les 3 filtres de Socrate
0
0

Les 3 filtres de Socrate pour traiter l’information

Accueil > Articles divers > Les 3 filtres de Socrate pour traiter l’information

Bienvenue sur Penser et Agir ! Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS. Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder : Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement (déjà + de 17 000 inscrits !) 

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Le quotidien est surchargé de rumeurs et d’échanges. Untel a dit et untel pense qu’il devrait faire passer le message. Même les messages inutiles sont transmis. De plus, la plupart des choses que nous disons ne sont pas des vérités absolues. Et même si nos messages sont vrais, ils ne sont pas toujours bons à entendre. Ne serait-il donc pas préférable de filtrer ce que nous disons ? Quel est l’intérêt de dire des choses qui n’aident personne ? Si ce que vous dites est si important, autant que ce soit bénéfique et véridique. Apprenez à dire ce qui est vrai, bon et utile avec les 3 filtres de Socrate.

La petite histoire derrière les filtres de Socrate

Vous avez probablement entendu parler du philosophe Socrate, le maître de la vérité. Il n’a pas laissé d’œuvre écrite mais ses disciples ont témoigné de sa sagesse qui s’est propagée de génération en génération. Socrate, c’est avant tout un art de vivre tiré de sa propre histoire. Voici l’un des récits les plus inspirants de la rencontre de Socrate avec l’un de ses disciples.

Le disciple vient voir Socrate pour lui raconter ce qu’il a entendu de la part d’un ami de Socrate.

Devant Socrate, le disciple semble plutôt inquiet et troublé. Cela ne passe pas inaperçu pour Socrate qui le laisse parler. Le disciple :  » Maître, j’ai quelque chose à vous raconter. Votre ami a dit du mal de vous. « .

Rappel : Ce ne sont pas les mots exacts. C’est juste une interprétation.

Socrate :  » Ah bon ! Mais avant de continuer, je vais faire passer ton message par trois filtres.  » Les 3 filtres de Socrate.

Le disciple : « Oui, j’écoute ».

Socrate : « Premier filtre : Es-tu sûr que ce que tu as à me dire est vrai ? « .

Le disciple : « Je ne suis pas sûr que ce soit vrai maître, mais… ».

Socrate : « Tu n’es pas sûr que ce soit vrai, es-tu au moins convaincu que ce que tu as à me dire est bon ? « .

Disciple : « Ce n’est pas bon maître. « .

Socrate : « Ce que tu as à me dire n’est donc pas bon et n’est même pas sûr d’être vrai, n’est-ce pas ? Dernier filtre, ce que tu as à me dire est-il utile pour moi, pour lui ou pour nous deux ?’.

Disciple : « Pas vraiment non « .

Quelle était la conclusion de Socrate ?

Les 3 filtres de Socrate lui permettaient de savoir si ce que son disciple avait à dire valait la peine d’être dit. Socrate a pu savoir que :

  • Le message n’était pas assurément vrai
  • Le message n’était pas bon à entendre
  • Le message n’était pas utile

Il a finalement décidé de ne pas écouter ce que son disciple avait à dire sur son ami.

Ce qu’il faut retenir de cette anecdote

L’ami de Socrate a dit du mal de lui selon son disciple. Socrate ne le saurait pas, car il a refusé d’écouter l’histoire. Que gagnerait-il à écouter une histoire qui n’est pas bonne, qui n’est pas utile et qui n’est peut-être pas vraie ? Rien du tout. Au contraire, cela le blesserait et pourrait même briser sa relation avec son ami. Le disciple n’a rien à gagner non plus à raconter cette histoire. S’il le faisait, il serait le témoin du début d’une guerre, mais aussi l’instigateur. Il se sentirait coupable d’avoir causé de la douleur et de la rancœur.

Les 3 filtres de Socrate : vrai, bon et utile

En recourant à la sagesse de Socrate, nous pouvons identifier trois filtres : le vrai, le bon et l’utile. Le message qui vous est destiné peut passer à travers ces filtres. De même que ce que vous dites peut passer à travers ces filtres.

1. Ce qui est vrai

information vraie

Une chose est vraie lorsqu’elle est conforme à la réalité. Toutes les affirmations ne sont que des opinions qui doivent être étayées par des preuves concrètes. Sans cela, ce que nous disons sera tout simplement inexact.

Demandez-vous donc ensuite si ce que les autres disent est vérifié par des preuves irréfutables. Ce que vous dites est-il vrai à 100 % ?

2. Ce qui est bon

Le deuxième sur les 3 filtres de Socrate porte sur ce qui est bon. Si vous prêtez attention à tout ce qui est dit, vous comprendrez que la plupart de ce qui est dit est mauvais. Certaines personnes sont même désireuses de vous annoncer de mauvaises nouvelles. Avez-vous vraiment besoin d’entendre toutes ces mauvaises nouvelles ? À moins qu’elles ne soient vraies, je ne vois pas l’intérêt de les écouter.

3. Ce qui est utile

Un message est utile lorsqu’il vous aide dans votre développement. Il vous permet d’avancer dans votre activité ou de vous rapprocher de votre objectif. Cependant, si on vous dit qu’untel vous a traité de rabat-joie, est-ce que le fait de le savoir vous fait du bien ?

À moins que vous aimez tout entendre au détriment de votre bien-être, vous devez filtrer les messages qui sont sur le point de vous parvenir.

 

Comment filtrer les messages ?

Vous avez constaté que Socrate filtre le message qui lui était destiné. Mais tout le monde n’est pas un maître philosophe qui inspire le respect comme Socrate. De plus, quelqu’un viendra vous raconter une histoire avec une retenue qui dépend de son affinité avec vous. Par exemple, si c’est votre ami qui veut faire du commérage, vous n’aurez pas forcément le temps de lui poser des questions comme Socrate. Rien ne dit qu’il aura la patience d’attendre que vous filtriez son message. Vous devez donc filtrer les messages que vous recevez dans certaines situations.

Quelles sont les situations appropriées pour le filtrage ?

Au XXIe siècle, les trois 3 filtres de Socrate peuvent être appliqués dans de nombreuses situations. Beaucoup de choses sont dites chaque jour en famille, au travail, entre amis et sur les réseaux sociaux. Mais la plupart de ce qui est dit ne vous sera pas d’une grande utilité.

Les filtres sont appropriés pour lutter contre les mauvaises informations qui ne sont pas nécessairement vraies. Il y a beaucoup de fausses informations qui circulent sur les réseaux sociaux par exemple. Les filtres vous permettent de lutter contre :

  • Les rumeurs infondées et mauvaises
  • Les préjugés
  • Les histoires conçues de toute pièce pour vous blesser
  • Les influences négatives
  • Les on-dit qui ne vous servent à rien

Les filtres sont appliqués lorsque vous remarquez que quelqu’un est sur le point de vous dire quelque chose de désagréable. En outre, cette même personne peut avoir la réputation de répandre de fausses rumeurs qui vous font perdre votre temps et votre énergie. Les messages de vos amis, collègues et camarades de classe ou de votre famille peuvent passer le filtre.

Exercice pour appliquer les 3 filtres de Socrate

les rumeurs

Socrate a posé à son disciple une série de trois questions :

  • Es-tu sûr que ce que tu as à me dire est vrai ?
  • Es-tu convaincu que ce que tu as à me dire est bon ?
  • Ce que tu as à me dire est-il utile pour moi, pour lui ou pour nous deux ?

Son disciple a répondu « non » à toutes les questions. Socrate en conclut qu’il n’avait pas besoin de l’écouter. Si vous suivez l’approche de Socrate, vous évitez à votre mémoire d’enregistrer des informations inutiles et nuisibles. Voici ce que vous pouvez faire :

1. Arrêtez l’élan de votre interlocuteur

Si c’est un de vos proches qui vient vers vous et que vous sentez un échange, ne lui donnez pas l’occasion de faire évoluer sa pensée. Prévenez-le poliment que vous êtes prêt à l’écouter si ce qu’il a à dire est définitivement vrai.

  • Es-tu convaincu que ce que tu as à dire est vrai ?
  • Dis moi que ce que tu as à dire est vrai, je suis occupé, je n’ai pas le temps.
  • Je te laisse parler si tu me donnes la preuve que ce que tu as à dire est vrai.
  • Est-ce qu’au moins ce que tu as à me dire est vrai ?
  • J’apprécie que tu penses à moi, mais ce que tu as à dire est-il vrai ?

C’est à vous de choisir la formule qui vous convient. N’oubliez pas de demander la preuve de la véracité de ce que votre interlocuteur dit avant de poursuivre.

Les 3 filtres de Socrate dépendent autant l’un que l’autre. Certaines personnes décident de s’arrêter au premier filtre et rejettent le message. Mais je trouve que le messager se sentira blessé en fonction de sa sensibilité.
Vous pouvez rejeter au premier filtre, mais assurez-vous que votre interlocuteur comprend votre attitude.

