en permanence, vous êtes interrompu, vous ne travaillez pas efficacement et… Votre motivation dans votre travail s’en ressent !

Cette règle fonctionne aussi pour les personnes qui ne travaillent pas sur ordinateur bien entendu mais elles ont l’avantage d’être quand même un peu moins sollicitées. Je pense que l’ordinateur est le pire ennemi de la motivation au travail.

Donc, n’oubliez pas, lorsque vous arrivez au travail le matin, commencez par l’activité la plus importante selon vous.

Le reste attendra !

C’est comme ça que je procède et c’est comme ça que j’ai démultiplié ma motivation et ma capacité de production par rapport au début de mon projet.

Essayez, vous verrez !

A vous de jouer !

Si vous avez aimé cet article, partagez-le sur Facebook en cliquant sur le bouton « Partager sur Facebook » disponible ci-dessous.

Si vous souhaitez aller plus loin et que ce n’est pas déjà fait, inscrivez-vous gratuitement sur Penser et Agir.

L’exercice d’aujourd’hui est très simple, appliquez dans votre vie les 3 clés que je viens de vous donner.

Et vous ? Avez-vous des astuces pour être motivé au travail ? Une anecdote à raconter ? Un petit truc à partager ?

Répondez à ces questions en laissant un commentaire grâce au système de commentaires disponible en bas de page :-)

Photo : © Gina Sanders – Fotolia.com

2

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Jean-luc Hudry  juillet 18, 2014

    Bien dissocier « urgent et important » est un facteur clé de la motivation et donc de la réussite.
    Quant à commencer par l’important chaque matin…oui, tout à fait… et tôt le matin c’est encore meilleur :! )

    répondre
  2. Mathilda  septembre 22, 2014

    Bonjour,
    je découvre votre site après près de 6 mois de petites avancée et de découverte du développement personnel.

    Quant au travail, mon « job » je n’aime ni son fond, ni sa forme … j’ai énormément de mal.
    J’ai un peu l’impression de perdre mon temps … le temps où je suis au bureau … je le « gaspille » je ne l’utilise pas pour mon bien être, pour mon enfant, pour mon enrichissement (social, intellectuel, culturel, spirituel etc) …
    Je ne suis pas au 35H, et si je compte les trajets, je consacre plus de 55h/semaine au travail .. l’angoisse….
    si peu avec mon enfant en comparaison
    si peu pour moi
    tout ce temps apssé dans ce job … j’ai du mal à m’en défaire ….

    J’ai connu un jeuen homme… dan sla même dynamique que vous … l était sans nefant, te ne comptais pas en avoir ….
    Le temps du quotidien …. est forcément un frein, oui on peut trouver du temps, oui on peut changer d’organisation …
    mais celui qui a de l’argent pour avoir une nounou, pour délégeur (ménage ? bricolage tec etc) aura forcément plus de temps dans sa valise que ceux qui sont objectivement dans le jus.
    Je suis à 100% pour la plupart de vos dire …
    mais il y a nécessairement de grosses inégalité … et le temps.. on peut l’optimiser … mais on peut pas en rajouter … certains peuvent l’acheter …

    répondre

Ajouter un commentaire


44 Partages
Partagez39
Enregistrer4
Tweetez1
Partagez