Besoin de reconnaissance : moteur ou frein de notre épanouissement ?


Il est normal d’avoir besoin de reconnaissance. En effet, depuis notre enfance jusqu’à notre âge adulte, nous avons toujours eu besoin d’être reconnus à notre juste valeur. Cependant, lorsque les conditions le favorisent, ce besoin grandira et créera une dépendance dangereuse qui risque de nous pourrir la vie. Oui, les personnes qui ressentent le besoin perpétuel de reconnaissance souffrent au fond d’eux d’un sentiment de grande tristesse. Cela porte atteinte à leur image de soi. Tout de suite, découvrez à travers cet article les origines, les conséquences et tout ce qu’il y a à savoir sur le besoin excessif de reconnaissance.

Les causes du besoin de reconnaissance

En fait, les causes de ce sentiment viennent tout simplement du fait qu’une personne nécessite constamment l’approbation d’une entité qui lui est chère. Cette « entité » peut être la famille, les collègues, la hiérarchie… bref, des personnes qui comptent pour la victime.

Accordant trop de valeur au jugement des autres, elle ne se comportera plus comme elle le voudrait. En effet, il arrive que ceux qui souffrent du besoin de reconnaissance fassent des pensées de leur entourage leurs priorités. De fait, ces personnes n’agissent plus selon leur réelle volonté, mais en conséquence de ce qu’elles pensent que les autres pensent.

Le désir d’être aimé est également l’une des causes du besoin qu’est celui de la reconnaissance. En effet, la victime pense alors que l’amour de ses proches est conditionné par ses performances. Dans le but de se faire apprécier par une certaine catégorie de personnes, la victime donne tout ce qu’elle a en elle pour les satisfaire. Mais lorsque ces référents ne reconnaissent pas ces efforts, elle ressent alors un mélange de déception, de résignation, de tristesse qui pourrait la conduire à la dépression chronique.

D’autre part, nous ne devons pas oublier que trop de compliments peuvent engendrer le besoin de reconnaissance. En effet, ayant toujours été applaudi par le moindre effort, l’enfant deviendra dépendant de ces compliments et voudra les retrouver dans d’autres milieux. Plus tard, lorsqu’il deviendra adulte, il cherchera toujours cette approbation que ses parents, ses professeurs, ses collègues, etc. lui ont excessivement donnée dans son enfance. Il en résulte alors que la personne en question ne se sentira pas à la hauteur à la moindre défaillance.

Les conséquences d’un fort besoin de reconnaissance

Lorsque l’envie de se faire reconnaître devient une obsession chez une personne, cela apporte son lot de ravages dans sa vie professionnelle, amoureuse ou sociale.

Incapable de reconnaître ses vraies valeurs, la victime garde une mauvaise image d’elle dans son esprit. Celle d’une personne incapable, d’une personne qui n’est pas à la hauteur, d’une personne qui ne fait jamais rien d’assez bien pour satisfaire son entourage. Cela conduira petit à petit à l’isolement. Dans le cadre professionnel, ces personnes vont même jusqu’à croire qu’elles sont des imposteurs. Au sein d’une vie de couple, une personne atteinte pensera qu’elle ne mérite pas son partenaire.

En effet, le besoin de reconnaissance conduit la personne atteinte à se comporter différemment de ce qu’elle voudrait faire. Attirer l’attention de notre entourage nous demande beaucoup de réflexion. Fusent alors sans cesse ce genre de questions : « comment leur plaire ? Comment pourrait-on reconnaître mon travail ? Que faire pour les satisfaire ?…» Ces victimes se mettent alors sous une grosse pression pour parvenir à étancher leur grande soif de reconnaissance. Elles agiront afin de résoudre ces interrogations, et ce, de façon exagérer. Tellement que certains en oublient leur réelle identité et se font passer pour ce qu’ils ne sont pas. Tout cela pour être reconnu.

Comment se défaire du besoin excessif de reconnaissance ?

N’attendez pas que cela devienne trop insupportable avant de réagir. Pour en finir avec ce sentiment de malaise qui nous pousse à dépenser toute notre énergie pour un résultat qui ne nous rassure pas pour autant, il faut passer par trois étapes.

Prendre le temps de réfléchir sur la question

Le besoin de se faire reconnaître influence votre quotidien et vos comportements. Cela vous angoisse. Cela vous incite à faire une chose contraignante. Il est grand temps de se poser des questions. Prendre conscience du besoin et de ses impacts sera la première chose à faire. En effet, vous ne passerez pas outre une introspection personnelle si vous souhaitez en finir avec votre besoin de reconnaissance. Pour ce faire, posez-vous les bonnes questions : quels sont les actes que ce besoin vous pousse à faire ? Qu’est-ce que cela vous interdit ? Pourquoi seriez-vous toujours dans le faux et non un autre ? Comment réagiriez-vous face à vos performances ? Que se passerait-il si vous échouez ?

Voir et apprécier les performances des autres

Regardez ce qu’il y a autour de vous. Travaillez au même rythme que tout le monde (sans être à la traîne, évidemment). Et lorsque quelqu’un d’autre réalise un exploit, félicitez-le. Vous vous apercevrez que très vite vous serez félicité à votre tour. Nous ne pouvons pas être reconnus si nous-mêmes, nous ne reconnaissons pas les autres.

Agir pour le plaisir et non pour la performance

Il s’agit d’oublier ce qui vous apporte le stress, d’oublier les autres et les reproches et faire les choses parce que vous le voulez. Ensuite, n’attendez pas une tierce personne pour reconnaître vos capacités. Reconnaissez vos propres performances. Donnez-vous un jugement juste. Retrouvez par la suite le plaisir de faire les choses parce que cela vous plait et non parce qu’il le faut pour ne pas décevoir un proche. Vous pourrez voir votre évolution en faisant un test d’estime de soi.

Agissons à présent

Nous avons vu que le besoin de reconnaissance peut avoir un impact sur l’image de soi. Nous avons également vu que face à ce besoin il faut agir et vite, car cela pourrait détruire une vie entière. Dans votre lutte, faites de temps en temps un test d’estime de soi et agissez selon vos résultats. Un test d’estime de soi, c’est une autoévaluation qui vous servira seulement de référence, de balises. Il ne s’agit en aucun cas d’un remède miracle.

Vous avez peut-être réussi à vous défaire autrement du besoin permanent de reconnaissance ? Partagez-nous vos expériences et vos témoignages en faisant des commentaires.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment