La critique constructive
0
208
0
208

La critique constructive : comment l’accepter et la formuler efficacement?

Accueil > Relations humaines > La critique constructive : comment l’accepter et la formuler efficacement?

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Dans la vie quotidienne, au travail ou en société, il existe une façon de s’exprimer pouvant aider une personne à s’améliorer sans la blesser. C’est ce que l’on appelle critique constructive. Concrètement, il s’agit d’un jugement favorable porté sur les défauts d’une personne en vue de la conduire à progresser. Elle a le mérite d’être une clé de progression, contrairement à une critique agressive. D’ailleurs, elle joue un rôle important aussi bien dans la vie en général que dans la vie professionnelle. « Quand on apprécie quelqu’un, on devrait le critiquer si c’est nécessaire » affirme Claude Sévigny, spécialiste dans l’aspect humain des organisations et l’andragogie. Mais alors, comment y parvenir ?

Découvrez quelques clés et astuces dans cet article.

Quels sont les impacts de la critique sur soi ?

La critique constructive tout comme n’importe quel autre type de critique n’est pas facile à dire. Que ce soit un collaborateur, un employé, un proche… une critique peut être destructrice pour l’individu qui la reçoit. En effet, elle affecte la confiance en soi et l’estime de soi en raison d’un sentiment d’incompétence et de dévalorisation. Elle peut aussi signifier ne pas être aimé pour certaines personnes.

Dans le milieu professionnel, les impacts de la critique se traduisent par un sentiment d’échec. La personne se trouve, à cet effet, dans l’incapacité de réaliser correctement les tâches qui lui sont assignées. En l’absence de critique constructive, il y a aura un manque de confiance en soi. Celui-ci va se manifester sous plusieurs formes telles que la procrastination, la perte de motivation, la désimplicitation, etc.

Mais cela va encore plus loin lorsque l’individu décide d’éviter la confrontation. De fait, ce dernier va douter de lui-même et des autres. Il va cultiver des pensées négatives, engendrées par la critique, qui provoquent des émotions négatives et parfois même une colère contre soi ou les autres. À terme, la critique négative va conduire à une dépression, voire à un épuisement professionnel.

Comment gérer les critiques au travail ?

gérer les critiques au travail

La critique constructive, lorsqu’elle intervient dans la vie professionnelle, permet de faire connaitre les aspects du travail à améliorer. Elle permettra de ce fait de faire moins d’erreurs en vue de mener à bien sa mission. En général, c’est un moyen qui vous permet de savoir où vous en êtes dans vos compétences. Par conséquent, elle donne la possibilité de corriger les lacunes. Mais encore, cette critique concourt à l’amélioration d’un comportement malsain. Pour mieux l’accepter, il suffit de l’accueillir, d’y répondre et de la transformer de façon à obtenir un changement radical.

Si la critique agressive relève d’un commentaire péjoratif, la critique constructive porte sur un avis positif qui doit réellement influencer la personne, sans qu’elle ne se sente offensée. Son accueil passe par le fait de faire la différence entre le message de son interlocuteur et sa réaction. Il se matérialise aussi par le fait de s’abstenir de toute réponse en pleine critique et de prendre le temps nécessaire pour analyser la critique.

Pour mieux répondre à une bonne critique, suivez les étapes ci-après :

  • remercier l’interlocuteur ;
  • s’assurer d’avoir bien compris la critique ;
  • demander des explications en cas de mécompréhension ;
  • présenter des excuses ;
  • faire des promesses d’amélioration.

La critique constructive doit alors être perçue comme une occasion de donner le meilleur de soi-même. Sa transformation permet de dépasser ses propres limites. Elle offre notamment l’opportunité d’ajuster ses défauts en les transformant en qualité. En outre, nous savons tous qu’il existe certaines choses à améliorer sur notre comportement, voire notre mode de vie. Il sera ainsi plus facile d’y travailler si nous recevons la critique petit à petit plutôt que tout d’un coup. Dans ce dernier cas, le risque d’être blessé intérieurement est plus élevé, provoquant un choc émotionnel plus important.

