PNL et manipulation : 3 exemples pratiques dans le marketing !

Il y a quelques semaines, j’ai publié un article sur le VAKOG. Je vous ai expliqué que des techniques de persuasion étaient utilisées quotidiennement dans le marketing et la vente. Aujourd’hui, je vous montre 3 petits exemples pratiques de ces techniques dont le but est de promouvoir des aliments que nous connaissons tous !

Ces techniques sont-elles vraiment utilisées ? Comment pouvez-vous les constater par vous-même dans un simple supermarché ? Comment les repérer ?

Découvrez par vous-même comment les marketeurs et la publicité tentent d’influencer tous vos choix quotidiens !

Tout a commencé dans les transports en communs

C’était avant hier, je rentrais chez moi en transport en commun, une baguette de pain sous le bras. Je me suis mis machinalement à lire le texte inscrit sur l’emballage de la baguette que je venais d’acheter.

Après avoir lu les quelques lignes rédigées par des experts de la communication, j’ai eu l’idée d’écrire cet article !

A travers 3 exemples pratiques, je vais vous démontrer comment le VAKOG est utilisé à des fins marketing pour influencer vos choix.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Si vous n’avez pas encore lu l’article sur le VAKOG, je vous encourage à le faire pour pouvoir comprendre la suite de cet article.

Comme nous l’avons vu dans l’article précédent, nous avons tous 1 ou 2 sens prédominants. Cette prédominance est appelée le système principal de la personne.

Les marketeurs, les vendeurs et les industriels ne peuvent pas connaître à l’avance le système principal de chacune des personnes qui s’intéressent à leurs produits. Ils doivent donc veiller à rédiger un texte marketing qui utilise au mieux les différentes composantes du VAKOG.

Vaincre la colère - Ebook gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre la Colère" et découvrez comment dominer la Colère, contrôler vos Émotions et résoudre vos Problèmes Relationnels définitivement

L’art d’écrire des textes publicitaires s’appelle le copywriting. Il existe des experts du copywriting et leurs prestations peuvent parfois valoir une petite fortune !

Maintenant que vous avez compris comment cela fonctionne, passons aux 3 exemples pratiques

3 exemples pratiques d’utilisation du VAKOG dans le marketing

Pour chacun des exemples, j’utiliserai le code couleur suivant :

  • V : Visuel, rouge ;
  • A : Auditif, vert ;
  • K : Kinesthésique : bleu ;
  • O : Olfactif : orange ;
  • G : Gustatif : rose.

1 exemple : la baguette de pain

Voici une photo de l’emballage qui m’a donné l’idée de cet article :

VAKOG et marketing : exemple de la baguette de pain

Ci-dessous, une recopie du texte dans laquelle je mets en évidence les différents canaux de communication utilisés :

Le plaisir du goût

Fabriquée à partir de farines de qualité supérieure soigneusement sélectionnées, la Baguette Panetine Méditerranéenne doit également son goût savoureux et légèrement relevé au long repos accordé à la pâte qui permet aux arômes naturels du blé de bien se développer.

Le plaisir des yeux

Avant de découvrir sa belle mie alvéolée de couleur orangée, vous serez séduit par son aspect authentique et par sa croûte généreuse obtenue grâce à la cuisson dans un four à Sole en Pierre.

2e exemple : une bouteille d’eau pétillante

Voici un texte que vous pourrez trouver sur le site de Badoit® :

« Finement Pétillante, c’est la Badoit® incontournable, intemporelle. Elle se distingue par la subtilité de son goût, un goût signature, unique, tout en délicatesse des arômes et en finesse des textures. Ses fines bulles empreintes de légèreté et son goût délicat accompagnent au quotidien tous vos repas. »

3e exemple : la bannette

En vous rendant sur le site de bannette, vous découvrirez le texte suivant :

« Découvrez sa croûte dorée délicieusement croustillante, et sa mie nacrée, moelleuse et fondante…Votre Banette est le fruit d’une méthode originale Fermentation Primeur® : un pétrissage ralenti et raccourci, mais surtout une triple fermentation permettant le développement maximal des arômes et des goûts. Laissez vous séduire par sa mâche plaisante, ses parfums fruités, et sa douce saveur de beurre-noisette. »

A vous de jouer !

Eh oui, comme nous venons de le voir, on retrouve cette technique un peu partout !

Vous avez salivé en lisant ces textes ? Vous ont-ils donné envie de consommer les aliments dont ils vantent les mérites ?

Si c’est le cas, ne vous inquiétez pas c’est normal ;-) !

Connaissiez-vous ces subtilités ?

Lors de votre prochaine virée au supermarché, vous pourrez vous amuser à lire ces textes publicitaires et à remarquer les termes employés. Si vous souhaitez détecter le système principal de vos proches afin de mieux communiquer avec eux, ça pourrait être un bon exercice :-) !

Photo : © Art Allianz – Fotolia.com

24

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Jordane de MonBonPote.com  mars 19, 2013

    C’est excellent ce truc je ne connaissais pas ! J’avais les papiplles qui s’émoustillaient à la lecture de ces lignes.