S’il s’agit d’un collègue ou d’un camarade de classe, procédez de la même manière. Essayez de rester respectueux.

2. Vérifiez si le message est bon

Si le message a passé le premier filtre ou non. Si le message n’est pas tout à fait vrai, mais que votre interlocuteur a quand même envie de le transmettre, demandez-lui s’il est bon. Bon dans quel sens ? Bon dans le sens où il est agréable à entendre :

  • Est-ce une bonne nouvelle ?
  • Est-ce une histoire heureuse que tu as à me raconter ?

S’il répond non et qu’il a répondu non au premier filtre, cela doit réduire votre intérêt à l’écouter. Cependant, un mauvais message qui n’est pas forcément vrai peut être utile. Ne vous arrêtez donc pas là.

3. Les 3 filtres de Socrate : l’utilité

Vous avez vu si le message est nécessairement vrai ou s’il est bon. Si le message passe les deux premiers filtres, vous pouvez cas même vous intéresser à son utilité. Et s’il s’agissait d’une rumeur concernant une baisse de salaire dans votre secteur d’activité, vous auriez envie de l’écouter, n’est-ce pas ? Assurez-vous donc que le message est utile en posant une question simple :
Ce que tu as à dire est-il utile ?

S’ils répondent par l’affirmative, c’est à vous de décider de la suite des événements.

Conseils supplémentaires

Lors d’une discussion, expliquez à votre interlocuteur que vous avez pris la nouvelle habitude de filtrer les messages. Dites-lui que vous n’allez plus tout écouter car cela vous fait perdre du temps et de l’énergie. Ajoutez que vous préférez écouter les messages qui sont vrais, bons et utiles. Dans la mesure du possible, expliquez-lui que ce n’est pas contre lui mais une décision personnelle. Ainsi, il sera moins surpris lorsque vous lui poserez des questions.

Les 3 filtres de Socrate pour filtrer vos messages

Ce sont peut-être vos rumeurs qui ont besoin de filtres. Dans ce cas, il vous suffit d’appliquer les filtres chaque fois que vous avez l’intention de raconter quelque chose. Demandez-vous si :

  • Ce que je m’apprête à dire est-il vrai ?
  • Ce que je vais dire est-il bon à entendre ?
  • Ce que je m’apprête à dire est-il utile pour le destinataire ?

Si vous répondez non à toutes ces questions, sachez qu’il n’est pas intelligent et bénéfique de le dire. Mais ne vous sentez pas coupable si vous vous arrêtez au dernier moment. Gardez à l’esprit que vous avez évité le pire et que c’est là l’essentiel.

Vous pouvez estimer que la rumeur mérite d’être racontée, alors faites-le. Mais gardez à l’esprit que si l’autre personne ne veut pas l’entendre, vous devez respecter son choix. Considérez toujours le mal qui peut résulter de la divulgation d’une rumeur. Les mauvaises rumeurs n’apportent que peur, désespoir, colère et stress.

 

 

J’espère que cet article sur les 3 filtres de Socrate vous a été utile. N’hésitez pas à le partager sur les réseaux sociaux avec vos amis et votre famille afin qu’ils puissent appliquer des filtres à ce qu’ils ont à vous dire.

 

Partager cet article !

Redonnez du SENS à votre vie.

Le club des Actionneurs est la première plateforme en ligne qui vous accompagne de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Cet article vous a plu ?

Découvrez le club des Actionneurs :

Parce qu’être soi n’est pas négociable.

Redonnez du sens à votre vie avec Penser et Agir

Depuis 2012 nous accompagnons les actifs de plus de 30 ans qui veulent prendre leur revanche sur la vie en développant un projet qui a du SENS.

Après avoir accompagné plus de 2 500 clients, nous lançons une formation continue gratuite par e-mail : Le club des Actionneurs.

Entrez votre prénom et votre email sur la page suivante pour y accéder :

C’est gratuit, et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Redonnez du SENS à votre Vie.

Nous vous accompagnons de A à Z pour redonner du SENS à votre vie en révélant votre Unicité.

Plus de 2 heures de formation vidéo offertes pour vous aider à faire rayonner vos différences dans un monde qui ne semble plus les accepter.

Parce qu'un seul choix peut tout changer...

OFFERT : + de 2h de formation vidéo pour redonner du SENS à votre vie :