Que se cache-t-il derrière la colère que nous éprouvons ?

La colère est l’une des 6 émotions de base proposées par Paul Ekman dans sa classification de 1972. La colère est, selon moi, la plus difficile des émotions ! Non pas parce qu’elle est négative (4 des 6 émotions de base sont négatives, voire 5 selon la nature de l’émotion « Surprise »), mais parce qu’elle est souvent bien plus complexe que ce qu’elle peut laisser paraître. Je vais développer cela dans les paragraphes constituant cet article.

Les aspects négatifs de la colère sur votre environnement

Vous le savez déjà, l’émotion de la colère est une émotion négative. Cela signifie notamment qu’elle va engendrer d’autres éléments négatifs dans votre vie. Nous allons voir quelques exemples par rapport à cela.

Les aspects négatifs de la colère par rapport aux autres

Votre rapport avec les autres va forcément être biaisé, vous êtes en colère, et donc vous manquez de patience. Cela va s’en ressentir lors d’une discussion où il est important d’écouter l’autre, d’être attentif, notamment par la communication non verbale. Votre attitude impatiente, même si vous essayez de mettre votre colère au second plan, sera forcément ressentie par l’autre. Que ce soit vous ou l’autre personne, vous aurez certainement du mal à identifier que c’est de la colère qui crée ce malaise dans votre conversation.

Du coup, le moindre faux pas peut être prétexte à une explosion, un effet boule de neige, sur toute autre chose que ce qui vous avait mis en colère à la base.  Le risque est de rejeter la faute sur l’autre, ou en tout cas de mettre la faute sur une de vos émotions du moment alors que la réalité est en fait la colère précédemment cachée, mise au second plan.

Les aspects négatifs de la colère par rapport à vous-même

Votre rapport avec vous-même n’en sera pas plus glorieux. En effet, en ne désamorçant pas cette colère sur le champ, vous n’allez que compliquer votre frustration. Votre colère vient déjà d’une frustration par rapport à quelque chose qui vous bloque pour atteindre votre objectif. En étant en colère, et cette frustration augmentant, vous ne faites que vous éloigner encore davantage de votre but et des moyens d’y parvenir.

Mais alors comment faire pour résoudre cela ?

Les étapes de la résolution de la colère

Etre à l’écoute de sa colère

La colère est une émotion d’insatisfaction, en opposition à la joie.

On se sent en colère lorsque l’on est frustré, lorsque quelqu’un ou quelque chose nous empêche d’atteindre notre but.

Pour que la colère soit bénéfique, il faut arriver à la réguler assez rapidement, afin de passer à la phase d’action. Cela va consister à comprendre précisément quel élément fait obstacle dans notre objectif, et à mettre en place une stratégie visant à lever cet obstacle.

Vaincre la colère - Ebook gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre la Colère" et découvrez comment dominer la Colère, contrôler vos Émotions et résoudre vos Problèmes Relationnels définitivement

Il est donc important d’être à l’écoute de sa colère, et donc, plus largement, d’être à l’écoute de soi-même. Cette étape est indispensable à la bonne résolution de ce qui a provoqué cette colère en vous.

Pour faire cela correctement, prenez le temps d’être à votre écoute, et prenez toute la responsabilité de ce qui vous arrive.

Etre responsable

Votre colère a été provoquée par un événement qui remet en cause le bon déroulement de ce que vous aviez prévu. Si vous commencez à accuser les autres ou bien encore la malchance, vous n’arriverez pas à avancer, vous resterez bloqué sur cela. Se lamenter sur son sort n’a jamais aidé personne à s’en sortir.

À la place de cela, prenez la responsabilité de ce qui vous arrive. Vous êtes la seule personne responsable de ce qui se passe dans votre vie et de la façon dont vous réagissez à cela. En reconnaissant cette responsabilité que vous avez par rapport aux choses qui vous arrivent et par rapport aux possibilités que vous avez d’en sortir, vous allez adopter un comportement positif et mettre en place une stratégie, des actions pour atteindre votre objectif. Voilà un comportement émotionnellement intelligent. Vous en sortirez vainqueur, et la tête haute. Ce ne sera pas forcément facile tous les jours, alors vous devrez persévérer (lisez cet article sur comment persévérer en complément).

Passer à l’action

Une fois que vous aurez compris ce que signifie pour vous cette colère, que vous aurez pris la responsabilité de vos actes, et que vous aurez défini votre stratégie, il ne vous reste plus qu’une chose à faire : passer à l’action. Alors agissez !

La colère qui en cache une autre

La colère peut être plus compliquée à comprendre dans certains cas. En effet, une autre émotion peut souvent se cacher derrière la colère. C’est une raison de plus pour vous pousser à être à l’écoute de vous-même, à comprendre d’où vient cette colère et à faire cela de proche en proche entre les émotions ressenties. Repassez dans votre tête la situation qui vous a mis en colère par exemple, et analysez ce que vous ressentiez à ce moment-là, et à quoi d’autre ça vous a conduit.

Un exemple sur l’analyse des ressentis

Par exemple, si vous êtes en colère parce que votre mari s’est contenté de se mettre sur le canapé avec un livre en rentrant du travail, comprenez-vous ce qui se cache derrière cela ?

Il n’y a pas une seule réponse possible, cela est propre à chacun. Mais voici une explication possible :

À première vue, vous penserez être en colère car votre mari est fainéant. Vous aurez beau le maudire, cela ne changera rien. À la place, que pouvez-vous faire ? Peut-être aller lui parler, ou lui parler plus tard s’il n’est pas disponible à ce moment-là pour une discussion. Mais il est également intéressant de se demander si votre colère n’est pas liée à autre chose.

Peut-être que ce n’est pas tant sa fainéantise qui vous gêne, peut-être que vous attendez plus la reconnaissance de sa part. Un geste tendre, ou une parole réconfortante à son arrivée par exemple.

Comment faire ensuite pour avancer ?

Mais comment pourrait-il le deviner ? Vous-même, vous venez tout juste de vous en rendre compte !

Et le fait de vous en rendre compte, justement, va certainement grandement atténuer votre colère. Vous l’aurez remplacée par la compréhension des choses. Et également par des actions à mettre en place, comme par exemple le fait d’expliquer à votre mari ce dont vous avez besoin. Il n’aura pas besoin d’éprouver le même besoin pour satisfaire le vôtre. S’il sait que ça vous fera du bien de vous poser telle ou telle question, de vous embrasser ou de vous serrer dans ses bras en rentrant du travail, il le fera certainement.

Et si ce n’est pas le cas, ne le prenez pas contre vous, il y a forcément un autre élément que vous n’avez pas encore compris. Alors, partez à sa recherche.

La colère chronique

La colère peut parfois être chronique. En effet certaines personnes sont très souvent en colère. C’est leur façon à eux de réagir face à une agression extérieure. Telle une habitude, cette colère n’est pas forcément consciente pour la personne.

Encore une fois, il est important de comprendre d’où vient cette colère. Mais, pour les personnes souffrant de colère chronique, il est extrêmement difficile de faire ce travail. En effet l’intensité est devenue plus importante que la possibilité qu’ils ont de la contrôler. Les émotions, et pas que celle de la colère d’ailleurs, sont souvent mises au second plan par ces personnes-là. La solution réside donc dans le fait de reprendre un apprentissage des émotions, en commençant à être à l’écoute de ses émotions. À ce stade, il est conseillé de faire appel à un thérapeute pour vous guider dans cet apprentissage, car si vous en êtes là, cela signifie que vous avez du mal à le faire seul. Avoir quelqu’un pour vous aider pourra donc être le déclencheur de votre marche en avant dans la résolution de ce problème qui vous gâche certainement la vie.

Quels axes pour mieux appréhender ses colères ?

Reconnaître les premiers signes de la colère

Lorsqu’on est en colère, il est déjà trop tard pour mettre en application les différentes choses qui pourront vous aider à en sortir. Ce n’est pas pendant la colère, mais avant, qu’il faut faire cela. Mais alors comment reconnaître les premiers signes de la colère en soi ? Cela peut se faire de deux manières, en écoutant ce qui se passe dans vos pensées, dans votre tête,  ou en étant à l’écoute de vos réactions corporelles. Nous allons détailler ces deux façons, sachant que vous serez certainement plus enclin à être attentif à l’une qu’à l’autre, c’est tout à fait normal.

Dans votre tête

La première chose qui doit vous alerter quant à un possible état de colère prochain, c’est la frustration. Je n’insisterais certainement pas suffisamment là-dessus, alors je me répète : la frustration que vous ressentez face à quelqu’un ou à quelque chose doit vous rendre vigilant.

Lorsque vous êtes sur la défensive, cela montre un manque de confiance en vous. Nous avons tous des façons différentes de gérer cela, mais l’une des façons est la colère, qui va en quelque sorte servir de paravent face à ce que l’autre peut nous envoyer qui nous blesserait.

Nous nous protégeons ainsi.

Certaines situations, ou personnes peuvent avoir tendance à vous mettre dans cet état de colère. Essayez alors d’identifier ces moments ont tendance à vous mettre dans cet état colérique. En en prenant conscience, vous apprendrez à limiter ces situations dans votre quotidien. Et donc à limiter votre irritabilité.

Dans votre corps

Lorsque vous êtes en colère, ou que vous allez l’être, votre corps se met en situation. En effet, il se prépare à être agressif pour se défendre.

Voici une série de réactions auxquelles il faudra être attentif :

  • vous commencez à transpirer
  • vous avez du mal à vous concentrer
  • votre corps manque de patience, vous devez bouger
  • votre corps est tendu
  • vous respirez vite
  • vous avez mal au ventre ou à la tête

Cette liste n’est pas exhaustive, et chacun réagit à sa façon. Mais il s’agit tout de même de réactions corporelles courantes que vous pouvez prendre comme des signaux liés à une colère à venir.

Parvenir à écouter ces signaux qui vous indiquent un état prochain de colère est une étape importante. Suite à cette étape, vous devez apprendre à vous réguler, à vous calmer. Nous allons voir ensemble quelques techniques pour cela.

Apprendre à se calmer

Une fois que vous avez compris que la colère arrive, il est important de mettre des choses en place pour la changer par une attitude plus calme. Il ne s’agit pas ici de mettre la couleur de côté et de ne pas l’écouter, au contraire, cela serait une bombe à retardement sinon. En effet avant d’en arriver à apprendre à se calmer, vous avez déjà fait un travail de compréhension sur ce qui a généré cette colère normalement. Si ce n’est pas le cas, c’est pourtant bien par là que vous devrez commencer, vous n’y échapperez pas.

La méditation

La méditation est un excellent moyen de s’apaiser. En effet c’est l’un des buts premiers de la méditation. Vous écoutez votre souffle par exemple, ou vous vous concentrez sur un objet. Des pensées vont venir perturber votre séance de méditation, et ce n’est pas grave, c’est même tout à fait normal. Méditer 5 ou 10 minutes aura de très grands effets positifs pour éviter la colère. Personnellement, j’ai un peu de mal à méditer tout seul sans aide, je vous conseille alors de mettre sur YouTube une méditation guidée si vous êtes dans le même cas que moi. Vous pouvez ainsi choisir le thème de la méditation qui vous conviendra. Par exemple pour moi, j’en prendrai généralement une en relation avec la nature : un arbre, un ruisseau, … (plus d’informations sur la médiation et le lâcher-prise ici)

Le sport

Faites du sport, dépensez-vous, videz ce trop-plein d’énergie dans le sport plutôt que dans la colère. Le sport libère des endorphines, ce sont les hormones du plaisir, cela viendra contrecarrer vos émotions liées à la colère.

Ainsi, avec le sport, vous allez agir aussi bien sur votre corps que sur votre esprit. Alors pourquoi s’en priver ?

Soyez bienveillant avec les autres

Le fait d’être bienveillant avec les autres vous permettra d’être bienveillant avec vous-même. De plus, le fait de penser aux autres dans ces moments-là nous permet de relativiser, de voir les choses sous un angle différent, et d’appréhender autrement notre difficulté. Autant de choses qui vous aideront à sortir grandi de cette expérience. Rayonnez donc aussi bien pour vous que pour les autres.

Intéressez-vous à vous

En faisant un travail d’introspection, de développement personnel, vous aurez davantage d’aptitudes à être à l’écoute de vos émotions, à comprendre ce qui se cache derrière elles, et notamment derrière la colère. Vous pourrez ainsi mettre en place des actions pertinentes et efficaces pour revenir à un état de sérénité. Pour cela tout est bon, à chacun de trouver sa propre recette. Vous pouvez par exemple :

  • améliorer votre connaissance sur les émotions
  • renforcer votre confiance en vous (vous pouvez commencer par ces 10 points)
  • mieux comprendre votre rapport aux autres
  • tenter de mieux comprendre le sexe opposé

Bref, faites tout ce que vous pouvez pour améliorer votre connaissance de vous et des relations avec les autres, en acceptant les choses telles qu’elles sont, et en vous fixant des objectifs. Ce sera la source d’une meilleure régulation de vos émotions.

Article écrit par Matthieu Verne du blog Vivre ses émotions.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre la Colère"