Pourquoi est-il important de faire une critique constructive ?

Si nous avons évoqué un peu plus haut le principal objectif d’une critique positive, il existe d’autres intérêts à la faire. Dans un premier temps, elle permet d’identifier les différents points à améliorer. Concrètement, vous pouvez déterminer les lacunes sans difficulté et apporter les solutions adéquates. C’est aussi un moyen d’augmenter l’efficacité au travail, car le principe même de cette critique est de réussir un changement positif chez l’autre. Ainsi, si vous faites une remarque sur un employé dans l’intention de l’aider à progresser, le résultat sera satisfaisant.

Dans un second temps, la critique constructive peut augmenter l’estime de soi et la confiance en soi. Et ce, dans le cas où elle serait formulée avec élégance et délicatesse. Lorsque la personne à laquelle vous vous adressez comprend l’intérêt de recevoir une telle critique, elle ne peut que l’apprécier. Toutefois, il s’agit d’un exercice difficile qui demande du temps. De plus, certaines notions de base doivent être maitrisées pour faire passer le message comme il se doit. Vous devez également faire preuve d’humilité et accepter que chaque individu possède ses propres défauts. C’est de cette manière que vous parviendrez à influencer la personne.

Critique constructive : comment bien la formuler ?

Il est important de suivre plusieurs étapes pour bien formuler une critique positive.

Faire preuve de gentillesse

La preuve de gentillesse voudra tout simplement dire que l’on se rend compte que tout homme est faillible. Chacun de nous fait un gros effort pour faire de son mieux dans la vie quotidienne. La gentillesse, associée à l’altruisme, consiste à reconnaître le mérite en chaque homme. Elle permet de montrer à son interlocuteur que celui-ci dispose d’un potentiel pour exécuter sa tâche sans critique.

Plus vous faites preuve de gentillesse, mieux votre critique constructive est acceptée.

Se concentrer sur les bonnes choses

Vous devez faire ressortir les qualités de votre interlocuteur dans vos critiques. Cela fera apaiser un tant soit peu le côté négatif et répréhensible de vos remarques. Faire ressortir rien que des aspects négatifs dans le cadre de vos critiques ne rimerait à rien. La personne se renfermera sur elle-même et aura par conséquent du mal à s’ouvrir pour accepter les critiques.

Manifester le respect et la courtoisie

Il est primordial de faire preuve de respect à l’égard de votre interlocuteur pour émettre une critique constructive. Tous autant que nous sommes, nous possédons une étincelle. Vouez du respect à l’étincelle de votre interlocuteur. Ne vous focalisez pas sur ce que vous avez sous les yeux. Plus vous faites preuve de respect et de courtoisie, plus la personne est disposée à vous parler. Ce faisant, vous minimisez les risques de paroles blessantes.

Par ailleurs, il est essentiel de laisser la personne exprimer son point de vue. C’est le seul moyen de vérifier si elle est d’accord avec votre remarque. Autrement, vous devez reformuler vos dires.

Des astuces pour bien donner sa critique constructive

Vous vous demandez certainement comment faire des critiques sans démotiver ou vexer votre interlocuteur ? Eh bien, il urge de connaitre quelques astuces pour les réussir. Ces astuces permettront à votre collègue, employé ou proche de vous comprendre et d’accepter vos critiques.

Attendre le bon moment

Il faut avant tout éviter de critiquer sous le coup de la colère. Sur cet instant précis, les paroles dépassent le plus souvent la pensée. D’autre part, vous devez voir si votre interlocuteur a le temps nécessaire. Si cela est favorable, prévoyez un tête-à-tête.

Par contre, si vous êtes amené à faire une critique constructive devant un groupe (projet d’équipe, team building…), il est préférable de commenter sur le travail. Ainsi, vous pouvez dire que telle tâche doit s’effectuer de telle manière au lieu de mentionner le nom de la personne responsable. En définitive, veillez à de ne pas critiquer ouvertement la personne concernée par le problème.

S’appuyer sur des faits réels

L’erreur courante que peut faire tout un chacun est de critiquer l’attitude d’une personne. Cependant, il est important de se baser sur des faits précis. Le mieux est donc de noter chaque évènement pour mieux préparer la critique constructive. Ce qui permet d’apporter des exemples concrets et observables pour confirmer vos dires. Cette méthode permet aussi de réaliser que la perception humaine peut parfois se reposer sur l’abstrait.

Par ailleurs, si votre interlocuteur décrit un comportement qu’il semble difficile à changer, n’hésitez pas à insister sur l’amélioration que ce dernier peut effectuer. Pour cela, vous devez préciser vos attentes, toujours dans l’intention de lui faire comprendre que vous ne voulez que son bien-être. En somme, il convient d’inciter l’individu à mieux faire et en aucun cas de le dénigrer sur ce qu’il ait pu faire.

Bien formuler la critique constructive

exprimer plus efficacement

Il existe une méthode appelée méthode DESC pour la formulation des critiques. Utilisée dans le cadre de la résolution d’un conflit, elle permet d’exprimer plus efficacement une bonne critique. Ci-après les étapes à suivre lors de la formulation.

  • Décrire les faits. La description des faits consiste à présenter la situation avec des faits observables et réels. Elle doit rester aussi simple que possible, être objective et sans exagération ;
  • Exprimer ses émotions. Comme chaque personne est animée par diverses émotions, vous devez faire la différence entre la personne à qui vous faites une critique constructive et son comportement. Ne confondez pas les deux ;
  • Spécifier des solutions. Cette étape consiste à proposer des solutions pour aider son interlocuteur à éviter dorénavant les reproches. L’interlocuteur peut aussi proposer des solutions. Lorsqu’elles viennent de lui, la probabilité est forte que les critiques soient mises en application avec une certaine facilité ;
  • Conclure positivement. Il s’agit de présenter les conséquences néfastes et les inconvénients si le problème persiste. Exposez ensuite les impacts positifs si chacun respecte ses engagements. Autrement dit, pensez à bien exprimer les conséquences positives de votre critique.

Adopter une bonne procédure de critique constructive

Afin que les critiques soient efficaces, il est primordial de bien mettre en application la technique décrite un peu plus haut. Pour cela, il convient de respecter quelques principes :

  • agir rapidement : éviter d’attendre que la situation se règle d’elle-même ;
  • régler le problème dans un laps de temps défini aussitôt qu’il survient ;
  • traiter un seul problème à la fois : penser à rassembler les faits en un problème commun ;
  • trouver le bon moment pour agir : se demander si l’interlocuteur est prêt et disposé à écouter. Inutile de donner une critique constructive si celui-ci est préoccupé par le travail ou par une tâche quotidienne ;
  • aborder le problème en privé.

Il est toujours préférable, dans la mesure du possible, d’opter pour l’échange en duo lorsque vous souhaitez donner une remarque. D’ailleurs, l’erreur à éviter est de mettre votre interlocuteur en faute devant d’autres personnes. Si cela n’est pas envisageable, l’utilisation du « je » est d’une importance capitale. Ainsi, votre ressenti s’exprime de manière libre et authentique. Cela signifie que vous assumez la responsabilité de vos pensées et de vos intentions. Dans le cas contraire, la personne à laquelle vous faites une critique constructive pourra se sentir agressée.

Que faire en cas de critique agressive ?

Chacun doit apprendre à accepter les critiques. Seulement, en recevoir une qui n’est pas constructive est extrêmement compliqué. La meilleure posture à adopter en cas de critique agressive est de ne pas réagir négativement. Ne vous laissez pas perturber par cette attaque, tirez-en profit tout en continuant votre travail. Les personnes les plus critiquées sont celles qui s’offrent plus de chance au succès. Par ailleurs, répondez par la compassion plutôt que par l’irritation à toute critique sur votre personne.

Comment réagissez-vous à une critique constructive ? Que faites-vous face à une remarque agressive ? Mettez votre réponse dans les commentaires pour aider d’autres personnes. Si vous avez apprécié l’article, n’hésitez pas à l’aimer et à le partager sur les réseaux sociaux.

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.