Phobie de la foule : comment s’en sortir ?


Les bus, les heures de pointe dans le métro, les centres commerciaux, les plages bondées… Pour certains ces endroits pleins de monde sont anxiogènes et sourcent de peur. On appelle cela l’ochlophobie ou la phobie de la foule. Qu’est ce que c’est concrètement ? Quelle en est la cause ? Comment la traiter ? 

Définition de l’ochlophobie, la phobie de la foule

Le mot « ochlophobie » vient de deux mots grecs : « ochlo » qui veut dire « foule » et « phobos » qui signifie peur. Il s’agit donc de la peur de la foule. Elle est souvent confondue avec l’agoraphobie qui est à la fois la peur des lieux surpeuplés et des grands espaces vides.

Une personne qui a la phobie de la foule a donc peur de sortir de chez soi. Lorsqu’elle est en extérieur en présence d’une foule, elle présentera les symptômes suivants : 

  • sensation d’étouffement,
  • bouffé de chaleur,
  • tremblements dans les membres supérieurs et inférieurs,
  • nausée,
  • attaque de panique,
  • crainte d’être écrasé par la foule, 
  • sensation de danger de mort imminente
  • altération des sens (l’ochlophobe ne fait plus la différence entre les sons et les odeurs).

Dans le pire des cas, la phobie des gens conduit à une bouffée délirante aiguë. Cette dernière peut durer plusieurs semaines, généralement inférieure à 6 mois. Près de la moitié des cas de bouffées délirantes ne se manifeste pas une seconde fois. Le délire se manifeste sous la forme d’impression de persécution, de sensation de mégalomanie, d’hallucinations... Durant cet épisode, l’ochlophobe est incapable de prendre ce qu’il vit avec recul. En effet, il est persuadé que ce qu’il vit est réel. La bouffée délirante aiguë causée par la peur des gens nécessite une hospitalisation en milieu psychiatrique. 

Phobie de la foule et la stratégie d’évitement

Comme l’agoraphobe, l’ochlophobe est conscient de sa peur. Ainsi pour éviter de se retrouver dans une situation anxiogène, il évite de sortir de chez lui. Toutefois, une personne atteinte de la peur de la foule peut avoir envie de se retrouver dans un grand espace vide de gens. 

Les causes de la phobie des gens 

Il faut savoir que la phobie de la foule peut atteindre tous les profils de personnalité. La peur de sortir de chez soi peut naître à cause d’un événement traumatisant vécu dans une foule. On peut citer une agression, une violente bousculade ou un attentat. 

Selon de nombreux psychologues, la peur des gens peut aussi venir de l’éducation familiale. Notamment si celle-ci est très refermée et présente le monde comme un environnement hostile et dangereux dont il faut se méfier. On peut également parler de la crainte de se faire juger par les autres. En effet, en s’exposant à d’autres individus, un ochlophobe craint que l’on découvre ses secrets, ses défauts, qu’on le juge et rejette par la suite. En ce sens, on peut associer la peur de sortir de chez soi à la blemmophobie

Les causes sont variées, en général, une personne qui a peur de la foule ne saurait dire comment sa phobie lui est venue. Par ailleurs, comme il s’agit d’une phobie, il n’existe pas de moyen déterminé pour la prévenir. Par contre, dialoguer avec un psychologue peut aider à déterminer l’origine de la peur des gens ainsi qu’à la traiter. 

Phobie de la foule : comment la soigner ?

Les médicaments anxiolytiques

Quelqu’un qui a peur de la foule fera évidemment tout son possible pour éviter les lieux bondés de foule. Néanmoins, cette stratégie a peu de chance de faire disparaître la phobie. Il existe plusieurs moyens de la traiter. Entre autres, il y a la prise de médicaments anxiolytiques. Bien qu’ils aident à traiter la phobie des gens, il faut noter qu’ils peuvent causer la somnolence. De fait, ils ne sont pas compatibles à certaines activités comme la conduite. En plus, sur le long terme, les anxiolytiques entraînent une certaine dépendance. 

L’accompagnement par un psychothérapeute

C’est pourquoi solliciter l’aide d’un spécialiste en thérapie psychocomportementale est recommander. Un thérapeute peut effectivement prêter assistance à une personne atteinte de la phobie de la foule en lui établissant un programme sur mesure. En outre, il peut lui apprendre à prendre du recul par rapport à la foule. L’ocholophobe devra observer attentivement son environnement : les personnes autour ont-elles l’air menaçantes ou calmes ? Quels sont leurs comportements par rapport à moi ? En plus, de cette stratégie de défense, les psychiatres et psychologues conseillent également de parler son ochlophobie à son entourage. Cela afin de développer d’autres stratégies de défense. 

Simuler une mise en situation

Une personne qui a peur de la foule peut également faire quelques simulations mentales ou utiliser un appareil de réalité virtuelle. L’objectif de ces simulations est de faire face à sa peur et de s’habituer petit à petit à l’environnement anxiogène. De plus, elles peuvent être arrêtées à tout moment. L’ochlophobe pourra aussi expérimenter diverses façons d’appréhender la foule

L’autohypnose

Avant tout contact avec la foule, la personne phobique peut procéder à l’autohypnose. Cette technique est très efficace pour alléger voir supprimer les symptômes des phobies comme la phobie de la foule. L’autohypnose est similaire à la méditation avec ses exercices de respiration. Elle procure aussi un sentiment de détente. Mais son véritable intérêt repose dans le pouvoir de persuasion qu’elle a sur l’esprit. En effet, elle permet de communiquer au subconscient et de tirer profit de sa puissance. Il est bon de noter que l’hypnose repose beaucoup sur la volonté de l’individu. Ainsi, si l’on doute de son pouvoir, la séance n’aura pas les effets escomptés.

Envie de parler de votre ochlophobie ? De partager votre parcours vers la guérison ? Nous vous attendons dans l’espace commentaires ci-dessous.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Add a Comment