4 clés pour devenir un maître dans l’art de la communication

Une bonne communication peut devenir un vrai pouvoir et un véritable atout dans votre vie. En effet, si vous savez communiquer efficacement, vous pouvez vous faire des amis plus facilement, éviter des conflits ou les désamorcer, obtenir plus des gens et même obtenir parfois l’improbable.

Le langage non verbal

D’après les statistiques, le langage non verbal compte pour 80% de nos échanges avec les gens et nos paroles pour seulement 20%. Alors avant toute communication, commencez par prendre une belle posture charismatique. Redressez-vous, mettez les épaules en arrière afin d’augmenter votre charisme. Regardez les gens dans les yeux quand vous leur parlez afin de dégager de la franchise et de la confiance en soi. Et surtout, surtout, souriez. D’une, ça va vous faire vous sentir bien et de deux, ça va inciter les gens à aller vers vous puisque vous paraîtrez plus sympathique et abordable. Comme dit le proverbe, « un sourire coûte peu mais produit beaucoup ».

Détendez-vous et pensez à garder toujours une posture ouverte en ne croisant pas les bras, c’est une posture de défense qui pourrait tout aussi bien signifier « Allez-vous-en et ne venez surtout pas me parler ». Quant aux jambes, si vous les croisez, faites-le qu’en direction de votre interlocuteur, c’est un signe d’intérêt. Dans la direction opposée, ça veut plutôt dire que vous n’êtes pas connecté(e) et avez envie de fuir votre interlocuteur.

Si vous n’avez pas l’habitude au début, ça peut vous paraître bizarre mais vous allez vite vous habituer. Et abordez toujours les gens amicalement, même si vous venez pour régler un problème et que vous êtes énervé. L’approche, comme une introduction, peut vraiment faire la différence et tout changer.

Intéressez-vous réellement aux gens

Une compagnie de téléphone américaine a fait une étude sur les mots les plus prononcés au téléphone. Il en est ressorti que les 2 mots les plus prononcés sont « je » et « moi ». Les gens sont plus intéressés par leur propre personne que par n’importe quelle autre chose dans le monde. C’est un fait. Tout le monde aime parler de soi et j’ai toujours remarqué qu’il suffit vraiment de pas grand chose pour que les gens vous confient des choses très personnelles. Il n’y a qu’à voir dans les consultations médicales. Les gens viennent pour un problème mais la majorité du temps est consacrée à raconter leur vie. Beaucoup payent aussi pour la compagnie, surtout les personnes âgées.

Alors commencez par vous intéresser réellement aux gens. Posez leurs des questions sur ce qu’ils font, ce qu’ils aiment, les voyages qu’ils ont faits, les films qu’ils ont vus, ce qu’ils ont aimé dans ces activités, ce qu’ils pourraient vous conseiller dans tel ou tel domaine et les gens vont vous trouver passionnant(e).

Un proverbe asiatique dit que « chacun est maître dans son domaine » . On peut donc apprendre de tout le monde. Alors trouvez des points communs et voyez ce que vous pouvez apprendre de l’autre.

L’importance des points communs pour renforcer le contact

On a des points communs avec tout le monde même si, avec certaines personnes, ça peut paraître moins évident. Mais même si les activités de la personne ne vous passionnent pas, cherchez pourquoi elle aime ça, qu’est-ce qu’il y a derrière ? Ça peut être le fait de relever des défis ou la patience ou autre et peut-être que ça peut être en résonance avec quelque chose que vous cherchez à maîtriser.

Autre astuce : les gens accordent de l’importance à leur nom plus qu’à n’importe quoi d’autre. Regardez par exemple les gens aisés qui sont prêts à payer des sommes colossales pour que des monuments, des rues, des établissements portent leur nom. Victor Hugo voulait même que Paris soit rebaptisé de son nom.

Vaincre la colère - Ebook gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre la Colère" et découvrez comment dominer la Colère, contrôler vos Émotions et résoudre vos Problèmes Relationnels définitivement

Napoléon III avait à cœur d’appeler chacun par leur nom, il les notait, se les faisait épeler s’il les comprenait mal et s’arrangeait pour prononcer 2 ou 3 fois le nom de la personne dans la conversation.

Le président Roosevelt faisait de même et c’est une astuce très utilisée en politique pour s’attirer des électeurs. Vous en conviendrez, c’est extrêmement flatteur de se voir appeler par son prénom par une personne qu’on n’a rencontré qu’une fois. On se dit qu’on l’a marqué(e) et rien ne fait plus plaisir. En tout cas, ça fait toujours plus plaisir qu’un « euh…comment tu t’appelles déjà ? ».

