Famille recomposée : les clés pour une vie sereine et épanouissante


D’après les données 2011 de l’Insee, ils étaient 1 500 000 enfants à vivre dans 720 000 familles recomposées. Alors qu’en 1990, on comptait 700 000 enfants pour 500 000 familles recomposées. Ce qui fait une hausse de près de 50 %. Pourtant, malgré cette généralisation de la recomposition familiale, le sujet reste encore tabou. En effet, la famille recomposée est jugée contre nature, à l’opposé de la famille traditionnelle. Par ailleurs, elle exacerbe les sentiments d’exclusion et de frustration. En effet, même si les disputes entre frères et sœurs sont indissociables de toutes les familles, force est de constater que dans une famille recomposée, elles sont plus difficiles à gérer.

Ainsi, pour que chaque membre de la nouvelle famille se sente à sa place, il est non seulement important de se préparer soi-même. Mais il est également primordial de préparer psychologiquement ses enfants. Car après tout, leur vie aussi va être bouleversée. 

Famille recomposée : définition

Selon Wikipédia, la famille recomposée est une famille constituée d’un couple vivant avec au moins un enfant dont un seul des conjoints est le parent. Ce qui veut dire que lorsqu’il n’y a pas d’enfant, il n’y a pas de recomposition familiale.

Ainsi, généralement, la famille recomposée compte les membres suivants :

  • Belles-mères ou beaux-pères : les nouveaux conjoints de ses parents ;
  •  Demi-frères et/ou demi-sœurs : les enfants avec lesquels un enfant a un parent en commun ;
  • Quasi-frères ou quasi-sœurs : les enfants des nouveaux conjoints de ses parents, nés d’une précédente union.

Cette présence d’enfants est ce qui rend souvent la recomposition familiale complexe. En effet, il y a la différence d’éducation et de valeur, la gestion des conflits ; etc. Par ailleurs, voir ses parents divorcer et reconstruire leur vie chacun de son côté n’est jamais facile pour un enfant. Effectivement, cela peut créer un choc et un état de stress intense qui se traduit souvent par de la violence. Toutefois, avec les bonnes pratiques, ce cadre familial peut être épanouissant et enrichissant pour les enfants. Et pour vous

De la famille monoparentale à la famille recomposée

Même si un couple séparé peut se reconstruire, et que l’on peut reconquérir sa femme ou son mari pour peu qu’on s’en donne la peine, l’inverse est plus courant. Effectivement, beaucoup choisissent de suivre un autre chemin avec un autre compagnon/une autre campagne. Et fondent une nouvelle famille avec leurs enfants et ceux du nouveau partenaire. Cette nouvelle cohabitation, pour qu’elle marche doit être mûrement réfléchie. Autrement dit, avant de vivre tous ensemble sous le même toit, posez-vous quelques questions :

  • Êtes-vous sûr d’aller plus loin dans votre relation ? Parce que passer du statut de couple séparé à celui de nouveau couple veut dire renoncer (encore !) à une certaine liberté :
  • Est-ce que vos enfants sont prêts psychologiquement à vous partager avec un adulte (et éventuellement d’autres enfants) ?

Si la réponse à toutes ces questions est oui :

  • Présentez officiellement votre nouveau compagnon/nouvelle compagne à vos enfants, et faites de même de l’autre côté. Cette « formalité » permettra aux enfants de ne pas se sentir « forcés »
  • Sortez régulièrement avec votre compagnon/campagne, vos enfants et les siens. Ces sorties permettront à tout le monde de se connaître un peu mieux avant de vivre ensemble ;
  • Visitez tous ensemble la maison où vous allez vivre. : en effet, pour préserver l’équilibre des enfants, mais aussi afin que tout le monde se sente chez lui (les enfants qui vont habiter dans la maison et ceux en intérim), il est important d’emménager dans une maison neutre. Par ailleurs, le fait de les associer à l’aventure leur rassure sur le fait qu’ils auront leur mot à dire dans cette nouvelle famille. Dans le cas où cela n’est pas possible, aménagez un espace personnel à l’enfant qui va vivre là (temporairement ou indéfiniment). Il est en effet primordial qu’il ait ses marques et ses repères. 

Conseils pour réussir la famille recomposée

Avant tout, dites-vous que la famille recomposée comme dans les séries et les pubs, ça n’existe pas. D’abord, parce que ce n’est pas parce que vous aimez follement votre nouveau compagnon/nouvelle campagne que vous allez adorer ses enfants. Et vice versa. Ensuite, votre enfant n’est pas obligé de l’aimer. D’ailleurs, vous ne pouvez pas non plus forcer le sien à vous aimer. Toutefois, même si l’amour avec un grand A n’est pas au rendez-vous, votre nouvelle famille peut vivre une vie harmonieuse et sereine. Au fil du temps, l’amour viendra avec le respect. 

  • Laissez à chacun le temps de s’apprécier : vouloir que tout se passe à merveille tout de suite risque de faire plus de mal que de bien ;
  • Mettez-vous d’accord avec votre conjoint(e) sur l’autorité et la gestion des conflits : autrement, les enfants vont sentir comme une injustice ;
  • Ne vous focalisez pas sur votre nouveau couple : d’accord, vous avez envie de vivre au maximum ce nouvel amour. Mais évitez autant que possible les baisers langoureux devant les enfants. En effet, cela pourrait faire naître un sentiment de jalousie. 
  • Ne dénigrez pas l’autre parent biologique : cette attitude risque de ne pas aider le nouveau parent ;
  • Expliquez la place du beau-parent : il est important que les enfants sachent qu’il n’est pas là pour remplacer son autre parent. Mais pour aider sa maman/son papa à s’occuper de lui. Il faut également qu’il sache qu’il peut compter sur lui et avoir confiance en lui. 
  • Passez du temps seul avec votre enfant : dans une famille recomposée, il est important de faire des activités ensemble certes. Mais pour préserver l’équilibre de votre enfant, accordez-lui du temps seul.
  • Écoutez les plaintes de l’enfant qui ne vit pas là de façon permanente : autrement dit, faites en sorte qu’il ne se sente pas comme « un visiteur » venu passer du temps avec son parent. 

Les avantages des familles recomposées

Malgré le sentiment d’exclusion ou de rejet que peut faire naître la famille recomposée, celle-ci a certains avantages indéniables. Effectivement, la famille recomposée permet à l’enfant de :

  • Apprendre à partager : ses jouets, les goûters, etc. 
  • S’affirmer et apprendre à se faire respecter ;
  • Avoir confiance en soi ;
  • Avoir plus de personnes à aimer et à l’aimer. 

Chez l’adulte, le fait d’avoir été un couple séparé permet d’appréhender la nouvelle relation autrement. Mais aussi de ne pas refaire les mêmes erreurs. 

En bref

La réussite de la famille recomposée repose sur :

  • Le temps : acceptez que tout ne se fasse pas du jour au lendemain ;
  • La patience : au début, il y aura forcément des erreurs. Mais ces erreurs vous apprendront comment bien faire les choses.
  • L’accord mutuel des deux parents sur l’éducation et la gestion des conflits.

Et vous, que pensez-vous des familles recomposées ?

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Add a Comment