Communication positive : qu’est-ce que c’est et comment l’appliquer ?


Être capable de communiquer efficacement est peut-être la plus importante de toutes les compétences dont vous aurez besoin au quotidien. En effet, c’est ce qui vous permet de transmettre des informations à d’autres personnes et de comprendre en même temps ce qui vous est dit. Il suffit de regarder un bébé qui écoute attentivement sa mère et essaie de répéter les sons qu’elle émet pour savoir à quel point le besoin de dialoguer est fondamental. Toutefois, la façon dont vous vous exprimez a une influence énorme sur la réponse et la réaction que vous êtes susceptible de recevoir. Même lorsque vous transmettez des informations indésirables, l’impact peut effectivement être atténué en utilisant la communication positive. Ainsi, que vous souhaitiez mieux communiquer dans votre vie sociale ou simplement faire passer facilement vos idées, voici quelques conseils essentiels.

Communication positive vs communication négative

Lorsque nous avons besoin d’interagir avec une autre personne, il est logique de réfléchir à l’avance à ce que nous voulons dire. Il est important de le faire même si le temps est compté et que la pression est forte. Et pour cause, une fois que les mots sont dits, il n’est plus possible de revenir en arrière. Ne laissez donc pas l’impulsivité ou l’impatience détériorer inutilement vos relations et gardez constamment un état d’esprit positif. De même, soyez clairs sur ce que vous voulez dire et comment vous allez l’exprimer. Prenez toujours l’habitude de faire une pause pour recueillir vos pensées. Vous n’avez pas non plus besoin de vous casser la tête, mais apprenez tout simplement à prendre conscience et à maîtriser vos paroles.

Par ailleurs, la communication devient généralement négative lorsque nous n’avons pas la bonne attitude. Cela peut se traduire par :

  • L’incapacité à exprimer nos sentiments ;
  • L’indifférence à l’égard des sensations de notre interlocuteur et
  • La confusion quand il s’agit de déchiffrer le langage non verbal.

En revanche, la communication positive est plus probable quand nous nous montrons attentionnés envers les autres. Cela signifie :

  • Pouvoir mettre des mots sur nos émotions et nos pensées ;
  • Prendre en compte les sentiments de l’autre personne ;
  • Apprendre à écouter et
  • Avoir un comportement respectueux.

Ceci n’est pas vraiment une science avérée, mais il est toujours facile d’oublier et de trop précipiter le processus de communication positive. Par conséquent, un peu de patience ici et là peut être utile pour arriver à mieux communiquer et ainsi éviter les problèmes.

Communication positive : quelle utilité ?

Une communication positive constitue un allié de taille, car cette approche n’est pas seulement efficace, elle est également puissante. Ce type de communication va au-delà des rencontres familiales hebdomadaires ou des correspondances par courrier électronique. En effet, s’efforcer de créer un environnement propice à la bonne entente procure un état d’esprit positif. De même, l’adoption de la communication positive limite les risques de violence verbale. Sans apprendre à mieux contrôler vos dires, vous laissez la porte ouverte à toutes sortes d’abus, dont le rabaissement psychologique et le harcèlement moral. Il n’est donc pas acceptable d’utiliser un langage humiliant ou dégradant susceptible d’infliger une douleur émotionnelle à une autre personne. Par la même occasion, vous arriverez à mieux régler les différends.

De même, apprendre à écouter aide à bâtir des liens sociaux fiables. Une communication positive permet effectivement de constituer une relation solide avec ceux qui nous entourent. Lorsque chacun maîtrise les bases de la communication assertive, la confiance s’instaure facilement. Ceci réduit considérablement les frictions et les tensions. Au lieu d’une concurrence inutile, il est ainsi possible de travailler ensemble et en harmonie. Cette coopération mène alors à la responsabilité, à l’intégrité et à la cohésion. De plus, une interaction efficace et de qualité contribue à la promotion de la diversité et de la compréhension. Cela élimine les barrières créées par les croyances individuelles et les différences culturelles. De ce fait, une communication positive évite non seulement les problèmes de communication et la confusion, elle réduit aussi les erreurs d’interprétation.

Apprendre l’art de la communication positive

Par définition simple, une communication positive signifie un transfert réussi de pensées, d’informations, d’émotions et d’idées d’une personne à une autre. Pour ce faire, le processus doit inclure la voix, les gestes, les symboles, les signes ou les expressions. Pour mieux communiquer, il faut que l’émetteur, le destinataire et le canal (support) soient en constante cohérence. C’est pourquoi il est primordial de développer votre habileté à dialoguer positivement. Ainsi, habituez-vous à :

  • S’abstenir d’employer des phrases négatives ;
  • Garder un état d’esprit positif ;
  • Suggérer des alternatives et des solutions ;
  • Éviter la force et la contrainte ; etc.

De même, quelques compétences interpersonnelles sont importantes.

Une parfaite faculté d’écoute

De nombreuses personnes pensent à tort que la communication positive consiste uniquement à s’exprimer. Cependant, cela ne constitue que la moitié du travail. En effet, il est tout aussi important d’apprendre à écouter. Ce faisant, vous serez en mesure de mieux comprendre le point de vue des autres. Vous serez également plus susceptible d’avoir des conversations constructives.

Une bonne dose d’empathie

L’empathie est le pouvoir de partager et de comprendre les émotions d’autrui. C’est une construction de plusieurs composants, chacun étant associé à son propre réseau cérébral. Il y a trois façons de considérer l’empathie. Il y a d’abord l’empathie affective (l’aisance à partager les émotions des autres) ; l’empathie cognitive (l’aptitude à comprendre les sentiments des autres) et enfin, il existe la bienveillance.

Une meilleure capacité d’adaptation

L’un des plus grands défis que nous rencontrons dans notre quotidien est la différence. En effet, chaque individu a une façon qui lui est propre de percevoir le monde. Et le fait est que tout être humain se sent plus à l’aise lorsqu’il se croit compris. La vie, cependant, serait très ennuyeuse si nous étions tous pareils. Et bien que nous trouvions peut-être cela plus facile au début, la nouveauté de la similitude se dissipe toujours assez tôt. C’est ainsi qu’accepter et célébrer le fait que nous soyons tous distincts s’avère être un excellent point de départ. De plus, la stratégie du coping nous aide à tolérer, à minimiser et à faire face aux situations stressantes de la vie.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment