Bienfaits du gingembre sur la santé et ses propriétés thérapeutiques

Le gingembre ou Zingiber officinale de son nom scientifique est une plante vivace à racine tuberculeuse de la famille des Zingiberacées. Ce terme dérivé du sanskrit « shringavera » signifie « en forme du bois du cerf ». Il apparaît pour la première fois en 1256 dans un ouvrage écrit. Originaire des Indes et de la Malaisie, le gingembre est utilisé depuis plus de 5 000 dans la médecine traditionnelle ayurvédique. En effet, on reconnaît depuis longtemps les bienfaits du gingembre, notamment son pouvoir aphrodisiaque. D’ailleurs cela lui a valu d’être vendu à un prix exorbitant.

Jusqu’au XVIIIe siècle, toutes les civilisations, notamment grecque et romaine, utilisaient le gingembre pour relever le goût des plats. Mais aussi pour ses propriétés carminatives et comme antidote contre les poisons. Puis, il tomba dans l’oubli. Aujourd’hui, il se mange à toutes les sauces. Il fait même l’objet d’études scientifiques approfondies pour ses potentiels pouvoirs anti-cancer. Zoom sur les bienfaits du gingembre.

Principes actifs et propriétés du gingembre

Les vertus du gingembre sont principalement dues à sa composition hors du commun. Composé à 90 % d’eau, le gingembre est particulièrement riche en glucides et en fibres. Il contient également du calcium, du sodium, du fer et des vitamines (A, B1, B2, B3, B5, B6, B9 et C). Toutefois, il faut noter que la vitamine C est seulement présente dans le gingembre frais. Par ailleurs, le rhizome du gingembre (la partie souterraine) est riche en sels minéraux et oligo-éléments : potassium, manganèse, magnésium, iode, fer, sodium, zinc, phosphore et cuivre. Il est également riche en amidons, protéines, glucides, lipides et fibres alimentaires.

Composé essentiellement de gingérols, de shogaols et de paradols, le gingembre est un puissant :

  • Antioxydant, à condition d’être consommé cuit ;
  • Anti-inflammatoire ;
  • Antiémétique ;
  • Antibactérienne et antivirale ;
  • Antifatigue lors des périodes de convalescence ;
  • Tonifiant et fortifiant ;
  • Brûle-graisses.

En outre, certaines personnes attribuent au gingembre des propriétés acidifiantes. Pour l’heure, aucune étude n’est venue confirmer ou infirmer cette hypothèse. 

Les bienfaits du gingembre sur la santé

Malgré son goût fort qui ne fait pas l’unanimité, le gingembre est consommé aux quatre coins du monde pour ses innombrables vertus. En Inde et en Asie, il est utilisé de manière traditionnelle pour soigner les diarrhées, les problèmes de digestion et d’estomac ainsi que les nausées. En Europe, l’École de Salerne (première école de médecine fondée au Moyen-Âge) recommandait l’infusion de gingembre chaude pour soigner l’estomac, les reins et les poumons. Mais également pour éteindre la soif, ranimer, exciter le cerveau et stimuler la libido

Les vertus du gingembre sur le système immunitaire

Le gingembre, et plus particulièrement l’infusion de gingembre réchauffe le corps quand il fait froid. De ce fait, il aide l’organisme à prévenir le rhume, la grippe, les allergies et les maux de gorge. Par ailleurs, si le rhume est déjà là, il aide à éliminer les mucosités en réchauffant directement les poumons. Ainsi, boire une infusion de gingembre et de citron le matin permet de renforcer le système immunitaire. Petite astuce : alternez avec une infusion de citron et de thé vert pour varier les plaisirs. D’ailleurs, le thé vert stimule également le système immunitaire.

Les bienfaits du gingembre sur les nausées et les vomissements

Une étude menée en laboratoire à l’Institut pharmaceutique de l’Université libre de Berlin en 2001 a montré que certains composés du gingembre adhéraient aux récepteurs des cellules de l’intestin grêle. Ainsi, ils bloquaient l’action des substances chimiques induites par le corps, dont la sérotonine, à l’origine des nausées. De ce fait, il est recommandé de consommer le gingembre durant la grossesse (0,5 g à 1,5 g de gingembre en poudre sous forme de capsules). Mais aussi après une chirurgie (1 g de gingembre en poudre sous forme de capsules ou 10 g de gingembre frais). Ou encore après une séance de chimiothérapie.

Enfin, on reconnaîtrait également les bienfaits du gingembre sur le mal de transport. Cependant, aucune étude probante n’a à ce jour démontré cette hypothèse.

E-book gratuit l'état d'esprit du succès

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès". Découvrez les habitudes de vie des personnes qui rencontrent le succès à tous les niveaux... Et comment les recopier !

Les bienfaits du gingembre sur la digestion

En stimulant la sécrétion de bile et l’activité de différents enzymes digestifs, le gingembre permet de digérer plus vite les aliments, y compris les graisses

Le gingembre pour soulager les douleurs rhumatismales

De nombreuses études scientifiques effectuées in vitro et chez l’humain ont démontré les bienfaits du gingembre. Ainsi, sa consommation de gingembre frais permet de réduire significativement les douleurs articulaires. Notamment celles liées à l’arthrite, la tendinite, la lombalgie, l’ostéoarthrose et la polyarthrite rhumatoïde. En effet, le (6) — gingérol et le (10) — gingérol, les deux principes actifs qui donnent ce goût piquant au rhizome ont des propriétés antioxydantes et anti-inflammatoires. Mais sans les effets secondaires désagréables. Bien entendu, pour qu’il soit efficace, le gingembre doit être consommé régulièrement.

Les bienfaits du gingembre sur la glycémie

Selon une étude parue en 2013 et publiée dans l’International Journal of Food Sciences and Nutrition, le gingembre permet d’abaisser le taux de sucre dans le sang. Et d’améliorer la résistance à l’insuline chez les personnes diabétiques de type 2. En effet, la consommation régulière de gingembre permettrait de réduire les valeurs de glycémie à jeun et les valeurs d’hémoglobine glycquée.  

Les vertus du gingembre sur le sang et le cœur

Le gingembre associé au citron ou à l’huile essentielle de citron a une action dépurative. Autrement dit, ils nettoient le sang de tous les déchets qu’il contient. Ce qui permet de favoriser la circulation sanguine et l’élimination du mauvais cholestérol.

Mais, les bienfaits du gingembre et du citron ne s’arrêtent pas là. En effet, il est également efficace pour prévenir certaines maladies cardiovasculaires, calmer les inflammations et nettoyer en profondeur la peau. 

Comment consommer le gingembre ?

Il existe mille et une façons de consommer le gingembre :

  • Frais : râpé ou découpé en fines lamelles pour relever le goût des plats cuisinés.  
  • En poudre mélangé à du miel ou de la confiture.
  • Confit que vous pouvez acheter dans la grande distribution. Vous pouvez également le préparer vous-même (comme un fruit confit) à partir de gingembre frais. 
  • En décoction ou infusion pour bien commencer la journée ou faciliter la digestion. 
  • En capsules.

Dites-nous quelles sont vos recettes bien-être à base de gingembre ? 

Bienfaits du gingembre sur la santé et ses propriétés thérapeutiques

Les bienfaits du gingembre sur la santé sont reconnus depuis longtemps. Mais quelles sont ses vertus et comment faut-il consommer ce condiment ?

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations vidéo en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose amplifiée

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès"