Espionner sa femme : pourquoi il ne faut surtout pas le faire ?


Personne n’aime se sentir jaloux ! C’est un fait. Et pourtant, la jalousie est une émotion inévitable que chacun de nous expérimentera au moins une fois dans notre vie. Elle est d’autant plus fréquente dans les relations de couple. On dit souvent que ce sentiment est destructeur. Toutefois, comme c’est une réaction tout à fait normale — elle peut être acceptable quand elle est occasionnelle. Cette sensation peut même ajouter un peu de piquant dans la vie amoureuse dans certains cas. Mais alors, que faire lorsque la jalousie devient plus fréquente, plus intense et même plus accablante ? En effet, les problèmes surviennent lorsqu’elle est en mesure de contrôler et d’influencer notre monde. C’est d’ailleurs dans ces moments-là qu’espionner sa femme devient une pratique courante.

Espionner sa femme : comment ça commence ?

Espionner sa copine débute toujours par des gestes anodins. Parfois, vous ne vous rendez même pas compte que vous le faites. C’est vrai ! L’espionnage s’apparente plus à un scénario dans James Bond plus qu’autre chose. On l’associe également à des personnages fictifs avec une paranoïa démesurée. À moins d’être un homme jaloux et possessif, il se peut donc que vous ne vous considérer pas comme l’un de cas extrêmes. Cependant, cela ne veut pas dire que vous n’êtes pas en train de le faire. Et pour cause, espionner sa copine inclut déjà le fait de :

    • Consulter l’historique de ses appels ;
    • Vérifier les SMS sur son téléphone ;
    • Se connecter à sa boîte mail dès qu’elle a le dos tourné et
    • Suivre ses moindres faits et gestes sur les réseaux sociaux.

Ces comportements s’enveniment à mesure que le temps passe puisque se faire des films devient partie intégrante du quotidien. Et vous basculerez vite du mauvais côté !

Espionner sa femme : tentant, mais dangereux

Outre le fait que cet acte fait office de carburant pour la jalousie maladive, espionner sa femme peut facilement devenir une sorte de dépendance. De toute manière, cette vérification subtile — ou non — que vous faites est un bon moyen d’éviter d’interroger ou d’exaspérer votre partenaire quotidiennement pour obtenir des informations. « Un peu de recherche » représente alors une façon pour vous de vous convaincre que vous pouvez faire confiance à votre moitié. C’est d’ailleurs le seul approche que beaucoup considèrent pour apporter des réponses à ces questions lancinantes qui provoquent des maladies psychosomatiques.

Dans de telle situation, espionner sa copine semble être inoffensif. Malheureusement, ce n’est pas toujours le cas. Et pour cause, on ne trouve pas nécessairement ce que l’on recherche. Se faire des films conduit alors à des impressions destructrices dont :

    • L’incertitude ;
    • La méfiance ;
    • La jalousie maladive et
    • L’insécurité.

Espionner sa femme : ce fossé qui se creuse entre vous

Le risque réel d’espionner sa femme est que cela finisse par nuire à la relation. Cela peut éventuellement contribuer à vous éloigner l’un de l’autre. La connexion et la proximité que vous aviez se perdent ainsi. Même si votre partenaire ne découvre jamais que vous l’espionnez furtivement, il est presque impossible pour vous de lui ouvrir totalement votre cœur. Dès lors, la surveillance devient votre seule béquille puisque l’autre option — ne pas espionner et simplement faire confiance — vous semble trop risquée. Et c’est la partie la plus délicate, car se faire des films est une alternative inratable pour devenir un homme jaloux et possessif.

Vaincre la jalousie : chemin vers le bonheur

Surmonter la jalousie, c’est comme changer toute réaction émotionnelle ou tout comportement. Cela commence par la prise de conscience. Ceci vous permettra ensuite de comprendre que les histoires projetées dans votre esprit ne sont pas vraies. Lorsque vous avez cette clarté, vous ne réagissez plus aux scénarios qu’il imagine. D’ailleurs, quoi de mieux que la jalousie et la colère pour les entretenir ? C’est aussi ces sentiments qui conduisent au désir d’espionner sa femme. En changeant ce que vous pensez, vous changez alors ce que votre imagination projette faussement.

Par ailleurs, vous pouvez également vous pouvez également faire un travail sur vous-même.

Respirez profondément

Respirez chaque fois que vous ressentez le besoin d’espionner votre femme, surtout s’il s’agit d’une envie quotidienne ou régulière. Même si vous le faites pour seulement quelques minutes, vous vous donnez déjà une chance de faire un geste judicieux qui vous sera bénéfique — à vous et à votre relation — à court et à long terme.

Examinez vos vrais motifs

Soyez honnête avec vous-même. Mis à part une infidélité passée, demandez-vous si vous avez une raison impérieuse (basée sur des faits fiables) de penser qu’il se passe quelque chose de suspect. Examinez attentivement votre envie d’espionner et, s’il découle d’une motivation à contrôler, à vous venger ou uniquement à cause du passé, réfléchissez vraiment aux conséquences de ce que vous êtes sur le point de faire. Êtes-vous prêt à risquer de mettre en péril la connexion que vous avez ? Faites un choix conscient de ce que vous ferez ensuite.

Parlez-en

Quand quelque chose comme la jalousie prend le dessus, il est important de trouver la bonne personne à qui en parler. En effet, il est toujours sain d’exprimer ce que vous ressentez. Faire cela vous empêchera de rester piégé dans le cercle vicieux de la rumination mentale. Cette personne ne doit pas nécessairement être votre femme. Choisissez tout simplement quelqu’un qui sera susceptible de vous aider à continuer sur la bonne voie. Le fait d’en discuter à haute voie vous permettra également de vous rendre compte à quel point vos agissements sont irrationnels et exagérés. Ce processus ne fonctionne que lorsqu’il vous soulage d’un poids ou vous donne la possibilité d’aller de l’avant et de prendre des mesures raisonnables.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment