Développement personnel

Paroles blessantes, les mots sont plus puissants que vous le pensez

Le pouvoir des mots. Voilà bien un sujet qui se retrouve souvent au centre des débats. Mais la plupart du temps, on se concentre plutôt sur l’aspect positif de cette problématique. En les utilisant à bon escient, vous pouvez effectivement aider votre entourage (famille, amis, enfants, collègues) à renforcer leur confiance en eux. Pourtant, il ne faut pas oublier que les mots ont le pouvoir de détruire et de soigner. Deux situations bien opposées qui méritent réellement votre considération. On ne s’en rend pas toujours compte, mais les paroles blessantes sortent effectivement de notre bouche sans que l’on y prête attention. D’autant que les personnes qui les reçoivent hésitent généralement à nous le faire remarquer. Nous devenons donc inconsciemment le « bourreau » de ces individus. Il va sans dire que cela a vraiment le potentiel de détruire nos relations.

C’est pourquoi il est primordial d’identifier en premier lieu ces gestes nocifs, pour ensuite les réparer. Vous serez alors plus à même de partager la positivité, au lieu de l’inhiber. Cela peut toutefois s’avérer plus difficile dans l’action. Alors, voici quelques conseils utiles pour vous aider.

Les paroles blessantes, mais pourquoi nous y avons recours ?

Les raisons qui peuvent nous pousser à sortir des attaques verbales peuvent être très nombreuses. Néanmoins, il s’agit généralement d’un sentiment de supériorité que nous éprouvons dans une situation donnée. Prenons un exemple, vous avez obtenu une promotion au travail. Ce qui fait que vous êtes aujourd’hui à la tête d’une équipe qui était auparavant vos collègues « égaux ». Vous vous rendez alors compte de votre potentialité, de vos valeurs. Après tout, c’est ce qui vous a valu ce nouveau poste.

Mais vous commencez aussi à dire des paroles blessantes justement parce que vous commencez aussi à remarquer le manque de rigueur de vos subordonnés. Lorsqu’on votre ami d’antan vous raconte ses mésaventures, votre réponse devient machinale. « De toute façon, tu aurais dû y mettre un peu du tien si tu ne voulais pas que ça t’arrive ». Dans certains cas, nous souffrons même d’un sentiment de supériorité chronique. Parfois, nous avons également tendance à blesser une personne parce que nous généralisons son comportement.

« Tu es si fainéant, tu n’arriveras jamais à accomplir quelque chose ». Nous portons déjà un avis négatif sur la personne. Les paroles blessantes sortent ainsi toutes seules. Nous ne parvenons pas à voir aussi ses qualités. Résultats : elle fait tout de travers, elle ne fait aucun effort pour améliorer la situation donc elle le mérite… Cela met également l’accent sur la différence qu’il y a entre nous et l’individu en question. Nous n’arrivons donc pas à nous identifier à ses sentiments. « Moi je suis très travailleur, tandis qu’elle… ». Vu comme ça, il devient très difficile de faire preuve de compassion, d’empathie. Quoi qu’il en soit, il est impératif d’arrêter dès aujourd’hui cette attitude pour des relations plus saines.

Les paroles blessantes, une mauvaise habitude à s’en défaire

N’oubliez pas, les mots ont le pouvoir de détruire et de soigner. Vous devez de ce fait les utiliser à bon escient. Pourquoi ? Pensez à toutes ces fois où vous avez fait l’objet des attaques verbales d’une quelconque personne. Comment vous êtes-vous senti ? Était-ce agréable ? Voulez-vous que lorsqu’on parle de vous, on vous qualifie comme quelqu’un de cruel, qui prend plaisir à dénigrer les autres ? Tracez une image de cet individu dans votre tête. À moins que vous souhaitiez devenir comme lui, il est temps d’agir et d’arrêter les paroles blessantes.

Soyez cette personne qui tire les autres vers le haut et pas celle qui les enfonce davantage. Après tout, si on se confie à vous, c’est qu’on vous fait confiance. C’est qu’on a une certaine estime pour vous. Alors, utilisez ce pouvoir d’influence pour faire du bien et non pas pour blesser une personne. De plus, cela vous serait certainement utile pour devenir de meilleur parent, faciliter la communication avec vos enfants. Ce faisant, vous les aiderez à être des adultes responsables, confiants et particulièrement émérites. Et ce, que ce soit sur le plan personnel, émotionnel ou professionnel. D’ailleurs, les paroles blessantes peuvent vraiment faire des ravages sur ces petits êtres. Mais alors, comme faire pour les éviter, voici quelques astuces.

Renforcez votre capacité d’écoute

En règle général, l’humain est un être de nature sociale. Ce qui signifie que vous devrez certainement face à diverses interactions et situations tout au long de votre vie. De plus, il supporte mal le sentiment de solitude. D’où l’importance d’entretenir vos relations avec les autres. Vous ne voudriez probablement pas qu’à chaque échange, il y ait des frictions. C’est une charge très lourde que vous pouvez tout à fait vous en défaire. Alors, pour éviter les paroles blessantes, commencez toujours par renforcer votre capacité d’écoute.

Lorsqu’on vous parle, prenez vraiment le temps d’écouter, de comprendre ce qu’on vous dit. Ne soyez pas hâte à répondre au risque de blesser une personne. Prenez vraiment conscience de la situation. Qu’essaie-t-on de vous dire ? Qu’est-ce qu’on attend de vous réellement. Dans tous les cas, ce ne sera pas un jugement ou un critique oiseux. Montrez plutôt de la bienveillance, de la compassion… Une oreille pour écouter ou une épaule pour soutenir.

Éloignez-vous de l’habitude de coller une étiquette sur chaque personne

Comme on l’a dit plus haut, les paroles blessantes deviennent plus récurrentes lorsque vous portez un regard négatif sur une personne avant même qu’il parle. Mais les attaques verbales ne peuvent en aucun cas résoudre le problème. Cela risque davantage de pousser votre interlocuteur à être sur la défensive. Il va sans dire qu’aucune communication constructive ne peut s’instaurer dans ces conditions. Alors, ne nourrissez pas constamment votre rancœur, ayez un regard neuf chaque jour.

N’ayez pas peur du silence

Les mots ont le pouvoir de détruire et de soigner. Cela signifie aussi qu’il est préférable de ne rien dire que de dire des paroles blessantes. Lorsque vous sentez que les critiques que vous vous apprêtez à dire ne sont pas constructifs, préférez garder le silence. Vous n’avez pas toujours besoin de dire quelque chose, ou d’avoir raison à tous les coups. D’ailleurs, cela laisse davantage de place à la réflexion, ce qui peut être autant bénéfique pour vous que pour votre interlocuteur.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire