Fuyez les problèmes sur lesquels vous ne pouvez pas agir !

Je vous ai déjà parlé de cet aspect dans un article précédent mais j’aimerais le développer un peu plus dans celui-ci.

Comment être positif et de bonne humeur tous les matins ? Pourquoi est-il important de filtrer les problèmes dont nous prenons conscience ? Quel est le meilleur moyen pour y parvenir ?

Dans cet article je vous présente quelques habitudes de vie que j’ai mises en place pour être plus positif au quotidien

Pouvez-vous agir sur ce problème ?

Lorsqu’un problème se présente à vous, la première question que vous devez vous poser est :

« Est-ce que je peux agir sur ce problème ? »

Si la réponse est non, vous allez devoir accepter de vivre avec. Bien entendu, je ne vous connais pas et je ne sais pas de quel problème il s’agit. Mais, si vous êtes dans l’incapacité d’agir directement sur ce problème, alors vous devez absolument accepter de vivre avec.

Cependant, êtes-vous certain de ne pas pouvoir agir sur ce problème ? Je pense qu’il existe deux types problèmes sur lesquels nous ne pouvons pas agir :

  • Les problèmes d’ordre mondial comme les inégalités sociales, les guerres, la faim dans le monde, etc.
  • Les problèmes liés au passé et qui ne peuvent plus être résolus : le décès d’une personne par exemple.

Pour les autres types de problèmes, résolvez-les tant qu’il en est encore temps pour ne pas risquer de regretter votre passivité plus tard ! Pour les problèmes d’ordre relationnel, vous pouvez suivre cette méthode.

Les grands problèmes mondiaux

Pour les problèmes d’ordre mondial, vous ne pourrez pas les régler tout seul.

Faites un choix : engagez-vous autant que ce problème vous impacte.

Il y a plein de niveaux d’engagement pour combattre les grands problèmes actuels. Si un problème vous atteint, organisez-vous pour aider les personnes qui combattent déjà activement ce problème.

Vous devez admettre que vous ne réglerez pas le problème tout seul, c’est impossible. Choisissez une des solutions existantes pour aider les personnes ou les associations qui agissent pour résoudre ce problème.

Une fois que vous avez agi, faites en sorte de ne plus vous laisser influencer négativement par ce problème. A l’avenir, quand vous en entendrez parler, rappelez-vous que vous agissez déjà pour combattre ce problème et que vous ne pouvez rien faire de plus ! Soyez fier de vous !

Les problèmes liés au passé

Si votre problème est lié à un évènement passé, vous devez prendre conscience que vous ne pouvez pas remonter le temps. Nous vivons dans le présent et vivre le moment présent est une des clés du développement personnel. Si votre problème est lié à un évènement passé, vous devez en faire le deuil.

Attention : faire le deuil d’un problème ne signifie pas l’oublier !

Vous devez y réfléchir et comprendre pourquoi vous avez agi comme ça par le passé. Quelles ont été les circonstances qui vous ont amené à agir de la sorte ? Une fois que vous aurez compris tout cela, une fois que vous aurez extériorisé votre peine, vous aurez intériorisé votre problème. Le deuil du problème est fait et il ne doit plus vous nuire ! Bien au contraire ce problème va devenir une force pour vous. Parce que vous avez appris de cette erreur et que vous savez qu’à partir d’aujourd’hui vous ne recommencerez pas.

Transformez vos faiblesses en forces !

N’oubliez jamais cette célèbre citation de Nietzche : « Ce qui ne nous tue pas nous rend plus fort ». Faites de vos faiblesses d’hier vos forces de demain. Faites en sorte que ce qui vous a ralenti dans le passé vous permette d’aller plus vite dans le futur. Nous faisons tous des erreurs ! Le plus important est d’en avoir conscience, de comprendre ce qu’il s’est passé, puis d’utiliser ces erreurs comme un moteur pour vos projets.

A vous de jouer !

Comment faites-vous pour que les problèmes sur lesquels vous ne pouvez pas agir ne vous influencent pas négativement ?

Crédit photo : © hikrcn – Fotolia.com

22
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Commentaires

  1. Nicole  novembre 27, 2012

    Lorsque j’étais en couple, mon conjoint passait tout son temps à regarder les politiciens et leurs problèmes et ne voyait pas ceux qui l’entouraient et qu’il pouvait résoudre…Je l’ai laissé seul face à sa politique et suis partie m’occuper des autres problèmes! C’est bien de s »engager mais il faut commencer par le plus simple, non?
    Dernier article de Nicole : Commentaires sur Histoire d’une mouche par Bernadette GILBERTMy Profile

    répondre
    • Mathieu  novembre 27, 2012

      Bonjour Nicole et bienvenue sur Penser et Agir,

      Eh oui malheureusement certaines personnes se minent par rapport à des problèmes sur lesquels il est très difficile d’agir. C’est d’ailleurs pour cela que j’ai écrit cet article ;)

      Avant d’essayer de régler ces « grands problèmes », il vaut mieux régler ses propres problèmes ; les problèmes de couples en faisant naturellement partie.

      Merci pour ton intervention Nicole.
      A bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  2. Dorian  novembre 27, 2012

    Salut Mathieu,

    Tout est une question de relativisation et de moment présent comme tu le dis. Tant que l’on reste entravé par notre passé et les événements sur lesquels on ne peut agir, on ne peut être heureux.

    Personnellement, j’aime prendre un moment pour moi où je ne fais rien, je me repose. On peut appeler cela relaxation ou méditation. Il est parfois bon de relâcher la pression pour repartir du bon pied.

    Enfin, faisons toujours de notre mieux. C’est la seule façon d’avancer sans cesse quoiqu’il arrive.

    Merci de ton article et à bientôt.
    Dorian
    Dernier article de Dorian : Comment connaître son avenir ?My Profile

    répondre
    • Mathieu  novembre 27, 2012

      Bonjour Dorian,

      Merci pour ton commentaire.
      Tu apportes une très belle idée (que l’on oubli souvent sur les sites de développement personnel !) : prendre le temps de se reposer et de réfléchir tout simplement.
      Tu as parfaitement raison, relâcher la pression de temps en temps est une attitude intelligente. Le tout étant de trouver le juste milieu :)

      A bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  3. Dominique  novembre 27, 2012

    Bonjour Mathieu,

    Il faut faire en sorte que les problèmes sur lesquels on ne peut agir n’est pas d’impact sur nous.
    Ce n’est pas toujours facile de prendre de la distance, en tout cas j’y travaille.

    Dominique
    Dernier article de Dominique : Comment atteindre votre véritable potentielMy Profile

    répondre
    • Mathieu  novembre 27, 2012

      Bonjour Dominique,

      En effet, suivant les problèmes, il est plus ou moins difficile de prendre de la distance.
      Veux-tu partager avec nous les types de problèmes qui sont difficiles à gérer pour toi ? (sans forcément rentrer dans des détails personnels bien sur).

      A bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  4. Julien  novembre 29, 2012

    Bonjour Mathieu,

    Cet article est très intéressant, je suis tombé (si je puis dire) sur ton Blog et je suis ravis de ce que j’y trouve. Il est vrai que les problèmes sont bien souvent difficiles à résoudre, tout du moins pour la personne qui les vit.

    De manière générale, si le problème ne nous est pas extérieur, il faut tant que possible prendre de la distance comme le dit Dominique. Maintenant je voulais juste ajouter cette petite information qui me semble intéressante (tu me diras :) ) :

    La solution à un problème ne se trouve jamais au niveau du problème ! Puisque c’est précisément là qu’il apparaît. Si un problème persiste c’est que son importance nous empêche de voir le niveau supérieur au delà du problème lui-même… Dans ce cas là, je sais que je n’hésite pas à me confier à un ami ou un collègue, qui saura me donner un point de vue différent et ça aide :)

    Après c’est une question d’Ego, d’apprendre à en parler et à accepter qu’on ne puisse pas voir les choses de la même façon et surtout qu’un autre point de vue peut tout à fait nous offrir la réponse que l’on cherche :D

    Bonne journée.

    Julien

    répondre
    • Mathieu  novembre 29, 2012

      Bonjour Julien et bienvenue sur Penser et Agir,

      Tu as complètement raison et c’est d’ailleurs l’étape n°2 de l’article suivant :
      Comment résoudre un problème relationnel ? Ma méthode en 3 étapes !

      En effet, pour régler un problème il faut savoir l’exposer objectivement à quelqu’un de neutre. Un ami ou un collègue peut être de très bon conseil. Je pense même qu’un parfait inconnu sera encore plus apte à conseiller car plus objectif.