Ou pire, la personne qui confond votre nom avec un autre…

Abandonnez critiques et polémiques

Il faut bien comprendre qu’on ne change pas les gens par la critique. Les gens se sentant atteints dans leur dignité, se mettent de suite en position de défense et sont prêts à faire valoir leur position et en prime, nous critiquent en retour. On ne gagne rien avec la critique. La critique ne sert au final qu’à blesser les gens mais ce n’est certainement pas par ce biais qu’on les fera évoluer. Si vous n’avez rien de bien à dire, alors taisez-vous.

Idem pour la polémique. Personne ne remporte une polémique. Dans la majorité des cas, chacun se retire fâché dans son coin, plus que jamais persuadé d’avoir raison.

Si vous dites à quelqu’un qu’il a tort et vous empressez de le lui démontrer, il admettra peut-être à contre cœur que vous avez raison mais vous en gardera une rancœur éternelle et vous aurez peut-être perdu un ami. La paix des cœurs est tellement plus importante qu’une victoire anecdotique.

Honnêtement, être en paix ne vaut-il pas mieux qu’avoir raison ?

Alors respectez les opinions de votre interlocuteur. Faites preuve d’humilité. Socrate lui-même disait que plus il apprenait et plus il se rendait compte qu’il ne savait rien :

« Tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien tandis que les autres croient savoir ce qu’ils ne savent pas. »

Alors êtes-vous sûr(e) de savoir plus de choses que Socrate (éminent philosophe grec pour ceux qui ne connaissent pas ) ?

Respectez tous les avis, personne n’a raison et personne n’a tort

Il n’y a pas une vérité, chacun a la sienne au final, la vérité qui résonne en nous et fait sens pour nous. Les rapports de police ont depuis longtemps noté qu’entre deux personnes ayant vécu et racontant la même scène, il peut y avoir des différences énormes. Chacun ayant prêté attention à des détails qui les ont marqué et qui n’ont pas marqué le voisin.

Chacun a son univers et ce à quoi il est sensible. Alors qui est-on pour af06firmer avec certitude aux autres qu’ils ont tort ? De plus, les gens ne se confieront vraiment à nous que s’ils sentent qu’ils peuvent tout dire sans crainte d’être jugés. Et là encore, c’est une chose sur laquelle vous pouvez faire la différence car c’est chose rare.

Comment critiquer quelqu’un de façon constructive ?

Maintenant, si vous avez vraiment besoin de critiquer quelqu’un, faites ce qu’on appelle « un sandwich ».

Commencez par complimenter sincèrement, notez les progrès s’il y en a puis placez votre revendication formulée si possible en termes d’objectifs à atteindre et terminez à nouveau par des compliments et des encouragements. Mais attention, après les premiers compliments, selon Dale Carnegie, auteur du best-seller que je vous recommande Comment se faire des amis, n’employez surtout pas le mot « mais » après les compliments, ça viendrait tout annuler.

Employez le mot « et ».

Par exemple : «  Félicitations, tu as réparé cette voiture rapidement et tu pourrais aller encore plus vite en commençant par faire ceci. »

Ecoutez vraiment et utilisez la reformulation

Comme on l’a vu plus haut, les gens aiment parler d’eux. Moralité, ils ne savent pas vraiment écouter, pour la majorité d’entre eux. Vous parlez à quelqu’un et la personne renchérit en disant « Ah oui, moi aussi, ça m’est arrivé… ». On ramène toujours tout à nous et même quand on donne l’impression d’écouter, on cherche le point commun avec nous et on se rappelle nos propres histoires dans notre tête.

Alors si vous savez écouter et écouter vraiment (parce qu’on ressent très bien si la personne en face est attentive ou bloquée dans ses pensées), vous allez vous différencier de la majorité des gens. Et les gens vont rechercher un maximum votre compagnie parce qu’une oreille attentive est bien rare de nos jours.

Et quand je vois souvent les couples au restaurant ou en voyage, chacun les yeux rivés sur son portable, je me dis que ça n’est pas près de s’arranger.

Pour écouter, apprenez à faire le vide en vous et chassez toutes pensées parasites. Puis concentrez-vous vraiment sur les propos de votre interlocuteur. Soyez intéressé ou faites en sorte d’orienter la discussion sur un sujet qui vous intéresse. Comme tout, ça demande de l’entraînement et comme tout, plus vous vous entraînez à être concentré(e) et plus ça sera facile.

