Quelle est la différence entre l’estime de soi et la confiance en soi ?

J’aimerais vous parler d’un sujet qui divise même les experts en développement personnel : la différenciation entre estime de soi et confiance en soi. Je les ai confondues pendant longtemps, et je sais que beaucoup d’entre vous ne peuvent pas vraiment préciser en quoi ces concepts sont différents. Lisez donc la suite si vous voulez déterminer la différence entre l’estime de soi et la confiance en soi, et découvrez pourquoi cette différenciation est essentielle.

Les idées reçues sur l’estime de soi et la confiance en soi

Avant tout, il faut peut-être tordre le cou aux idées reçues sur l’estime de soi et la confiance en soi.

Les avis se divisent en 3 grandes catégories :

  • Ceux qui associent allègrement l’un et l’autre concept : de nombreuses personnes confondent confiance en soi et estime de soi. Pourquoi ? Parce que sur de nombreux sites de développement personnel, on encourage à acquérir l’un ou l’autre, sans préciser qu’ils sont différents.
  • Ceux qui pensent que l’estime de soi est une vue de l’esprit, et que la confiance seule répond à tout. Des auteurs intéressants tels que Anne-Louise Nesme affirment carrément que l’ « estime de soi n’existe pas en elle-même ». Mais en fait, tout porte à croire que la confiance et l’estime de soi sont tous deux essentiels, et qu’on peut posséder l’un sans l’autre. D’où l’importance de bien les différencier au départ.
  • Ceux qui pensent que tout en étant différentes, les deux notions vont de pair. Et là encore, les faits montrent que ce n’est pas toujours le cas. Plusieurs personnes de ma connaissance sont pleines de confiance, mais ont une piètre estime d’elles-mêmes. Et elles sont plus nombreuses qu’on ne le pense.

Voilà pourquoi il faut connaître ce qui différencie l’estime de soi de la confiance en soi.

La différence entre l’estime de soi et confiance en soi

En termes simples, la différence entre l’estime de soi et la confiance en soi réside dans le ressenti et l’action. L’estime de soi s’apparente davantage à un sentiment, alors que la confiance en soi implique plus que cela. Elle suppose des actions.

L’estime de soi se construit tôt, dès l’enfance. On la définit habituellement comme « la perception et l’auto-évaluation qu’on a de ses points forts et de ses points faibles quand on la compare à nos valeurs ». Vous avez noté l’idée de valeurs ? Elle est capitale parce que le développement de l’estime de soi s’appuie sur les valeurs morales qu’on a reçues.

On dit parfois, et à raison, que l’estime de soi consiste à se représenter comment on se considère valable. Cette sensation se construit dans la famille. Si vous avez reçu des références et des paroles encourageantes, bienveillantes, et de solides valeurs morales, vous aurez presque toujours une estime de vous-même positive. Des expressions telles que « Tu es unique » ; « Tu es un bon garçon » ; « Je suis fier de toi » et « Je t’aime » contribuent à améliorer l’estime de soi chez les plus jeunes.

La confiance en soi, c’est tout autre chose : L’auteur Jean Garnot a proposé une définition qui me semble être très précise et complète. Il dit que cette expression désigne « une évaluation réaliste et ponctuelle qu’on a les ressources nécessaires pour affronter une situation particulière ». Ce n’est donc pas un sentiment permanent, même s’il est sécurisant. Vous posséder la confiance en soi nécessaire pour affronter une situation précise. Il peut arriver que ce sentiment soit au pic face à un problème, et que vous perdiez complètement vos moyens face à un autre. C’est donc un sentiment plus fugace que l’estime de soi qui se voit à travers les actions qu’on pose.

Des exemples de différenciation

Pour évaluer correctement l’estime de soi et la confiance en soi, vous pouvez vous évaluer à travers quelques exemples. Supposez que vous vous prépariez pour un entretien d’embauche. De quoi avez-vous besoin ? D’une bonne dose de confiance en soi pour ne pas perdre vos moyens. Mais vous pourriez être intimement convaincue de votre potentiel et de vos capacités ; et donc avoir une estime de soi suffisante. Mais si vous pensez sans cesse « Je ne serai pas à la hauteur », c’est l’indice que la confiance en soi vous fait défaut.

Un autre exemple utile : vous pouvez réussir dans votre vie professionnelle, mettre en place et mener à bien plusieurs objectifs de front. Et pourtant, vous pensez au fond de vous « je ne m’aime pas beaucoup » ; ou « je ne vaux pas grand-chose ». Vous ne manquez sans doute pas de confiance en vous, parce qu’il en faut pour entreprendre et oser. Mais votre estime de soi peut être très médiocre, peut-être en raison d’un passé troublé ou difficile.

Des routes qu’il faut toujours emprunter

La confiance en soi se construit avec l’entraînement et l’expérience. Je vous suggère de consulter certains articles consacrés au développement de cette capacité.  Par exemple en insistant sur l’importance de la méditation dans le développement de la confiance intérieure. Il suggère d’utiliser au besoin des livres audio, ou la technique de méditation inspirée par le Bouddha lui-même pour gagner de la confiance en soi. Il ne fait pas de doute que la confiance en soi est essentielle : sans elle, vous ne prendrez aucune initiative et ne réussirez rien.

Mais l’estime de soi elle aussi est incontournable. Assurez-vous que vous possédez des valeurs que vous voulez défendre, et que ces dernières correspondent à vos besoins et vos émotions. Acceptez de prendre des risques, de vous tromper et d’accepter vos manquements sans penser que vous êtes un(e) raté(e). Voilà la voie royale vers plus d’estime de soi.

J’espère que cet article aura éclairé votre lanterne. Si c’est le cas, s’il a provoqué un déclic, ou inspiré une pensée, n’oubliez pas de le partager au maximum sur les réseaux sociaux. Laissez aussi un commentaire dans l’espace dédié au bas de cette page afin de partager vos expériences personnelles.

2

Commentaires

  1. Marine  novembre 2, 2016

    Salut Mathieu,

    Ce sont des thèmes que l’on confond souvent, la confiance en soi et l’estime de soi, sans doute parce qu’ils sont très liés l’un à l’autre.

    Le problème souvent, c’est que l’on met fortement l’accent sur la confiance en soi en délaissant l’estime de soi pourtant ô combien importante pour notre bien-être.

    Tu fais bien de souligner que même si estime de soi et confiance en soi sont liées, ce n’est pas parce qu’on a confiance en nous qu’on a forcément une bonne estime de nous (je l’ai d’ailleurs abordé il y a quelques temps).

    C’est cool de voir que je ne suis pas la seule à mettre l’accent là-dessus !

    Excellente soirée :)
    Dernier article de Marine : Confiance en soi : non, ce n’est pas le remède miracleMy Profile

    répondre
    • Mathieu  novembre 12, 2016

      Ravi que cet article te plaise Marine,
      D’après ton précédent commentaire, je constate que ces sujets te passionnent aussi.
      Et oui, la différence est très importantes et souvent ces concepts sont très mal compris.

      À bientôt,
      Mathieu.

      répondre

Ajouter un commentaire


CommentLuv badge