Induction hypnotique : apprendre tout sur la magie de l’hypnose

L’hypnose se définit comme un état d’éveil second. Comment arrive-t-on à atteindre cet état que même la science a du mal à saisir ? Si vous voulez le savoir, lisez la suite de cet article. Il vous informera sur l’induction hypnotique, la magie qui opère le changement en vous lors d’une séance d’hypnose. En commençant par une définition, vous comprendrez comment ça marche et les différentes techniques d’induction. Fanatique d’hypnose, praticien ou simple lecteur, cet article vous apportera sûrement un plus.

Qu’est-ce qu’une induction en hypnose ?

Il s’agit de l’ensemble des suggestions, messages et idées que le thérapeute adresse à son patient pour le faire entrer en hypnose. Passer d’un état de conscience éveillée pour un état second n’est pas une chose facile et l’on peut vraiment éprouver du mal à y arriver. L’hypnose dans sa conception existentielle possède la magie qui permet d’atteindre cet état de façon rapide, brusque ou progressive. Elle représente donc la base d’une séance d’hypnose médicale. Elle doit être construite et dite avec la plus grande attention.

Si cette base est  ratée, vous pouvez être sûr de n’obtenir aucun résultat de la séance. En effet, il est peut-être rare, mais pas impossible de rencontrer certains patients dire « je ne me suis pas senti endormi lorsque vous m’en avez donné l’ordre » ou encore « je n’ai rien senti lors de la transe ». Cela veut simplement dire que votre induction hypnotique à été mal faite. Du coup, vous avez travaillé sur un patient qui n’était pas dans un état second.

Comment réussir l’induction en hypnose ?

Etant donné qu’elle est la base de la séance, elle doit être faite avec précaution. Pour cela, le patient doit construire ses suggestions en respectant la structure des suggestions hypnotiques. Ensuite, il doit se préparer à les dire sans hésitation et sans doute. Il ne s’agit pas d’un discours parsemé de « euh », « bah » et que sais-je encore. Si vous tombez sur un bon thérapeute, je crois que vous n’aurez pas du souci à vous faire. Egalement, il doit les dire sans crainte. Pour que la suggestion soit acceptée par le patient, il faut que le guide même en soi convaincu. Une induction hypnotique ça fonctionne comme ça.

Deux méthodes pour l’induction en hypnose

Il existe une multitude de manières pour induire un patient en hypnose. La méthode choisie dépend du patient, son environnement, ses attentes et surtout son état d’esprit. Les deux méthodes les plus utilisées sont :

  1. La relaxation : ici, il s’agit d’induire le patient en lui permettant de se relaxer. Le thérapeute à l’aide de sa suggestion l’amène à se relaxer. En se relaxant, il quitte peu à peu son environnement et se retrouve dans son état second. Le thérapeute peut également détourner l’attention de son patient de son environnement en le concentrant sur un exercice qui puisse retenir son cerveau, fixer un point par exemple.
  2. L’induction hypnotique rapide: elle préconise que le patient peut en quelques secondes atteindre son état second. Dormir par exemple est une sorte d’induction rapide. Cette forme d’induction nécessite parfois des actions brusques comme donner un coup au patient ou appuyer sur sa tête.

Quelques techniques d’induction hypnotique bonnes à connaître

Le pendule

Je crois que nous connaissons tous cette technique d’induction. Il s’agit d’une méthode qu’utilise l’hypnose classique particulièrement l’hypnose du spectacle. Si vous ne vous en rappelez pas, c’est la méthode où le magicien dit « je vais compter de 1 à 5 lorsque j’aurai fini de compter, je veux que tu dormes pendant… ». Il le fait en balançant un pendule devant le concerné.

Les doigts aimantés

Cette technique s’utilise également dans la forme classique de l’hypnose. Elle consiste à demander au sujet de serrer ses mains en croisant ses doigts. Le thérapeute ou magicien lui demande ensuite de tendre les index écartés de 3 à 4 centimètres tout en regardant l’espace entre les deux doigts. Dès que le thérapeute lui fera la suggestion, les deux doigts doivent se rapprocher, se resserrer, jusqu’à se coller et rester soudés entre eux.

La fixation d’un point

C’est une technique d’induction hypnotique consistant à fixer un point de son environnement ou un objet ;  un élément en relation avec l’objectif de la séance. En fixant un élément, l’espace de conscience commence à se réduire peu à peu et l’individu peut accéder à son état second.

Catalepsie du bras ou d’un membre

La catalepsie est une technique couramment utilisée par les thérapeutes. Il s’agit d’une raideur ou d’une suspension de la sensibilité et du mouvement. Elle consiste à induire cette raideur ou suspension à son bras ou à un membre afin de conserver une attitude.

Les secrets de l'hypnose et de l'auto-hypnose : Ebook gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Les Secrets de l'Hypnose (enfin) Révélés". Prenez conscience de tous les secrets qui se cachent derrière l'hypnose et pourquoi ils sont bien trop souvent mystifiés...

Lévitation du bras

Elle consiste à faire un mouvement ascendant avec le bras tout comme s’il échappait à la loi de la pesanteur. Au fur et à mesure que le mouvement se poursuit, l’individu se fatigue et l’état second suivra naturellement. C’est une forme d’induction hypnotique assez particulière.

La dissociation

Ici, le thérapeute demande au patient de se concentrer sur un mouvement qu’il imagine. Cette fixation du mouvement provoque une rupture de la conscience et de la perception par le sujet. Peu à peu, l’esprit s’évade pour construire des réalités. La conscience se dissocie et laisse place à l’état second.

La distorsion du temps

Cette technique d’induction hypnotique préconise l’altération de la perception du temps par le patient de manière à ce qu’il ne se rende plus compte du temps qui passe. Le thérapeute pourrait y arriver en demandant au patient d’exercer une telle activité pendant une durée donnée. Mais, en réalité, il l’exercera jusqu’à atteindre son état second.

La métaphore

Les métaphores sont couramment utilisées combinées avec les suggestions hypnotiques. Elles sont une manière riche et plus appréciable d’exprimer les idées. De ce fait, elles ont la capacité d’être vite acceptées par le subconscient.

A vous de jouer

Et vous laquelle de ces techniques d’induction hypnotique préférez-vous ? Connaissez-vous d’autres techniques à partager avec nous ? Les commentaires sont à votre disposition pour vous exprimer sur le sujet.

0

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Livre "Les Secrets de l'Hypnose (enfin) Révélés"