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

      répondre
      • Julien  novembre 29, 2012

        Merci pour l’accueil en tous les cas. Ça fait plaisir de voir un blogueur attentif à ses commentaires ! Tous ne sont pas dans ce cas. Bonne soirée ou journée :)

        Julien

        répondre
  5. Jean-Baptiste de Réussite Personnelle  décembre 1, 2012

    « Faites un choix : engagez-vous autant que ce problème vous impacte ». Cette phrase résume à elle seule un état d’esprit impliqué débouchant vers l’optimisme, tout en permettant de relativiser l’impact des évènements prenant place dans notre environnement. Un bien beau constat et un réflexe malheureusement encore trop rare ! Il faut y travailler ! Merci!

    répondre
  6. Luc mister-no-stress  décembre 9, 2012

    Bonjour Matthieu,
    Bravo pour ce chouette article !
    Pour ma part, le meilleur moyen que j’ai trouvé pour ne pas me laisser perturber par les problèmes du monde, et par tout ce que je ne peux pas modifier est de ne pas être au courant.
    C’est pourquoi je ne regarde jamais les journaux TV, et que je suis très peu au courant des actualités.
    Je choisis soigneusement mes sources d’informations pour ne choisir que celle qui sont dans mes centres d’intérêt et/ou dans la sphère d’influence.
    Prends soin de toi
    Luc Mister No Stress
    Dernier article de Luc mister-no-stress : Les petits stress sont les plus corrosifs !My Profile

    répondre
  7. seb  décembre 12, 2012

    Bonjour à tous ,

    C’est la premier fois que je viens sur ton blog et je le trouve super intéressant.

    Alors Félicitation !!!! ;)

    Merci pour cet article qui ouvre des perspectives face aux difficultés que nous pouvons rencontrer.

    Je pense également que la source de notre bien être c’est de veiller sur nos pensées , apprendre à les apprivoiser et à les utiliser à bon escient. ( d’où les bienfaits de la méditation )

    Au plaisir de vous lire

    Seb2MAG

    répondre
  8. Didier  décembre 17, 2012

    Bonjour Mathieu, j’en ai profité pour lire un article. Merci pour tes conseils avisés. Après, le problème peut être à plusieurs niveaux à la fois et ne pas pouvoir se résoudre en profondeur par une simple réflexion intellectuelle. Le cerveau a trois niveau (Cortex / Limbique et reptilien) et nous vivons dans au moins neuf dimensions différentes (extérieur / pensée / émotion / biologique / essence / Je / Non Je / archétype / vide). En rapport à Nitsche, ce qui ne tue pas l’intellect peut tuer l’émotion. C’est un exemple, qui montre, tjrs exemple, ces personnes très mentales qui ferment leur sentiment ou émotion. Le contraire existe aussi.
    Pour répondre à ta question :
    1/ Je reconnais la préoccupation et je fais en sorte d’aller à sa racine.
    2/ Si je ne sais aller au-delà de l’inconvénient, alors oui je fais comme toi j’accepte de vivre avec.
    3/ Ce qui m’aide alors, c’est tout en acceptant « le noyau dur » je m’oriente non pas vers la pensée positive mais vers l’acte positif. L’acte positif est pour moi, le fait de prendre ma référence du moment sur une profondeur plus ouverte en moi, plus sereine. Selon ma compréhension c’est un espace de vie et d’état de méditation en toutes et tous.
    Tout cela, c’est un monde. Bien à toi Mathieu et au plaisir.

    répondre
  9. Chris | bodyneverlies.net  janvier 13, 2013

    Bin alors y a eut un bug? Mon commentaire est effacé?
    Dommage…Mais merci quand même pour cet article :)

    Amicalement
    Chris
    Dernier article de Chris | bodyneverlies.net : Dans les secrets de la communication non verbaleMy Profile

    répondre
    • Mathieu  janvier 13, 2013

      Bonjour Chris,

      De quel commentaire parles-tu ??
      Je n’efface jamais de commentaire. En consultant ma base de données je vois que tu as laissé un autre commentaire sur cet article. Est-ce de celui-ci que tu parles ?

      Sinon il a peut-être été placé en spam, cela arrive très rarement mais c’est possible.
      Mille excuses si c’est cela !

      A bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  10. Dominique  janvier 15, 2013

    Bonjour Mathieu,

    Peut-être devrais-tu conseiller au gens qui ont un problème avec le passé de ne pas hésiter à voir un psy. Il n’y a aucune honte , surtout aujourd’hui ou différents courant existent à voir quelqu’un qui puisse nous aider à y voir plus clair, à comprendre pourquoi nous sommes coincés là nous en sommes, pourquoi nous n’arrivons pas à avancer. Et il ne faut pas hésiter bien-sûr à changer une fois deux fois ou plus de psy si celui qu’on a en face de nous ne nous convient pas. Car ça peut -être un relation longue, il vaut mieux bien s’entendre, bien se sentir d’autant qu’on va lui dire beaucoup de choses indiscrètes et intimes. Et… il faut TOUT lui dire. Pas tout de suite mais au fil du chemin qu’on parcourt avec lui, il faut arriver à lui dire ce qu’on a dans la tête et dans le coeur… c’est très important…
    Dernier article de Dominique : L’argent ? Quel horreur !!! Et vous ?My Profile

    répondre
    • Mathieu  janvier 15, 2013

      Bonjour Dominique et bienvenue sur Penser et Agir,

      En effet, tu as tout à fait raison ! Il n’y a aucune honte à aller voir un professionnel.
      Le tout est que la démarche vienne de soi et d’y aller en positivant et en étant persuader que cette démarche sera profitable.

      Malheureusement, les psy, coachs et autres professionnels ont une mauvaise image. De plus, certains ne sont pas vraiment compétant… Comme tu le dis il ne faut pas hésiter à consulter plusieurs personnes pour déterminer, d’une part, la personne avec qui le courant passe et, d’autre part, la méthode qui fonctionne le mieux.

      Merci Dominique pour ton intervention.

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

      répondre
  11. Dominique  janvier 15, 2013

    Hum… je vais devoir te contredire… Pour voir un psy, il ne faut pas forcément être « positif »… Bon ça dépend du niveau de blessure ou de mal-être que l’on a. Dans le cadre que tu formulais dans ton article, une simple décision peut permettre d’aller voir un psy et du coup il vaut mieux être positif. Mais dans un cadre plus global et lorsque le mal-être est très fort (dépression… ) alors juste le fait d’y aller avec l’état d’esprit que l’on a est déjà un bon début…
    Non en fait je ne te contredis pas, je complète juste… ;-)
    Dernier article de Dominique : Vous n’aurez pas de bonne nouvelle année !!My Profile

    répondre
    • Kenny  juillet 13, 2013

      Bonjour Mathieu et Dominique,

      Je voudrai ajouter quelque chose à votre conversation parce qu’elle me semble aller dans le bon sens.

      Pour des problèmes dont on arrive pas à se débarrasser et qui nous détruisent, aller voir un psy est très bénéfique effectivement.

      En lisant vos commentaires et l’article, je me rend compte que parler de ses problèmes est crucial pour la sérénité de notre esprit. Je n’hésite pas à parler des événements qui me perturbe très peu de temps après qu’ils arrivent. Ça permet de se soulager et l’esprit et d’arrêter d’y penser.

      Pour aller plus loin, je dirai même que chaque fois qu’une pensée nous perturbe que ce soit par rapport à une personne ou un souvenir de notre passé, je pense qu’il faut AGIR.
      Sinon elle reviendra sans cesse pour nous perturber jusqu’à la fin.

      Par exemple, si je pense trop à la manière dont mes amis se comportent envers moi. Dès que je vais y penser je vais chercher des opportunités pour trouver d’autres personnes qui me plaisent ou alors je communique avec eux pour résoudre cette situation.

      À bientôt,
      Kenny
      Dernier article de Kenny : Commentaires sur Petit secret pour avoir une vision laser et voir dans le futur – Comment avoir du succès ? – Partie 1 par Kenny ALAMIMy Profile

      répondre
  12. Edwige  janvier 21, 2013

    De chaque échec suit un succès, j’ai tendance à penser pareil pour les problèmes. Chaque problème peut être transformé en quelque chose de positif. Question de perception.
    Par exemple, j’ai un problème de voiture, je demande à ma collègue de faire du co-voiturage le temps de la réparation, c’est positif car j’apprends à mieux connaître ma collègue ! Même chose pour les soucis du quotidien ou en voyage, il faut se dire qu’on arrivera toujours à trouver une solution et que ça fait des souvenirs !
    En ce qui concerne les grands troubles mondiaux, je suis comme Luc, je ne regarde plus trop les informations qui ne sont que catastrophismes et déprimes ! J’agis au quotidien en étant ouverte et respectueuse des personnes qui m’entourent, c’est une position que tous le monde peut prendre à son échelle et qui apporte beaucoup.
    Dernier article de Edwige : Comment ne pas être contaminé par son entourageMy Profile

    répondre

Ajouter un commentaire


CommentLuv badge