Excès de confiance : vrai ou faux ami ?

On a maintes et maintes fois vanté les mérites de la confiance en soi. Certes, ce sentiment est la clé de la réussite, tant sur le plan personnel que professionnel. Mais trop de confiance tue la confiance. Ce que l’on veut dire, c’est qu’avoir confiance en soi, c’est bien, mais avoir un excès de confiance peut avoir l’effet inverse.

À force de se croire capable de tout, une personne a tendance à tout sous-estimer. Résultat, elle ne prend plus la peine de mesurer les enjeux d’une situation, puisqu’elle est sûre que quoi qu’il se passe, elle réussira. Pire, elle rabaisse les autres et croit avoir toujours raison sur tout. Ce qui est totalement faux. Dans la vie, il ne faut jamais, au grand jamais considérer quelque chose comme acquis. Le trop est l’ennemi du bien. Même l’eau, pourtant indispensable à l’homme, peut être mauvaise si elle est consommée en trop grande quantité. 

Excès de confiance : définition et manifestation

L’excès de confiance est cette force qui pousse un individu à surestimer ses capacités propres et à croire qu’il est au-dessus de tous les autres. C’est ce que l’on appelle le défaut de calibration ou miscalibration et l’illusion positive. Loin d’être un simple état, c’est un vrai trouble identitaire. La personne construit une vision d’elle qui ne reflète pas la réalité et qui peut lui nuire ou nuire aux autres. En effet, la personne qui a un excès de confiance en elle croit que les autres la voient aussi de la même façon. Pour elle, ils doivent aller dans son sens en toute circonstance et la féliciter en permanence. 

Et c’est bien là l’erreur de la plupart des communs des mortels. Parce qu’elles ont une vie de famille parfaite ou une carrière professionnelle enviée par tout le monde, beaucoup de personnes croient qu’elles sont supérieures aux autres. Si s’aimer soi-même est bien, il ne faut pas que ce soit au détriment du respect des autres. 

Prenons l’exemple d’un entrepreneur qui a tout réussi. Il estime qu’il ne se trompe jamais, que ses arguments sont parole d’Évangile. Il s’impose partout et impose sa volonté. Les autres sont pour lui des instruments qui l’aident à avancer. Cela illustre très bien le trait de caractère des personnes qui ont une haute opinion d’elles-mêmes : ce sont elles qui décident et elles n’ont pas à obéir aux circonstances, souvent à leurs dépens malheureusement.

Comment se manifeste la surestime de soi ?

Ce sentiment se manifeste de trois manières :

  • La surestimation : la personne surestime sa performance et ses capacités et a une illusion de contrôle et une illusion de planification sur tout. 
  • L’excès de précision : la personne croit que ses connaissances sur une chose sont précises et absolues et que de ce fait elle ne peut pas se tromper ou échouer. 
  • Le surclassement : l’individu a un jugement supérieur sur ses performances par rapport à celles des autres.

Bonne confiance en soi : comment ne pas tomber de haut ?

Dans certaines situations, avoir une surestime de soi peut être un atout. Mais, ceci n’est pas toujours vrai. Comme le disait si bien le célèbre écrivain et poète Corneille : « trop de confiance attire le danger ». L’homme d’affaires qui surestime ses capacités d’analyse investit beaucoup dans la bourse au risque de mettre son entreprise en péril. Dans un autre registre, la personne qui croit que de toute façon sa ou son partenaire restera avec elle pour toute la vie parce qu’il ou elle ne trouvera jamais quelqu’un de mieux qu’elle le ou la néglige et met son couple en danger. Bref, si croire en soi est constructif, la surestime de soi peut nous mener à notre perte. D’où l’importance de connaitre ses limites.

Plus haut est la bonne confiance en soi, plus dure sera la chute. Une personne qui a une bonne image d’elle-même réduit sa capacité métacognitive, c’est-à-dire la conscience de son niveau de performance. Pourtant, il ne faut pas se leurrer, l’humain est faillible. Ainsi, il peut se tromper, faire des erreurs, mais l’important c’est de se relever et de continuer. C’est en forgeant que l’on devient forgeron. Ce proverbe trouve parfaitement écho ici. Mais alors, comment éviter les pièges de l’excès de confiance ?

S’auto-analyser

Une personne qui a une surestime de soi a une confiance aveugle en elle qui fausse sa perception des choses. Du coup, elle tombe le plus souvent dans l’excès. Pourtant, connaitre ses limites physiques, physiologiques, mentales, émotionnelles et énergétiques permet de savoir jusqu’où on peut aller dans une situation donnée. C’est également de cette façon que l’on peut avancer, car la limite est toujours évolutive. 

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

S’auto-critiquer 

Faire preuve d’humilité et accepter qu’il y a des choses que l’on ne peut pas contrôler permet de ne pas devenir excessif, voire insupportable pour notre entourage. En effet, il n’y a rien de plus énervant que quelqu’un qui croit tout connaitre sur tout. C’est la raison pour laquelle la majorité des personnes qui ont un excès de confiance en elles sont souvent mal comprises et mises à l’écart. Quand le masque tombe, on voit qu’elles sont malheureuses et n’ont aucune relation interpersonnelle parce qu’il faut bien se l’avouer, personne n’aime être pris de haut. 

Accepter les critiques des autres

Le problème quand on a une trop haute opinion de soi, c’est que l’on a tendance à devenir narcissique, arrogante et orgueilleuse. Au moindre critique, l’on réagit au quart de tour. Pourtant, il faut parfois accepter le regard des autres, et ne pas voir le mal partout. 

En quoi l’excès de confiance peut-il être bien ?

Que l’on se rassure. L’excès de confiance n’a pas que de mauvais côtés. Il peut nous conduire très loin, si l’on s’en sert à bon escient. En effet, là où les autres abandonnent, la personne qui a une bonne opinion d’elle-même continue à avancer. Et ce sans tenir compte des obstacles. Au contraire, plus les difficultés sont grandes, plus elles les poussent à se surpasser. Pour elle, rien n’est impossible puisqu’il suffit d’avoir une volonté de fer. 

En considérant que chaque but est atteignable, une personne qui a une bonne confiance en soi se donne tous les moyens pour y arriver, non sans connaitre ses limites. L’humilité et la modestie sont des signes d’intelligence et avoir un excès de confiance ne veut pas dire que l’on est invincible. Et vous, vous en pensez quoi ? 

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"