Développer sa curiosité intellectuelle : comment y parvenir efficacement ?


Toutes les grandes inventions qui ont révolutionné le cours de l’histoire mondiale ont un dénominateur commun. Un désir d’innover et d’apporter un plus au quotidien de ses contemporains. Elles sont aussi l’expression d’une curiosité intellectuelle longtemps nourrie, d’un désir d’aller au-delà de ses limites. La curiosité n’est donc pas toujours ce vilain défaut dont nos parents se plaignaient quand nous étions plus jeunes. Elle peut bien être constructive, quand on a une réelle soif d’apprendre. En plus, il n’est pas besoin d’être un intellectuel pour la développer. Il suffit d’adopter certaines dispositions que je vous propose de découvrir ici.

Qu’est-ce que la curiosité intellectuelle ?

On aurait pu penser que c’est une faculté propre aux personnes très instruites, mais non. Elle se retrouve chez tous les hommes et femmes ; sans aucune distinction de race, d’âge ou de niveau social. C’est justement elle qui pousse le petit enfant à explorer les différents recoins de la maison et toucher à presque tout. C’est aussi elle qui lui fait vous poser toutes ces questions qui parfois nous amusent ou nous laissent perplexes.

C’est aussi elle qui nous pousse à nous intéresser plus particulièrement à tel sujet au lieu de tel autre. La curiosité intellectuelle est de ce fait utile au développement des compétences. Pour cause elle permet l’acquisition aussi bien du savoir, du savoir-faire et du savoir-être. Tout le contraire de la curiosité malsaine qui incite à chercher les réponses à des questions indiscrètes.

Comment développer sa curiosité ?

La soif d’apprendre de nouvelles choses tout le monde l’éprouve à un moment ou l’autre de sa vie. C’est juste la manière dont on s’y prend pour la satisfaire qui fait qu’elle devient bénéfique ou non. Mais cet enthousiasme peut peu à peu s’affaiblir. Il est donc important de savoir cultiver sa curiosité intellectuelle. Pour y parvenir, voici quelques conseils à suivre.

Avoir l’esprit ouvert

Le monde est en constante évolution et l’homme toujours en quête du mieux-être. Il y a donc des choses à parfaire à chaque instant. Mais pour être en mesure d’être acteur de ces changements, il faut pouvoir sortir de sa zone de confort. Accepter de ne pas toujours avoir raison, remettre souvent en cause ses convictions. Ceci vous permet à la longue de conserver de la motivation pour faire face aux éventuels challenges pouvant advenir.

Expérimenter de nouvelles choses

Pour développer sa curiosité intellectuelle, suppose aussi qu’on soit toujours prêt à expérimenter de nouvelles choses. Aussi pour éviter que l’ennui ne s’installe trop vite, il est préférable que ces expériences aient rapport avec vos centres d’intérêt. Il faut en outre veiller à partager avec d’autres les résultats de ces expériences, puisque cela permet aussi de s’enrichir.

Se former et s’informer constamment

Pour éveiller la curiosité, il est important d’avoir des sujets capables d’activer sa réflexion. Il est par conséquent important de s’informer régulièrement par rapport aux nouveautés dans son domaine d’activité. En d’autres termes, il faut prendre l’habitude de faire le bilan de ses compétences et de les actualiser aux besoins. La curiosité intellectuelle devrait par ailleurs pousser chacun à s’intéresser à d’autres domaines que le sien. Un coiffeur tout comme un chargé de relation client doivent par exemple pouvoir tirer profit des ressources disponibles sur internet. Un tel intérêt peut se justifier par la complémentarité entre les différentes sciences aujourd’hui.

Développer sa curiosité : ce qu’il faut éviter de faire

Avoir soif d’apprendre de nouvelles choses est tout à fait normal. Mais il faut le faire avec méthode, puisque la limite entre la curiosité et l’indiscrétion est assez négligeable. Il est donc nécessaire de s’orienter en tenant compte de certains principes.

Cultiver la curiosité intellectuelle nécessitera en premier le respect de la vie privée des autres. Il ne s’agit pas d’éviter de s’intéresser aux autres ou à ce qu’ils vivent. Il s’agit plutôt de savoir poser les limites à ne pas franchir aux cours d’éventuelles discussions. On évitera par exemple de poser trop souvent des questions indiscrètes, d’épier les autres. Bref, s’occuper principalement de ce qui nous regarde.

Il faut par ailleurs éviter de prendre part aux commérages, qui ne sont que des indiscrétions collectées çà et là. Il faut au contraire privilégier les bonnes sources pour obtenir les informations aux questions qu’on se pose de façon légitime.

Curiosité intellectuelle : pourquoi la cultiver ?

La curiosité sainte comme Einstein n’est pas l’apanage des savants. Tous les hommes et toutes les femmes peuvent donc la cultiver. Mais quel intérêt le fait de la cultiver revêt-il ?

Premièrement, éveiller la curiosité permet de se découvrir soi-même et d’identifier ce qui nous différencie des autres. On peut donc en développant cette soif d’apprendre, découvrir ses propres passions. Autrement dit, utiliser sa curiosité de façon optimale permet de s’épanouir. Mais en plus, cela vous offre des raisons d’interagir avec son entourage. Pour cause, les autres ont parfois des réponses aux questions qu’on se pose. La curiosité intellectuelle favorise donc l’amélioration des relations interpersonnelles.

Elle permet par ailleurs d’élargir le champ des compétences des personnes qui s’en servent. Elles deviennent pour ainsi de véritables références dans leurs différents domaines. Mais ceci n’est vraiment possible que si elles ont en estime le respect de la vie privée des autres. Elles se montrent ce faisant dignes de confiance. Ce sont là plusieurs valeurs qui dans l’univers professionnel tout comme dans la vie quotidienne sont en haute estime.

Il faut donc faire l’effort de poser des questions indiscrètes quand on veut calmer un tant soit peu sa curiosité intellectuelle. Ceci pourrait vous être utile aussi bien dans la gestion d’une carrière ou d’un groupe. Dans la même veine d’idée, on dira que le fait d’éveiller la curiosité permet de gravir facilement les échelons professionnels. En effet, la recherche d’information permet d’avoir une longueur d’avance sur ses concurrents. Sans oublier que cela peut stimuler la créativité et booster l’investissement au travail.

Développer sa curiosité est donc à encourager grandement, puisque cela favorise l’épanouissement complet de la personne. Mais cela ne devrait pas faire perdre de vue l’essentiel qui est le respect de la vie privée des autres.

Est-ce que vous faites preuve de curiosité intellectuelle ? Si oui, n’hésitez pas à partager vos expériences avec nous dans l’espace commentaires.

 

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment