La Sécurité Psychologique : Passez à l’Action aujourd’hui !

Éviter les refuges

Notre époque qualifiée de sombre par certains parvient à nous pousser dans nos retranchements.

Cette douleur que l’on ressent où que l’on imagine dans un futur proche constitue le premier pas vers la recherche d’un refuge.

Il existe toutes sortes de refuges, je les assimile à des institutions ou des personnes qui prétendent nous apporter une forme de vérité.

Cette vérité est censée nous rassurer, nous apporter une forme de sécurité psychologique mais tout comme les drogues une fois que l’on essaye de s’en éloigner le quotidien semble plus sombre qu’il ne l’a jamais été.

Notre chute est liée à l’espoir, celui qui nous promet durablement un avenir meilleur, c’est à dire un meilleur quotidien.

Nous avons tous déjà été cet homme ou cette femme blessée, celui ou celle qui a besoin d’aide pour avancer dans un monde qui nous parait incertain et hostile. Mais lorsque nous cherchons des solutions extérieures à nous même cela revient à utiliser une canne pour avancer alors que notre corps est en parfaite santé.

Il s’agit d’une peur de tomber qui va s’enraciner avec le temps et accélérer notre addiction à toutes formes de refuges psychologiques.

Si nous comprenons la façon dont agissent nos croyances et pourquoi nous tenons tant à elles, l’une des principales causes de l’antagonisme disparaît.

La puissance de l’identification fausse notre jugement, on se sent comme soulagé d’appartenir à quelque chose de plus grand, mais ce quelque chose substitue notre capacité de jugement et prend le contrôle de nos vies.

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

C’est pour cette raison qu’il faut se forcer à avancer seul quitte à perdre l’équilibre et tomber pour mieux recommencer.

Défier l’illusion de la sécurité

Nous estimons que nous avons le droit de toujours nous sentir bien, heureux, jamais critiqués.

Pour cela nous allons nous diriger vers un chemin ou les obstacles sont faibles, voire inexistants.

Ce qui implique de prendre le minimum de risques afin de se sentir en sécurité, cultiver le mythe de l’illusion de la sécurité.

Cette illusion va nous contraindre à une certaine forme de médiocrité, rester dans un immobilisme qui nous réconforte, alors qu’agir, se surpasser et prendre des risques ouvrent la voie du succès et du dépassement de soi.

Bien évidemment en prenant des risques nous nous exposons à l’échec, à la difficulté, à la défaite…mais les plus belles success stories n’ont jamais été toutes roses et les grands hommes de ce monde ont toujours su se relever.

Cas Pratique

Faisons un bond dans l’histoire, nous sommes le 18 mars 1971 au Madison Square Garden de New York. Ce jour-là le « combat du siècle » oppose Mohammed Ali contre Joe Frazier.

Le déjà iconique Ali est invaincu depuis le début de sa carrière professionnelle, il est le champion du monde.

Beaucoup de fans de boxe font valoir que la vitesse d’Ali et son habileté aveugleront Frazier cependant à la surprise générale au bout des 15 rounds Joe Frazier est déclaré vainqueur par décision unanime.

En 1974 George Foreman a vaincu Joe Frazier et détient la ceinture de champion du monde, Ali est vieillissant et personne ne s’attendait à ce qu’il récupère son titre à Kinshassa lors du combat le plus médiatisé de l’histoire ; « Rumble n the Jungle » !

Ali a su se relever et gagner alors que la plupart des gens le voyaient au tapis afin la fin du combat.

Bien entendu nous ne sommes pas forcément tous capables de boxer au même niveau que Mohammed Ali, par contre nous pouvons faire preuve de détermination et de courage.

Accepter la peur et l’incertitude

Je ne lis jamais les auteurs qui nous expliquent comment supprimer notre peur, l’adrénaline qu’elle provoque est essentielle, il faut la voir comme un moteur.

Le temps que l’on passe à se battre contre cette peur nous fait gaspiller de l’énergie et nous sacrifions le bénéfice obtenu une fois que nous l’avons surmonté.

Nous faisons face à des conflits intérieurs.

Les objectifs qui nous paraissent les plus inatteignables sont ceux qui nous font le plus peur. Vouloir réaliser des taches qui nous semblent accessibles, qui nous confèrent un sentiment de sécurité ne nous permet pas de nous dépasser.

Quand on va au delà de nous-mêmes au delà de nos limites on change nos croyances, l’inaccessible devient accessible et la peur qui nous paralysait nous pousse dorénavant à agir.

Vous avez probablement entendu parler de la zone de confort, celle qui ne demande qu’à partir en éclats en fonction de nos challenges qui deviennent de plus en plus ambitieux !

Pourquoi a-t-on peur des surprises ?, pourquoi a-t-on peur  de cadeaux d’anniversaire qui ne nous plairaient pas ? (On a tous déjà feint la joie de recevoir un cadeau que l’on s’est empressé d’échanger dès le lendemain J )

On le doit à ce sentiment d’incertitude, celui qui nous fait peur de se retrouver face à une situation inconnue qui serait difficile à gérer.

Pour les éviter on va utiliser certains subterfuges mais pour ma part même si j’apprécie particulièrement la côte de bœuf je ne l’échangerais absolument pas contre un plat de poisson tout juste péché que l’on me propose dans un restaurant en bord de mer. Même si je n’y avais jamais goutté auparavant je ne prendrais pas le risque de passer à côté d’un plat qui marquera mes papilles.

Pour terminer ce paragraphe j’ai envie d’écrire : ce qui est connu n’est plus à connaitre !

En résumé

Prendre des risques même lorsque tous les indicateurs ne sont pas au vert et que notre entourage nous le déconseille.

Personne ne peut nous dire ce que nous pouvons faire, quelles sont nos limites…

La sécurité est une illusion, ceux qui nous font y croire nous promettent un bien être immédiat…un mensonge destiné à nous faire prendre des décisions qui ne sont pas les nôtres.

Lorsque que l’on cherche un refuge psychologique nous n’acceptons pas notre destin, nous le renions.

Au lieu d’avancer nous reculons car l’échec est un pas de plus vers la victoire.

A partir du moment où l’on se soumet à une autorité considérée supérieure, nous perdons notre liberté d’action, nous suivons une vérité qui n’est pas la nôtre et qui étouffe petit à petit notre existence.

« Ne vous fiez jamais à ceux qui accusent la fatalité ou le genre humain. Ce sont en général des paresseux ou des incapables. Les hommes qui ont, comme on dit, une bonne étoile sont ceux qui se sont donné la peine de l’allumer. La vie est une partie d’échecs que les joueurs maladroits ou impatients prennent à tort pour un jeu de hasard. »

Henri-Frédéric Amiel

Cet article est écrit par Julien du Blog Nouveau Départ.

9

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Aurélie  juin 7, 2016

    Bonjour,
    En effet, il est intéressant de considérer la peur comme un moteur, car même si nous agrandissons sensiblement notre zone de confort, la peur ne part jamais totalement. Elle est essentielle à notre vie.
    Bonne journée

    répondre
    • Mathieu  juin 7, 2016

      Bonjour Aurélie,

      Merci beaucoup pour ton commentaire, je suis ravi que cet article te plaise :)

      À bientôt,
      Mathieu.

    • julien  juin 7, 2016

      Oui effectivement, celui qui évite d’affronter ses peurs ne s’évite pas de vivre dans une prison intérieure !

  2. Taha  juin 7, 2016

    Nous ne sommes pas des voyants.
    Et cela implique que nous ne pouvons pas prédire l’avenir.
    Un seul moyen de le savoir : L’action. C’est d’ailleurs l’emblème de ce blog ! ;)
    Ce qui n’est pas facile pour tout le monde, c’est de prendre conscience de notre potentiel et de nos capacités.
    Comme tu l’as évoqué dans cet article, sans garantie, nous avons de la peine à laisser notre situation actuelle.
    Nous avons besoin de garder une branche sous la main avant de sauter à la suivante.
    Cette stratégie peut s’avérer bonne dans certains cas, si nous travaillons quotidiennement à attraper la prochaine branche.
    Cependant, l’énergie et le temps utilisé à s’agripper à notre vielle branche, aurait pu servir pour la nouvelle.
    C’est pourquoi, Il est essentiel de prendre le risque de mettre les pieds au sol afin de rebondir sur la meilleure des branches ! ( Ce commentaire se transforme en une excursion en forêt :) )
    Merci pour l’article !

    répondre
    • julien  juin 7, 2016

      Salut Taha,

      Merci pour ton commentaire :)

      En forêt ou dans la vie, rien de mieux qu’une branche, de la volonté et du travail pour rebondir !

    • Mathieu  novembre 15, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  3. Marine  juin 8, 2016

    Salut,

    merci Mathieu et Julien pour ce nouvel article :)

    Prendre des risques du moment qu’ils sont mesurés et à notre portée tout en représentant un challenge pour nous, c’est ce vers quoi chacun doit tendre à mon sens.

    Tu fait bien je pense de souligner Julien que « Personne ne peut nous dire ce que nous pouvons faire, quelles sont nos limites… ».

    Chacun de nous possède ses propres paramètres. Pour une personne, cela va être facile de faire une chose et pour l’autre non, et vice versa. Il faut adapter le challenge, la sortie de notre zone de confort, à là où on est actuellement. OK, d’autres peuvent être/paraitre plus loin, mais quelle importance pour nous finalement ? Se comparer souvent ne sert à rien, c’est important je crois de se rappeler ça…

    @+

    répondre
    • julien  juin 10, 2016

      Salut Marine,

      Merci pour ton commentaire :)

      Oui inutile de se comparer, dès que l’on s’identifie à quelqu’un ou quelque chose nous perdons une partie de notre liberté.

    • Mathieu  novembre 15, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"