belle-mère envahissante
3
40
3
40

Belle-mère envahissante : 4 conseils pour agir efficacement

Accueil > Relations humaines > Belle-mère envahissante : 4 conseils pour agir efficacement

Quand on a une belle-mère envahissante, cela peut constituer un véritable problème au sein du couple et mettre à mal la relation. D’ailleurs, beaucoup, les femmes bien souvent, souhaitent savoir comment faire pour l’éloigner et lui faire comprendre qu’elle est de trop. Dans la vie réelle, c’est délicat. Le sujet nécessite d’être géré avec tact et intelligence. Je vous invite à lire cet article pour en apprendre davantage.

Comment reconnaître une belle-mère envahissante ?

Partant de celle qui réussit sournoisement à  influencer sa fille à celle qui ne veut laisser aucune paix à sa belle-fille, il est clair que le fléau de la belle-mère envahissante est bien une réalité. Nous parlons très exactement de la mère de l’un des conjoints qui ne sait pas garder la distance adéquate vis-à-vis du foyer de son enfant. Elle fait tout pour s’immiscer dans la vie conjugale de celui-ci. Elle est intrusive, manipulatrice, possessive, jalouse et parfois haineuse. Cette situation est particulièrement plus habituelle et prévisible entre une fille et sa belle-mère. Néanmoins, dans bien des cas, la belle-mère envahissante est la mère de la conjointe.

D’une manière générale, une belle-mère intrusive :

  • Veut contrôler ce qui se passe dans le foyer de son enfant ;
  • Vient sans prévenir et peut faire un long séjour juste pour prendre soin de son fils ou de sa fille ;
  • Passe son temps à faire des remarques désobligeantes et dire des paroles blessantes à sa bru ;
  • Remet en question les choix et les décisions de son gendre ou de sa belle-fille ;
  • Veut que les choses soient faites à sa façon (cuisine, habillement, rangement, gestion de la maison…

Comprendre pourquoi ma belle-mère est intrusive

Si parfois on a l’impression que la belle-mère envahissante prend du plaisir à rendre le foyer invivable pour leur belle-fille, comprenez que ce n’est pas toujours faire exprès. En effet, certaines mères sont simplement surprotectrices. Les mamans poules oublient que leur fils est désormais « grand ». Elles n’acceptent pas non plus qu’une « inconnue » vienne prendre leur place alors qu’elles ont été jusque là la seule femme dans la vie de leur fils. Elles estiment donc que vous leur avez volé l’amour de leur enfant chéri.

Ainsi, inconsciemment, la belle-mère envahissante se met en compétition avec vous. Elle désire continuer à prendre soin de son fils comme elle l’a toujours fait. Malheureusement, cela la pousse à avoir des comportements et des attitudes qui peuvent blesser et mettre à mal la relation.

Puis, on distingue les belles mamans qui ne vous aiment pas du tout pour une raison ou une autre. Indépendamment de ce que vous faites, elle vous critiquera toujours. Elles sont juste tyranniques, de mauvaise foi et jalouses.

Toutefois, ce qui importe réellement est de savoir comment gérer une telle situation. Nous admettons tous qu’elle est de nature à générer des tensions au sein du couple. Trouver solution devient urgent.

Prévenir et lutter contre l’invasion de la belle-mère envahissante : 4 conseils

L’on ne le dira jamais assez, prévenir vaut mieux que guérir. Cela est particulièrement vrai lorsque chaque membre du foyer a la responsabilité d’assurer la protection de celui-ci. Pour les femmes en couple, la meilleure posture est celle où vous évitez tout bonnement toute invasion d’avoir lieu. En cela, vous devez vous empêcher de faire certaines choses.

Soyez pleinement l’épouse et pas la mère vis-à-vis de votre conjoint

Voici une grande erreur à ne pas commettre pour éviter les assauts de la belle-mère envahissante. Vous comporter en mère pour votre conjoint pourrait ne pas le gêner. Pourtant, cela n’est pas dans votre intérêt. En vous inscrivant dans ce rôle, vous vous mettez inconsciemment en compétition avec quelqu’un : votre belle-mère. Vous l’incitez à vous prendre pour sa rivale, ce qui ne représente aucun avantage. Loin de là ! Qui sait, elle a peut-être plus de chance que vous dans ce rôle, qui n’est d’ailleurs pas le vôtre. Mais à coup sûr, elle n’a aucune chance en tant que compagne, puisqu’elle ne peut l’être ! Alors, ne vous mélangez pas les pédales. Soyez pleinement l’épouse et n’essayez pas de ravir à votre belle-mère sa place de mère.

Évitez de partir du mauvais pied avec votre belle-mère

Dans la vie, il est toujours préférable de faire de ses potentiels ennemis ses alliés quand on le peut. De la sorte, pour éviter d’avoir une belle-mère envahissante, vous pouvez très tôt de faire en sorte de l’avoir comme alliée. Ainsi, elle apprendra à vous aimer et à vous considérer. Comme ça, l’envie de vous faire vivre un enfer au foyer pourrait bien lui passer. En clair, arrangez-vous pour que votre belle-mère vous apprécie et vous respecte.

Pour y arriver, vous devez déjà dès les débuts avec son fils apprendre à cerner sa nature afin de l’amener à vous accepter. La plupart des belles-mères envahissantes le sont tout simplement parce qu’elles n’apprécient pas leurs belles-filles. Celles-ci n’ont pas su fléchir leur cœur. Il ne sert donc à rien de vous comporter de manière à les avoir contre vous.

Faites de votre mari un allié pour mieux gérer votre belle-mère envahissante

Lorsque sa mère est envahissante et indispose votre intimité conjugale, ce n’est pas contre le fils qu’il faut se retourner. Certaines belles-mères sont si habiles et rusées qu’elles laissent à peine paraître leur malignité devant leurs fils. Cependant, derrière eux, elles sont un véritable enfer pour leurs belles-filles. Ces dernières se sentant piégées et blessées se retournent alors contre leurs maris. Elles leur en veulent de ne pas voir ou comprendre ce qui se passe. Toutefois, sachez mesdames qu’ils ne saisissent pas vraiment et en agissant ainsi, vous n’arrangerez pas les choses.

Tout d’abord, le seul plus grand allié que vous puissiez avoir dans la résistance à une belle-mère envahissante c’est votre mari. C’est justement pour cela que la belle-mère travaille à le retourner contre vous. S’il est avec vous, vous avez déjà gagné. Alors il faut à tout prix faire preuve de sagesse et ne pas tomber dans le piège. En vous retournant contre lui, vous risquez de le perdre et d’avantager l’adversaire. Patience dans ce cas, la dernière astuce vous apporte la solution.

Fixez des règles et des limites dans le respect

Chacun doit lutter pour sauvegarder son foyer. Et, en la matière, la meilleure arme dont vous disposez dans votre couple est la communication. À défaut d’avoir établi avec votre conjoint des limites pour empêcher tout envahissement, vous devez communiquer. Lorsque ça ne va pas et que vous sentez les assauts de votre belle-mère, vous ne devez pas vous taire. Informez votre mari et montrez-lui l’urgence de son intervention. Il comprendra et agira probablement.

Dans le cas échéant, vous allez devoir prendre vos dispositions. Soit vous prenez le taureau par les cornes, soit vous vivrez malheureuse dans votre propre foyer. Seulement, il faudra lutter avec beaucoup de tact. D’abord, évitez de laisser votre belle-mère envahissante voir que ses attaques ont de l’effet sur vous. Ne laissez pas la colère agir et garder le sourire. Ne vous montrez pas stresser. Cela pourrait la fatiguer et la poussé à abandonner.

Aussi, quand il le faut, faites preuve d’autorité. Cependant, veiller toujours à ce que cela vous fasse gagner des points plutôt que de vous en faire perdre. Il ne sert à rien de le faire lorsque par exemple votre mari est là et risque d’être indisposé.

En somme, le souci de la belle-mère envahissante est une réalité déplaisante dans plusieurs foyers. C’est un phénomène qu’il faut sagement prévenir avec son conjoint. Quand cette option est ratée, il faut alors se disposer à faire de son mieux afin de s’en libérer.

Partager cet article !

A propos de l’auteur

Après avoir obtenu mon Master en Sciences à l’Université de Nantes en 2009, je travaille pendant 4 ans en tant qu’ingénieur d’études auprès des plus grands noms français de l’aérospatiale, du nucléaire et du militaire. En février 2012, alors que je ne trouve plus aucun sens dans mon métier, je crée Penser et Agir. C’est ainsi que je renoue avec mes passions : la psychologie, le développement personnel et l’entrepreneuriat. J’adapte à la psychologie et au développement personnel la logique et la structure des raisonnements que j’ai acquis en tant qu’ingénieur d’études pour créer ma propre approche : Le développement personnel par l’Action. Aujourd'hui, Penser et Agir, c'est plus de 100 000 visiteurs par mois, plus de 150 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui m'ont déjà fait confiance en suivant mes programmes en ligne. Pour en savoir plus : Qui est Mathieu Vénisse ?

Commentaires

3 Commentaires

  1. Eugénie

    Bonjour,
    Je suis très contente d’être tombée sur votre article, car c’est exactement ce que je vis. J’ai besoin de conseil, car poser des limites à la curiosité/inquiétude/angoisses infondées d’une belle mère, n’est pas chose facile! Même si tout le monde connaît sa curiosité mal placée et sa tendance à raconter tout ce qui se passe en privé à des tiers, je n’ai pas envie de me prendre les foudres de toute la maisonnée sur la tête, si je pose trop sèchement mes limites… d’autant plus que j’ai vu mon compagnon passer de l’homme ultra indépendant vis à vis de ses parents, à celui qui « m’impose » un déjeuner chez eux chaque weekend depuis le début de l’année ! Je ne comprends pas, ce qui lui prend, ce n’est pas ce qu’il m’a vendu… 🙄

    Réponse
  2. Elisa

    Bonjour J’ai un problème j’ai besoin de conseil mon couple va mal sa fais plus d’un an qu’on est ensemble et sa mère est très intrusif elle l’appel 10 fois par jours (sans exagération) pour X ou Y raison par exemple: pour savoir si il veut sont linge repasser, pour savoir si sa voiture est garer sur le parking gratuit ou si il la mis en bas de chez lui (ou c’est payant ) si il répond pas au téléphone elle l’appel 15-20 fois d’affilée ( c’est même arriver une fois 38 appel manquer il a eu ) si il est occuper et qu’il raccroche sans lui répondre elle « harcèle d’appel » elle veut tout décider pour lui elle veut lui faire construire une maison sans me consulter savoir ce dont moi aussi j’ai envie ( on habite pas encore ensemble) elle l’accapare tout les week end chez elle pour Xou Y raison et quand je lui soumet mes inquiétudes à propos de sa mère que sa me rend malheureuse etc… il pense que j’ai un problème contre elle que je l’aime pas ou autre et aujourd’hui on est au bord de la fin j’ai l’impression
    On c’est séparer il y a deux jours, de ma décision pour lui faire un électrochoc et il ne pas soliciter à ne pas le faire il a dis d’accord et j’ai été obliger de le supplier de nous laisser une seconde chance alors que dans l’histoire c’est moi la victime

    Réponse
  3. Germain Patricia

    Bonjour
    Merci pour vos conseils.
    Elle ne m’aime pas moi non plus c’est clair.
    Mon chéri vient vivre avec moi pour mutation. Elle nous a éloigné la première fois. Saloperie…
    Elle ne sera jamais mon alliée ça c’est clair.
    Ne pas accepter que son enfant chéri et geni vive avec une femme séparée avec 2 enfants….
    La chose positive c’est la distance….lol
    Évidemment je lui en veux quand il va chez ses parents il obéit pire qu’un militaire.
    Mais j’ai l’impression qu’il ne me défend jamais.
    La nouvelle vie à 4 on verra bien.
    Il rentre ce soir encore une tête d’enterrement alors qu’avec moi on VIE Simplement.
    Magnaco dépressive de la javel des animaux et même pas capable d’éplucher une salade du jardin.
    Je vais bien la jouer tranquillement mais je ne changerai pas mon identité.
    Qui a pire? Lol

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Téléchargez gratuitement le Kit des Actionneurs

15 fiches Action pour redonner du SENS à votre vie

Parce qu'un seul choix peut tout changer...