Triangle de karpman : la principale cause des relations dramatiques

Que ce soit sur le plan personnel ou professionnel, nous aspirons tous à créer des relations saines, positives et agréables avec les autres. Des relations qui sauront également nous procurer le plaisir de vivre en société. Pourtant, rares sont les liens qui nous mettent réellement à l’aise et dans lesquelles on peut être soi-même. En effet, qu’on le veuille ou non, les relations humaines sont pour la plupart superficielles. Elles ne laissent ainsi, aucune place à l’authenticité et à la sincérité. Nous passons alors notre temps à jouer sans cesse un rôle dramatisé en fonction des circonstances et de nos interlocuteurs au lieu d’essayer d’entrer véritablement dans une relation positive avec les autres. Le triangle de karpman illustre parfaitement ces états relationnels que nous mettons en place lors de nos interactions avec les autres.

Triangle de karpman : quésako ?

Développé en 1968 par le psychologue américain Stephen B. Karpman, le triangle de karpman ou communément appelé le triangle dramatique fait partie de la famille des jeux de manipulation psychologique. Concrètement, il s’agit d’une grille d’analyse principalement utilisée en analyse transactionnelle. Elle met en évidence la tournure dramatique que peuvent prendre les relations humaines. Et cela, aussi bien dans le domaine personnel que dans le cadre professionnel. Mais surtout dans la relation amoureuse. En effet, nous jouons souvent à des jeux de manipulation psychologique dans le couple sans nous en rendre compte. 

Ainsi, le triangle de Karpman s’articule autour de trois rôles relationnels que nous occupons inconsciemment dans le scénario d’une relation dramatique. Celui de la victime, du sauveur et du persécuteur. selon Karpman ces trois comportements que nous utilisons lors de nos échanges verbaux et comportementaux sont à l’origine des relations négatives avec l’autre ou les autres.

Il est à noter que le triangle dramatique est un jeu psychologique dans lequel les acteurs sont capables de changer alternativement de rôle. Ainsi, en fonction de l’évolution de la situation, le triangle va tourner en faisant inconsciemment passer les acteurs d’un rôle à l’autre. Mais pas seulement, il existe certains cas où un acteur assume lui-même les trois rôles simultanément.

Comment identifier les 3 personnages de Karpman ?

Comme nous l’avons évoqué, la plupart des relations toxiques reposent sur la dynamique entre trois rôles majeurs que Karpman a schématisés sous la forme d’un triangle. D’où le nom « triangle de karpman ». Selon sa théorie, dans certaines situations d’interactions conflictuelles, il arrive que les acteurs ou les protagonistes mettent en place ce triangle. Ils créent alors entre eux un jeu psychologique où ils se répartissent inconsciemment un rôle prédéfini et interchangeable. Soit celui du persécuteur, la victime ou encore du sauveur.

Le rôle du sauveur

À l’image des super héros, le sauveur est celui qui aide l’autre sans que ce dernier n’ait rien demandé. Parfois même contre son gré. Tout simplement parce qu’il considère celui-ci comme incapable de se sortir lui-même des problèmes et de penser par lui-même. Ainsi, incapable de supporter l’impuissance des autres, il se sent à chaque fois responsable de leurs inconforts. Le sauveur se donne alors lui-même pour mission de les secourir et les surprotéger.

À première vue le sauveur apparaît comme une personne bienveillante, généreuse, altruiste et qui fait attention aux autres. Pourtant à bien y regarder ce n’est pas tout fait exact. En effet, selon Karpman, le sauveur joue un rôle narcissiquement gratifiant. Autrement dit, il est sans cesse en attente d’éloge. Ainsi, à la différence des vrais actes de bienveillance désintéressés et spontanés, ses actions sont compulsives et n’ont pour principal but que la reconnaissance de la victime qui le placera ensuite à une position supérieure.

Mais pas seulement ! Parfois, les actions du sauveur visent à apaiser sa propre souffrance. De plus, trop sensible aux problèmes des autres, le sauveur est une personne intrusive et étouffante. Ce qui déclenche une mauvaise communication et surtout des conflits.

La position de victime

Tel un Caliméro puissance 10, la victime dans le triangle de karpman est une personne qui excelle dans l’art de se plaindre et sait se faire plus faible qu’elle ne l’est réellement. Pessimiste et négative, elle donne souvent l’impression que le sort s’acharne contre elle. De plus, dans le déni de responsabilité, la victime n’a jamais rien à se reprocher. Pour elle, tout le mal qu’elle vit vient de son persécuteur. Cette personne qui lui gâche l’existence et fait de sa vie une vraie misère. Mais dont elle n’a pourtant pas envie de s’éloigner. 

E-book - pervers narcissiques et manipulateurs

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Pervers narcissiques et Manipulateurs : les comprendre pour mieux les gérer !". Découvrez comment fonctionnent les pervers narcissiques et les manipulateurs pour vous libérer de leur emprise et (enfin) oser être vous !

D’ailleurs, cherchant constamment une bonne âme charitable pour s’occuper de ses problèmes à sa place, elle n’hésite pas à manipuler pour faire pitié.

Le persécuteur 

Un peu comme la méchante belle-mère de cendrillon, le persécuteur est une personne qui cherche constamment à dominer l’autre. Que ce soit par les menaces, les malveillances ou encore l’agressivité. Il édicte les règles, commande et ne pardonne aucun écart. Parfois, il n’hésite pas à dévaloriser, utiliser des propos humiliants et faire des critiques destructrices pour mettre l’autre en position d’infériorité. Se transformant même parfois en vrai manipulateur narcissique, ce dernier use et abuse de tous les coups bas pour libérer ses pulsions agressives et exercer son pouvoir sur les autres.

Généralement, on retrouve ce schéma dramatique dans le jeu de manipulation psychologique dans le couple. Tel un vrai manipulateur narcissique, l’un utilise une foule de stratagèmes psychologiques pour contrôler la relation. Tandis que l’autre se laisse tout bonnement contrôler. Ceci afin de pouvoir jouer le rôle de victime et attirer l’empathie d’un potentiel sauveur. 

Comment sortir du triangle dramatique ?

Vous l’aurez sans doute compris, les rôles joués dans le triangle de Karpman sont toxiques. Ils conduisent même souvent dans une spirale infernale qui ne vous rendra que malheureux. Et cela, malgré les quelques bénéfices éphémères que vous pensez pouvoir en tirer. Tôt ou tard, ce jeu de manipulation vous conduira à votre perte. Le persécuteur, toujours désireux d’asseoir son pouvoir se transformera peu à peu en un manipulateur narcissique sans empathie et potentiellement diabolique. Tandis que le sauveur, fatigué d’endosser le malheur des autres et leur ingratitude se transforme, lui aussi, en une personne antipathique et manipulatrice. La victime quant à elle devient totalement dépende des autres et cherchera constamment un sauveur sur qui éponger sa tristesse. Pire encore, elle devient elle même un bourreau pour décharger son mal-être.

Heureusement, il est tout à fait possible de sortir des jeux de manipulation psychologique dans le couple, dans la vie personnelle ou sur le plan professionnel. Voici quelques clés : 

  • Prendre conscience que vous jouez et refuser de vous laisser piéger ;
  • Identifier le rôle que vous jouez dans vos interactions pour apprendre à s’en défaire ;
  • Refuser de jouer le rôle que les autres vous imposent ;
  • Prendre soin de soi avant de prendre soin des autres ;
  • Devenir l’acteur de votre vie et ne jamais attendre que les autres vous prennent en charge en cas de difficulté ;
  • Apprendre à gérer vos émotions surtout lorsque vous êtes mécontent de votre entourage ;
  • Traiter l’autre et vous-même avec respect et comme ayant de la valeur.

Et vous que faites-vous pour sortir d’un triangle de karpman ?

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre les Pervers Narcissiques !"