Argument de l’homme de paille : une vue d’ensemble sur ce sujet


C’est un fait, certaines conversations peuvent être affligeantes, démoralisantes et complètement dénuées de sens. En effet, plutôt que d’utiliser des arguments logiques et cohérents, certaines personnes se servent de stratégie de manipulation et utilisent nos propres arguments pour les rendre moins crédibles. On appelle communément cette technique « l’argument de l’homme de paille ou l’homme épouvantail ». Il s’agit d’une tactique de négociation très utilisée pour défendre des idéologies politiques, religieuses et sociales. Découvrons cela plus en détail.

Argument de l’homme de paille : qu’est ce que c’est réellement ?

Traduit de l’anglais « straw man », l’argument de l’homme de paille est une stratégie de manipulation qui consiste à détourner l’argument valide de son adversaire. Ceci afin de le présenter de manière volontairement erronée. Ceci pour pouvoir ensuite le réfuter plus facilement. Pour l’histoire, ce terme est tiré de l’image de la technique d’entraînement au combat contre un mannequin de paille. D’après cette figure, le mannequin de paille est la représentation affaiblie de l’argument de l’adversaire. Concrètement, cette tactique de négociation consiste donc à ne pas riposter face aux arguments de l’autre et donner son opinion. Mais plutôt d’utiliser ses arguments pour les discréditer et les rendre absurdes.

Selon le philosophe allemand Arthur Schopenhauer, il s’agit de « reprendre la thèse adverse en l’élargissant hors de ses limites naturelles, en lui donnant un sens aussi général et large que possible et l’exagérer tout en maintenant les limites de ses propres positions aussi restreintes que possible ». L’idée est donc, de présenter la position l’adversaire de manière tellement caricaturale qu’il est alors plus simple de formuler un argument facilement réfutable et de présenter sa propre position comme la plus raisonnable. Pour ce faire, on va créer volontairement une faille dans la prémisse de l’argument de l’homme de paille afin qu’elle soit considérée comme une sorte d’erreur logique informelle et surtout une erreur de pertinence. On va ainsi faire croire que l’on attaque une position qui n’est pas directement pertinente pour la discussion en cours. C’est ce qui rend cette stratégie de manipulation particulièrement redoutable.

Argument de l’homme épouvantail : comment ça marche ?

Concrètement, il est possible de créer un argument de l’homme de paille de plusieurs manières :

  • Simplifier à outrance, généraliser ou exagérer l’argument de l’adversaire
  • Présenter une version déformée de la position originale de l’adversaire, tout en prétendant qu’il n’y a pas de différence entre les deux versions
  • Réfuter des petits détails de l’argumentation de son contradicteur en prétendant que l’on a réfuté l’ensemble des arguments
  • Réfuter une fausse déclaration de son adversaire prétendre que la déclaration initiale est la position véritable de son opposant
  • Arguer contre les opinions marginales ou extrêmes qui sont parfois utilisées pour soutenir la position de l’adversaire, mais que l’adversaire n’a pas réellement utilisées.
  • Fabriquer complètement des affirmations que son adversaire n’a jamais faites en premier lieu.

Par ailleurs, il faut savoir qu’il existe également différentes variantes de l’argument de l’homme de paille. À savoir :

L’argument homme creux

Cette forme d’argument de l’homme de paille consiste à inventer un personnage ou une position fictive faible qui présente des croyances ou des actions facilement réfutables et prétendre que cette personne est représentative du groupe que le locuteur est en train de critiquer. Il s’agit de la version la plus extrême de l’homme de paille puisque l’argument est presque entièrement fabriqué.

L’argument de l’homme de fer

Cette forme d’argumentation consiste à déformer sa propre position afin de faciliter par la suite sa défense. L’idée ici est donc de déformer votre position originale pour le renforcer, plutôt que pour affaiblir celle de votre adversaire. Pour ce faire, on va utiliser des énoncés vagues qui n’ont rien avoir l’argument réel et qui va être plus facile à accepter.

L’argument de l’homme d’acier

Cette variante de l’argument de l’homme de paille consiste à déformer l’argument de votre adversaire pour qu’il soit plus facile pour lui de se défendre et plus difficile pour vous d’attaquer.

Comment contrer cette forme de manipulation

L’argument de l’homme de paille fait partie des techniques de manipulation les plus communs. Ainsi, il convient d’apprendre à contre manipuler. La meilleure manière de le contrer est d’abord d’utiliser un raisonnement clair, définitif. Mais surtout qui ne laisse place à aucune erreur d’interprétation. Cela va d’une part, empêcher votre adversaire de déformer vos propos et de l’autre part de corriger facilement votre position. Bien sûr, il peut arriver que malgré tout votre adversaire parvient à créer un argument épouvantail. Dans ce cas, il existe de nombreuses stratégies que vous pouvez utiliser :

Montrer de l’adversaire utilise un argument épouvantail

D’une manière logique, la meilleure manière de contrer un argument de l’homme de paille est de démonter que votre adversaire tente de déformer votre position originale. Pour ce faire, vous pouvez le contraindre à justifier les raisons qui le poussent à croire que sa position déformée est la même que celle que vous avez proposée. À ce moment-là, deux cas de figure peuvent se présenter :

  • Soit il sera contraint d’admettre que son argument était invalide
  • Soit il essaiera de se justifier en se servant de raisonnement encore plus illogique. Là, vous pourrez réfuter et attaquer.

Accepter la version déformée

Plutôt que d’attaquer de front en essayant de démontrer que votre adversaire utilise des arguments fallacieux, vous pouvez également choisir d’accepter cette argumentation erronée. La stratégie consiste donc à défendre la version erronée telle qu’elle est présentée par votre adversaire. Et cela, au lieu d’argumenter en faveur de votre position originale. Bien sûr, il est important de comprendre qu’en vous engageant sur cette voie, il vous sera bien difficile d’établir le faux raisonnement de votre adversaire.

Par ailleurs, il ne faut pas oublier qu’il est tout à fait possible que vous utilisiez vous aussi des arguments de l’épouvantail. Et ce, de manière inconsciente. Pour éviter ce genre de situation et vous assurer d’engager un discours productif, vous devez apprendre à :

  • Reformuler la position de votre interlocuteur de manière claire et sans ambivalence
  • Demander si vous avez omis certains points et s’il est d’accord avec sa description
  • Énumérer tout ce que vous avez appris de votre cible

C’est seulement une fois que vous avez confirmé les dires de votre interlocuteur sans les avoir interprétés de la manière qui vous convient que vous pourrez émettre un mot de réfutation ou de critique.

0

About the Author:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action".Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du changement de vie avec plus de 400 000 visiteurs par mois, plus de 60 000 abonnés à la newsletter et plus de 3 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne.Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez le livre, les formations vidéo en ligne et les séances audio d'auto-hypnose amplifiée« Parce qu'un seul choix peut tout changer... » - Mathieu Vénisse

Add a Comment