Les 3 niveaux découte

Il y a 3 niveaux d’écoute.

  • Premièrement, vous pouvez écouter passivement sans rien dire.
  • Deuxièmement, vous pouvez hocher la tête de temps à autre et approuver ou désapprouver avec des onomatopées.
  • Enfin troisièmement, il y a l’écoute active qui demande quand même un peu d’entraînement et je vous conseille l’excellent livre de Marshall Rosenberg, la communication non violente. L’écoute active ou communication non violente pour reprendre le terme de Marshall Rosenberg pourrait faire l’objet d’un article à elle toute seule.

En résumé, la communication non violente consiste à rebondir sur le discours de votre interlocuteur pour lui faire préciser et même réfléchir sur sa pensée et ses besoins. Et ça donne des résultats fabuleux en termes de compréhension de l’autre parce que ça nous éclaire et ça l’éclaire également lui-même sur ses besoins.

On peut par exemple, reformuler ce que l’autre vient de dire afin de clarifier : « Si j’ai bien compris, vous voulez … ». Dit comme ça, on peut se sentir idiot mais je l’ai personnellement testé en tant qu’interlocutrice dans un atelier d’écoute active et vous ne pouvez pas savoir à quel point ça peut donner le sentiment d’être compris par l’autre et d’avoir été entendu et écouté.

A tester, vraiment, parce que c’est surprenant.

On peut aussi rebondir uniquement sur un mot ou un groupe de mots.

Exemple :

  • « J’en ai marre. »
  • « Vous en avez marre ? »

Ça invite l’autre personne à développer et à préciser sa pensée.

Voilà, appliquez ces quelques astuces et vous allez voir que les gens vont vous aimer pour ça, rechercher votre compagnie et vous trouver fascinant(e). Le tout alors que vous n’avez quasiment pas parlé, c’est ça qui est magique.

Vous allez voir vos rapports avec les autres littéralement changer, vous allez mieux les comprendre et identifier leurs besoins. Et Dieu sait que dans un couple ou en famille, une bonne communication est juste obligatoire pour que les choses soient fluides.

Alors, entrainez-vous.

À vous de jouer !

Partagez cet article avec vos proches s’il vous a plu en cliquant sur l’un des bouton de partage disponible ci-dessous. Et si vous avez une remarque, n’hésitez pas à nous en faire part en utilisant le système de commentaires disponible en bas de page.

Cet article est rédigé par Stéphanie Koffi du blog Les diamants du bien-être.

6

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Taha  octobre 10, 2016

    Article pleins de ressources et de conseils utiles et pratiques !
    L’art de communiquer est un entrainement comme tu le dis, ça demande de prendre en compte les sentiments des autres et leurs suceptibilités. D’oú l’intérêt de mettre son égo de côté et d’appliquer tes conseils et ceux issus des livres de communications afin de voir le résultat que ça donne !

    répondre
    • stephanie  octobre 18, 2016

      Oui merci Mathieu, c’est clair. Et puis savoir est une chose mais après, le tout est d’appliquer et de tester par soi-même ne serait-ce qu’une petite chose.

    • Mathieu  novembre 14, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  2. Marine  octobre 11, 2016

    Salut Stéphanie,

    merci pour cet article qui met en avant de très bons points en matière de communication.

    C’est incroyable comme une posture ouverte et un sourire peuvent changer la perception que les gens ont de nous, et les mettre dans une disposition favorable à notre égard !

    Cela aide aussi il est vrai de se rappeler que chacun vit dans sa propre réalité, notamment pour éviter la critique trop rapide.
    Se rappeler que l’autre est un être humain comme nous qui connaît des luttes et souffrances peut nous aider à être dans l’empathie et donc mieux attentionné.

    (dans ce paragraphe « Respectez tous les avis, personne n’a raison et personne n’a tort », petit souci pour « affirmer » dans « Alors qui est-on pour af06firmer avec certitude aux autres qu’ils ont tort ? »)

    Et merci à Mathieu d’avoir publié ton article !

    répondre
    • stephanie  octobre 18, 2016

      Merci Marine, c’est gentil à toi. Et c’est vrai qu’il suffit juste de petites choses pour avoir des résultats bien différents dans nos rapports aux gens. Des choses qui nous paraissent logiques et que pourtant bien souvent, on ne fait pas. Mais pourtant, si tu ne changes, ne serait-ce qu’une seule chose qui ne coûte rien comme un sourire, ça peut changer radicalement de façon radicale la manière dont ton entourage va réagir avec toi.

    • Mathieu  novembre 14, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre la Colère"