Rompre un CDI
0
27
0
27

Rompre un CDI : un tournant dans la carrière professionnelle

Accueil > Articles divers > Rompre un CDI : un tournant dans la carrière professionnelle

Bienvenue sur Penser et Agir ! Si vous êtes nouveau ici, vous voudrez sans doute découvrir Le club des Actionneurs :  la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie : cliquez ici pour en savoir plus (c’est gratuit !) 🙂

Stabilité professionnelle, facilité de projection pour le futur, congés payés… Ces quelques avantages expliquent pourquoi le CDI représente la principale forme de contrat de travail que l’on retrouve dans l’Hexagone. En effet, d’après les données aperçues sur Statista, la France compte 26,8 millions d’actifs en emploi en 2021, dont 75,2 % travaillent en CDI. Pourtant, bien que certains veuillent à tout prix signer un contrat en CDI, d’autres, en revanche, souhaitent quitter leur poste en CDI. Eh oui, peu ou prou embarrassant au premier abord, rompre un CDI pourrait en réalité mener vers un épanouissement professionnel insoupçonné.

Comment démissionner d’un CDI ? Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ? Et comment quitter un CDI sans perdre ses droits ? Les réponses à ces questions dans notre article.

Le CDI : piqûre de rappel

Le CDI (contrat à durée indéterminée) n’est autre qu’une convention signée entre l’employeur et le salarié concernant l’exercice d’un emploi sans limite fixe dans le temps. De ce fait, le travailleur peut rester dans l’entreprise aussi longtemps qu’il le souhaite. Toutefois, il arrive des cas où le CDI peut prendre fin.

Rompre un CDI : les motifs possibles

Différentes raisons personnelles ou professionnelles peuvent vous pousser à vous demander comment démissionner d’un CDI.

Vous avez trouvé un autre travail

Pour des raisons qui vous sont propres, vous êtes parti en quête d’un autre travail. Après maintes recherches, vous avez enfin trouvé le poste que vous recherchez. Mieux encore, votre futur nouvel employeur vous fait une promesse d’embauche. Dans ce cas, vous pouvez mettre fin à votre CDI actuel.

Vous pouvez aussi quitter votre travail parce qu’on vous a proposé un poste plus intéressant ailleurs, bien que vous ne comptiez pas réellement quitter votre poste.

Rompre un CDI pour faire place à la reconversion professionnelle

Quitter un cdi

Selon une étude de Cadremploi, en 2021, sur 1800 cadres, 83 % des personnes interrogées pensent à la reconversion professionnelle ; ou sont déjà complètement passées à l’acte. Pour cause, le fait de rester toute une vie dans la même entreprise ou dans un même secteur d’activité est dépassé.

Plus d’un souhaite mener son propre projet professionnel ou bien faire un tour à 360 ° et partir à la découverte d’un métier complètement nouveau. Beaucoup se demandent alors comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI pour explorer de nouveaux horizons.

Rompre un CDI parce que les conditions de travail ne vous conviennent plus

Vous pouvez penser à quitter votre actuel travail parce que les conditions ne répondent plus à vos besoins. Voici quelques raisons possibles.

  • L’entreprise a peut-être changé d’adresse et se trouve désormais trop loin de chez vous.
  • Le salaire ne vous convient décidément plus.
  • L’employeur a modifié les conditions de travail convenues au début du contrat.
  • La politique de l’entreprise a changé.
  • Vous n’avez pas été payé pendant plusieurs mois.
  • Vous êtes victime d’un harcèlement au travail.

Cesser un CDI suite à l’arrivée de la retraite

À l’arrivée de la retraite, rompre un CDI compte tout à fait parmi les droits du salarié concerné. Lorsque la personne a atteint l’âge de la retraite et qu’il doit obligatoirement quitter son poste, on parlera alors d’un départ à la retraite.

Cependant, il existe des cas où l’employeur décide de cesser les activités du salarié à l’approche de la retraite. Il s’agit alors dans ce cas d’une mise à la retraite. Parfois, le salarié peut lui-même décider de partir volontairement plus tôt à la retraite parce qu’il souhaite liquider ses droits à pension.

Les différentes manières de rompre un CDI

Que la raison de la rupture du CDI provienne du salarié ou de son employeur, en général, celle-ci se réalise selon 3 modes principaux.

Quitter un CDI : une initiative du travailleur

Lorsque l’employé décide de quitter son travail de son propre gré, il est alors question de déposer une démission. C’est le moyen le plus répandu pour les travailleurs de mettre fin à leur contrat de travail. Quant à l’employeur, il ne peut généralement pas s’opposer à cette décision.

Il faut savoir que lorsqu’un travailleur prend la décision de rompre un CDI, il ne peut pas quitter l’entreprise du jour au lendemain. De fait, après avoir remis sa lettre de démission, il doit obligatoirement passer par une période de préavis. Ce temps permet de ne pas bouleverser les activités de l’entreprise, ce, en laissant l’employeur trouver un remplaçant.

La rupture du CDI : une décision de l’employeur

L’employeur peut décider de mettre fin au CDI de l’un ou de plusieurs de ses salariés pour différentes raisons. Voici les situations possibles dans ce cas.

  • Le licenciement pour motif personnel. C’est un cas fréquent : l’employeur peut rompre un CDI s’il estime que le salarié concerné freine les activités de son entreprise. Il peut, par exemple, s’agir d’une insuffisance professionnelle du travailleur comparé aux autres collaborateurs.
  • Le licenciement pour faute grave. La rupture du contrat de travail est très fort probable lorsqu’il s’agit de manquements entrepris par le salarié. Celui-ci a peut-être dérogé aux règlements internes de l’entreprise. Ou bien, il n’a pas respecté les obligations se rapportant à son poste. Dans ces cas, l’employeur ne peut pas le garder.
  • Un cas de licenciement économique. Lorsque l’entreprise traverse une période difficile, rompre un CDI peut figurer parmi les solutions pour remonter la pente. L’entreprise peut alors mettre fin à un ou plusieurs contrats et licencier un ou plusieurs salariés parce qu’elle doit, par exemple, supprimer des postes.

Attention, il faut bien noter que le licenciement doit résulter de preuves valables, objectives, mais surtout vérifiables. Sans quoi, vous allez faire face à un licenciement abusif. Dans ce cas, l’employeur doit réintégrer le salarié dans l’entreprise. Autrement, si le travailleur refuse de revenir travailler dans la société, l’employeur se doit de lui octroyer une indemnité pour licenciement abusif.

Signer un accord entre les deux parties pour rompre un CDI à l’amiable

La cessation du contrat de travail à l’amiable peut concerner les cas où le salarié souhaite démissionner, mais que son employeur tient à ce qu’il reste. Ainsi, pour se séparer dans de bons termes, les deux parties doivent se mettre d’accord sur différents points, comme la date de fin du contrat ainsi que le montant total des indemnités. Il faut néanmoins savoir que vous ne pouvez pas forcer votre employeur à signer un contrat à l’amiable. Pour mettre fin à votre contrat de travail, vous devez suivre à la lettre les règlementations en vigueur.

Par ailleurs, rompre un CDI à l’amiable reste possible en cas de licenciement. Tout comme lors d’une démission, les deux parties doivent alors trouver un compromis par rapport aux différentes modalités à appliquer pour la fin de contrat.

Cesser un CDI selon les règles de l’art

Déjà, sachez que tout salarié en CDI peut quitter son poste, et ce, que cela soit durant la période d’essai ou bien après la date de confirmation. Cependant, il faut savoir qu’avant de rompre officiellement votre contrat de travail, vous devez avoir grandement réfléchi. Gardez notamment en tête que rompre un CDI, c’est mettre toute une carrière professionnelle en jeu.

Découvrez comment démissionner d’un CDI.

Déposez votre lettre de démission

L’avis d’une démission peut tout aussi bien se réaliser à l’oral qu’à l’écrit. Néanmoins, rédiger une lettre de démission avec une recommandation d’accusé de réception reste de mise. Ceci, pour éviter les éventuels litiges. Vous pouvez présenter cette lettre à tout moment. Entre autres, sachez que vous pouvez préciser ou non l’objet de votre démission à votre employeur.

Respectez la durée du préavis

Une fois votre lettre de démission déposée, il vous incombe ensuite de respecter la durée de préavis définie pour rompre un CDI et pouvoir jouir de tous vos droits, une fois la date de fin de contrat arrivée. Si le salarié décide de ne pas rester dans l’entreprise pendant la durée déterminée du préavis, il se retrouve dans l’obligation de verser des dommages et intérêts à son employeur.

Comment quitter un CDI sans perdre ses droits ?

En règle générale, un salarié qui démissionne ne touche aucune allocation chômage (aide au retour à l’emploi — ARE). Toutefois, il existe certains cas qui peuvent changer la donne et où il est possible de rompre un CDI sans perdre ses droits. Envie de savoir quand et comment quitter un CDI sans perdre ses droits ? Considérez les cas suivants :

  • changement de résidence suite à une union ;
  • déménagement pour pouvoir suivre un enfant malade dans une structure spécialisée.

Vous pouvez aussi garder la main sur vos droits si vous êtes en bons termes avec votre employeur et que vous demandez une rupture conventionnelle individuelle. À condition évidemment que l’employeur accepte cet accord.

Mais encore, on peut démissionner et garder tous ses droits si c’est un tort de l’employeur qui a poussé le salarié à rompre un CDI. Cela peut s’agir des cas suivants :

  • sexisme ou discrimination ;
  • non-paiement du salaire ;
  • manquements aux clauses mentionnées dans le CDI.

Comment faire une reconversion professionnelle quand on est en CDI ?

Pour pouvoir bénéficier de l’allocation chômage après une cessation de CDI en vue d’une reconversion, retenez ces points.

  • Vous devez justifier de 5 ans d’activité salariée non-stop dans une ou plusieurs entreprises.
  • Demandez un CEP (Conseil en évolution professionnelle). Un consultant vous accompagnera alors lors de la création de votre dossier pour la reconversion professionnelle.
  • Avant de rompre un CDI, il reste important de prouver le caractère sérieux et viable du projet de reconversion. Ce faisant, vous obtiendrez une attestation qui sera utile pour une demande d’allocation.
  • Remplissez les conditions pour obtenir une ARE afin de pouvoir recevoir celle-ci.

Les différents droits dont il est question

Voici toutes les indemnités que l’on reçoit lors d’une cessation de CDI sans perdre nos droits :

  • indemnités de congés payés s’il reste des congés ;
  • indemnités compensatrices de préavis dans le cas d’une dispense de préavis ;
  • allocation d’aide de retour à l’emploi.

Rompre un CDI : les documents concernés à la fin du contrat de travail ?

Qu’il s’agisse d’une démission du salarié ou d’un licenciement par l’employeur, le travailleur doit recevoir les documents que voici.

  • Un certificat de travail pour prouver que vous avez bien exercé au sein de la société.
  • L’attestation à remettre au Pôle Emploi. Elle offre la possibilité de toucher aux allocations chômage. Autrement, l’attestation vous permet de vous inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi.
  • Deux exemplaires du reçu pour solde de tout compte.
  • L’état récapitulatif du plan d’épargne salariale ou de l’intéressement du salarié.

Lorsque vous décidez de rompre un CDI, vous recevez en général tous ces documents lors de votre dernier jour d’activité. Ou au moins, l’attestation Pôle Emploi, si les autres documents ne sont pas encore prêts. Effectivement, le délai de transmission des documents de fin de CDI peut varier d’une entreprise à une autre. Cela peut aller de quelques jours à deux semaines au maximum.

Si l’employeur met du temps à remettre les dossiers, le salarié peut faire une relance via email ou appel téléphonique. Si ce premier ne réagit pas après la relance, il est possible de procéder à un recours judiciaire auprès du conseil des Prud’hommes.

Rompre un CDI : et si l’on souhaite annuler la démission ?

Comment démissionner d'un CDI

Démissionner constitue en principe une action officielle et irréversible. Autrement dit, dès lors que vous avez déposé votre lettre de démission, vous ne pouvez plus faire marche arrière. Néanmoins, il existe une ou deux exceptions.

Le salarié peut se rétracter s’il démissionne suite à :

  • des raisons émotionnelles, comme dans le cas d’un burn-out au travail ;
  • une pression particulière à un moment précis de l’exercice du travail.

Le travailleur doit alors manifester la rétractation dans les plus brefs délais. L’employeur doit ensuite étudier le cas une nouvelle fois avant de rompre un CDI.

Que faire après la date de fin de contrat ?

Eh bien, tout dépend du salarié.

  • Si celui-ci a déjà obtenu une promesse d’embauche, il peut alors tout de suite occuper son nouveau poste.
  • S’il n’a pas encore trouvé de nouveau travail, il peut alors continuer à chercher tranquillement.
  • Dans le cas de la reconversion, vous pouvez mieux vous concentrer sur votre projet et suivre des formations, par exemple.
  • Autrement, vous attendiez peut-être impatiemment votre dernier jour de travail pour pouvoir enfin prendre le temps de vous ressourcer et de reconsidérer votre carrière professionnelle.

Quoi qu’il en soit, rompre un CDI représentera toujours un grand tournant qui peut bouleverser votre vie.

Alors, avez-vous déjà mis un terme à un contrat en CDI ? Pourquoi ?

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

En vous inscrivant au club des Actionneurs vous accédez immédiatement à :

  • La formation vidéo Comment redonner du SENS à sa vie accompagner de son workbook au format PDF.
  • 2 livres électroniques : Le petit guide pratique de la confiance en soi (84 pages) et De l’idée au projet de vie (70 pages)
  • Et pas mal d’autres surprises…

100% gratuit. Aucune carte de paiement requise.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rejoignez le club des Actionneurs

La première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : Redonne du SENS à votre vie grâce au club des Actionneurs.