Développement personnel

Addiction au sucre : une pathologie qui peut faire du mal

Selon une étude réalisée par le CNRS Bordeaux en février 2015, le sucre peut être plus addictif que la cocaïne et autres drogues dures. Cette étude a été réalisée sur des rats, mais on peut facilement l’appliquer à l’homme. Réconfortant, le sucre est une échappatoire quand on souffre. Rupture amoureuse, problème avec la famille ou au travail… un gâteau, un bonbon, un chocolat ou une crème glacée et l’on se sent tout de suite mieux. Comprenez bien, le sucre en soi ne fait pas de mal. Il est même nécessaire, car c’est une source d’énergie. Par ailleurs il est bon pour le moral. Le problème, c’est l’excès. Eh oui ! Manger trop de sucre peut créer une dépendance. Sur le long terme, il va provoquer de graves maladies.

La bonne nouvelle est que l’addiction au sucre n’est pas une fatalité. En effet, avec de la volonté et l’aide d’un spécialiste, il est possible de manger sans sucre, ou du moins de diminuer sa consommation. Si entre vous et le sucre, c’est une grande histoire d’amour, vous y êtes peut-être accro. Découvrez dans cet article comment diminuer le sucre et soigner votre addiction.

Pourquoi parle-t-on d’addiction au sucre ?

Notre alimentation comporte deux sortes de sucres :

  • Les sucres lents ou bons sucres (glucose) contenus naturellement dans les féculents tels que les céréales, les légumineuses, le pain… et dans les fruits. Ils sont indispensables au bon fonctionnement de notre corps.
  • Les sucres rapides (saccharose et fructose) que l’on retrouve dans les pâtisseries, les sodas, les plats industriels… Ceux-ci sont ajoutés par les industriels dans les produits ultra transformés pour leur donner plus de goût. Les sucres rapides ou mauvais sucres ne sont pas indispensables à notre organisme. Au contraire, consommés en trop quantité, ils entraînent de nombreuses maladies. Pour ne citer que l’obésité, le diabète, les maladies cardio-vasculaires, l’hypertension, certains cancers, les caries dentaires, les troubles de l’alimentation (boulimie vomitive, hyperphagie…), etc.

C’est la consommation excessive de ces derniers qui entraîne une addiction.

L’explication

Selon les nutritionnistes, le sucre appelle le sucre. Autrement dit, plus on mange de sucre, plus on en veut. L’explication de l’addiction au sucre est physiologique. Le sucre stimule le noyau accumbens du cerveau — la zone du système nerveux impliquée dans le circuit de récompense et de dépendance aux drogues. Celui-ci secrète alors de la dopamine, l’hormone du bonheur. Quand on mange du sucre, on éprouve du plaisir et de la satisfaction. Pour retrouver cette sensation, on en mange plus, encore et encore. Sur le long terme, la consommation excessive du sucre entraîne des modifications biologiques durables dans le cerveau.

En outre, il y a une autre explication à l’addiction au sucre. En effet, lorsque vous mangez des aliments à indice glycémique haut, votre taux de glycémie (sucre dans le sang) est élevé. Pourtant, le corps humain n’est pas génétiquement programmé à recevoir une telle quantité de sucre liquide. Il va alors sécréter plus d’insuline pour libérer le sucre dans le sang et le stocker dans les cellules. Du coup le sang va se retrouver avec un taux de sucre bas. Résultat, vous vous sentez fatigué, sans entrain… et vous aurez constamment envie de dormir. Pour retrouver de l’énergie, vous aurez envie de manger quelque chose de sucré et vous allez manger trop de sucre. C’est un cercle vicieux. Sans même vous en rendre compte, vous basculez dans la dépendance au sucre.

L’addiction au sucre a une explication psychologique et physiologique.

Les principales causes de la dépendance au sucre

La première cause de l’addiction au sucre est la restriction alimentaire. « Tout ce qui est interdit attire », cette citation trouve ici tout son sens. Si vous suivez un régime alimentaire ou essayez de limiter votre consommation de sucre pour des raisons de santé, vous allez ressentir de la frustration envers ces aliments interdits. Ces frustrations vont entraîner un craquage et dès que l’occasion se présente, vous allez vous jeter sur les aliments sucrés. Malheureusement, vous allez regretter votre geste et vous vous sentirez angoissé et anxieux. De nouveau, vous allez vous réfugier dans le sucre pour vous réconforter.

Par ailleurs, nos habitudes alimentaires ont changé ces dernières décennies. En effet, les produits transformés bourrés de sucres raffinés et d’additifs inondent le marché. Il est très facile d’accéder aux gâteaux, cookies, jus de fruits et autres plats industriels… De plus, ils sont moins cher par rapport aux produits bios ou faits maison. Cette accessibilité renforcée par les publicités rend la tentation très grande, et il est très facile d’y succomber.

Addiction au sucre : les signes qui ne trompent pas

L’addiction au sucre est une pulsion alimentaire qui concerne principalement les personnes qui se laissent submerger par leurs émotions, qu’elles soient négatives ou positives. Ainsi, pour gérer leurs émotions, elles se réfugient dans la nourriture, principalement le sucre.

Pour savoir si vous êtes accro au sucre, c’est très facile. Vérifiez si vous avez les symptômes suivants :

  • Une envie frénétique de sucre : il ne s’agit pas de vouloir manger un gâteau ou un biscuit de temps en temps, mais d’une envie quotidienne.
  • Une recherche compulsive de sucre.
  • Une grande anxiété et une sensation de manque quand vous n’en mangez pas.
  • Une envie de manger plus de produits transformés : pâtisseries, pizzas industrielles, plats préparés, etc.
  • La dépression : lorsque vous ne pouvez pas satisfaire votre envie de sucre, vous vous sentez déprimé.

Si vous avez tous ces symptômes (ou la plupart), il n’y a pas de doute, vous souffrez d’une addiction au sucre.

Comment diminuer le sucre ?

Manger sans sucre du jour au lendemain est non seulement impossible, mais aussi dangereux pour la santé. Aussi, pour soigner votre addiction au sucre, vous devez diminuer petit à petit votre consommation jusqu’à ne plus manger trop de sucre.

Pour ce faire, voici quelques astuces pour y arriver :

  • Éviter les produits « allégés en sucre » ou light. Ceux-ci contiennent de nombreux additifs néfastes pour la santé. Si vous ne pouvez pas manger sans sucre, pensez à des alternatives comme le sirop d’agave ou le stévia.
  • Remplacer les sucres rapides par des sucres lents et des repas sains : fruits frais et secs oléagineux.
  • Consommer des aliments antistress.
  • Préparer des plats maison pour avoir le choix des ingrédients.
  • Vérifier les étiquettes des aliments au moment des courses.
  • Penser au jeûne intermittent.

 

Avez-vous souffert d’une addiction au sucre ? Partagez vos expériences avec nous. Si vous avez des conseils pour aider ceux qui en souffrent encore, n’hésitez pas à les mettre en commentaire !

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez comment redonner du SENS à votre vie en téléchargeant gratuitement le Kit des Actionneurs - « Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Ajouter un commentaire