    Je me le met de côté en favoris cet article

    Thanks

    A bientôt

    Jordane de MonBonPote.com

    répondre
    • Mathieu  mars 19, 2013

      Salut Jordane,

      Haha « les papilles qui s’émoustillent » !
      Eh oui, cette technique est plutôt efficace comme tu peux le constater !

      Ravi que l’article te plaise !

      A bientôt,
      Mathieu.

  2. Dalnit  mars 19, 2013

    Copyrighting et copywriting sont deux choses différentes (il est question de mots seulement)
    le premier tient aux marques et autres protections diverses. Le second est la matière de nos publicitaires pour nous faire acheter ce qu’ils désirent nous vendre.

    répondre
    • Mathieu  mars 19, 2013

      Bonjour Dalnit et bienvenue sur Penser et Agir,

      En effet tu as complètement raison :-) !
      C’est un lapsus calami (lapsus à l’écrit).

      Je mets l’article à jour tout de suite.
      Merci beaucoup pour la correction.

      Au plaisir,
      Mathieu.

  3. Madeleine  mars 20, 2013

    Voilà un article intéressant … L’histoire des couleurs est particulièrement appelant. Il y a quelque temps, Yvon avait déjà écrit sur ce même thème.
    Ce qu’il faudrait, c’est d’écrire nos textes en employant les couleurs, juste pour voir ce que cela donne. Perso, j’ai essayé puis abandonné car mes neurones fumainent et d’un bel arc-en-ciel je me suis retrouvée devant une oeuvre, disons, à la Dali …
    Mais bon, tu me donnes envies de reprendre l’exercice.

    répondre
    • Mathieu  mars 28, 2013

      Bonjour Madeleine,

      Ravi que cet article te plaise.
      Je l’ai voulu orienté à 100% sur la pratique et les lecteurs semblent apprécier cette approche :)

      A bientôt,
      Mathieu.

  4. Sophie  mars 20, 2013

    ÉVIDEMMENT, je suis particulièrement intéressée par cet article ! Le terme de copywriter est celui de concepteur-rédacteur, en français. Dont l’abréviation parfois utilisée est celle de « CR ».
    Et il se trouve que c’est ce vers quoi je me dirige, haha, alors je connais un peu.

    D’ailleurs, ceci me fait penser à un « documentaire » que j’ai pu voir (plus document que documentaire, mais passons).
    Diffusé sur Arte le 14 Février 2008, il s’intitule « Le monde merveilleux de la publicité ». Il est vraiment super, je le conseille à tout le monde (il ne dure qu’environ 1h, en plus). À l’inverse de nombreux documentaires sur le sujet, qui sont principalement construits du côté du consommateur manipulé, amenant à une certaine diabolisation de l’agence marketing / com / pub… ce document se place du côté des publicitaires. Il présente leur vision des choses. Vision qui est parfois cynique, évidemment, et fait alors ressortir tout l’impact de la manipulation, amener les individus à acheter des produits qu’ils ne comptaient pas nécessairement acheter sur présentation de qualificatifs dans l’exagération des véritables performances ou caractéristiques du produit.
    Mais parfois, une vision plus humaine, une véritable croyance dans le produit. À ce titre, je citerai Stéphane Xiberras, président et directeur de la création de l’agence BETC (agence qui a notamment fait cette pub pour Canal +, vous savez, avec un tapis-ours qui devient réalisateur. « I DON’T GIVE A SHIIIT! ». Qui est le spot le plus primé dans le monde en 2012, tout de même… un mastodonte, cette agence, bref). Dans ce reportage, il a déclaré :
    « Il y a deux façons de voir. Soit c’est de se dire, je suis au bar et je séduis une fille, et c’est horrible, c’est juste pour essayer de la ni**** et c’est vraiment dégueulasse ; soit deuxième truc, tu te dis que peut-être ça peut déboucher sur une vraie histoire d’amour. »
    Et il est vrai que le but de la pub, au final, c’est de vendre. Mais toutes les agences (où pôles internes) n’ont pas le même rapport au produit ou à la vente. Ou au consommateur.

    C’est d’ailleurs pour cela que je trouve que les mecs qui se sont occupés de la promo de la baguette de pain que tu as achetée sont une grosse bande de bras cassés.
    C’est imprimé sur le sachet. LE SACHET. Donc le truc, tu le lis quand tu as DÉJÀ acheté la baguette, au lieu de le placer avant pour te vendre du rêve et faire acheter. Les qualités sont mentionnées quand tu es déjà convaincu. Et vu que tu as la baguette dans la main au moment où tu lis ça, tu ne peux qu’être déçu de la non-conformité entre le soit-disant goût / la soit-disant apparence du produit et la vraie baguette. Je ne suis pas fan. Mais il est vrai que le rapport au sens est privilégié.

    Alors moi aussi j’ai voulu jouer !

    COCA-COLA : « Depuis 1886, notre recette authentique, mélange unique d’ingrédients, de caféine, d’eau pétillante avec une touche caramel*, donne ce goût original & rafraîchissant. Cola-Cola contient du sucre. Appréciez-le dans le cadre d’une vie active. Qualité & goût garantis par The Coca-Cola Company ».
    (Vous noterez le très bon « Appréciez-le dans le cadre d’une vie active. », qui, dit comme ça, donne le sentiment que Coca est la boisson partenaire de ceux qui prennent leur vie en main, qui font de grandes choses donc qui ont besoin de sucres rapides pour assurer toute la journée… afin de retourner la situation, de se déculpabiliser des critiques à son encontre : Coca fait grossir, Coca a trop de sucre, c’est mauvais pour la santé… C’est brillant. Ils n’incitent pas à faire du sport, non, car c’est chiant. Ils mettent en revanche l’activité en valeur, c’est rudement malin ! C’est une méthode fantastique pour contrer les critiques « Ceux qui boivent Coca & qui sont gros n’ont pas suivi la philosophie Coca qui indique qu’il est plus apprécié dans le cadre d’une vie active. Nous n’y pouvons rien. » Une phrase. Brillant…).

    J’ai notamment pris mon pied sur le site de Nestlé…

    GALAK : « Partagez en famille un moment de plaisir et de douceur avec le chocolat blanc GALAK® de Nestlé ! Son goût unique et sa douceur lactée sont appréciés de tous les enfants.
    Découvrez aussi GALAK® Spéculoos et retrouvez la douceur et l’onctuosité du délicieux chocolat blanc GALAK® alliées au croquant et au goût unique des épices du traditionnel biscuit Speculoos. Un pur délice ! »

    NESPRESSO : « Depuis 1986, la marque NESPRESSO® est devenue célèbre grâce à un café de haute qualité au goût unique et inimitable, présent aujourd’hui dans plus de 50 pays et distribué dans près de 200 boutiques.
    Dans chaque capsule NESPRESSO®, vous trouverez le meilleur café au monde […] protégeant les 900 arômes qu’elles contiennent contre l’air et la lumière, […] sublimer toute la saveur d’un café d’exception […] ».

    Le-meilleur-café-au-monde. Ça y va…

    Cette manière de faire a des défauts.
    Plutôt que de faire preuve d’esprit, d’une bonne pub / accroche pertinente, de parler à notre intellect & donc de créer une relation d’estime mutuelle entre la marque et le consommateur, qui peut amener à de l’affectif, on s’axe ici sur nos besoins, sur nos envies.

    Cette manière de faire a aussi des qualités.
    Le but est de vendre. Il ne faut pas s’en offusquer pour autant, chacun son gagne-pain. Ils ne mettent un couteau sous la gorge de personne, ils font juste naître une envie. Une envie de l’instant, momentanée, par l’utilisation de qualificatifs pertinents (mais pas nécessairement faux).

    En cela, les propos précédemment mentionnés de Stéphane Xiberras me semblent extrêmement pertinents.
    Humainement, celui ou celle que l’on pensait n’être qu’un ONS (un plan d’un soir) peut finalement acquérir une place bien plus sérieuse dans notre vie.
    Ici, c’est pareil. Cette méthode a pour but de nous faire succomber de manière moins réfléchie, moins intellectuelle mais plus animale en réveillant nos sens. Cela ne veut pas forcément dire que le produit n’en vaut pas la peine .

    Oui, il est possible qu’il vous déçoive.
    Vous parcouriez les rayons, telle une âme en peine, espérant trouver de quoi apaiser votre faim. Vous l’avez vu. Son halo de beauté vous a pris au piège, vous vous êtes approché(e), curieuse et subjuguée à la fois.
    Il a su trouver les mots pour conquérir cotre coeur. Oui, ce discours plein de belles promesses a probablement déjà été récité à d’autres avant vous, mais qu’importe ? Aujourd’hui, vous avez envie de vous laisser convaincre. Alors vous l’amenez chez vous, convaincue que ses belles paroles valent quelque chose. Vous le touchez, sentez son odeur, observez ses courbes. Bon, il n’est peut-être pas aussi parfait que ce qu’il prétendait, mais puisqu’il est chez vous… Il a tout de même l’air agréable. Puis vous avez tellement faim, vous êtes moins regardante sur la marchandise. Toujours ce petit moment d’émotion avant de vous jeter à l’eau, de croquer le fruit interdit. Et puis n’y tenant plus, vous le portez à votre bouche.
    Et ce crumble aux pommes est dégueulasse. Ça arrive, c’est le risque.

    répondre
    • Mathieu  mars 28, 2013

      Bonjour Sophie,

      Un grand merci pour ton commentaire : un sacré complément d’information !
      Un jour tu vas réussir à poster un commentaire plus long que l’article ;) !
      (Je précise pour les autres lecteurs que la dénommée « Sophie » suit Penser et Agir depuis le commencement et qu’elle a la palme d’or des commentaires les plus long ! Record à battre cela dit : A vos marques ! Prêt ? Commentez !)

      Pour le documentaire « le monde merveilleux de la publicité » dont tu parles, si quelqu’un est intéressé pour le regarder, il est ici : Le monde merveilleux de la publicité.

      J’adore la comparaison avec la séduction. Je ne peux qu’être d’accord !

      En ce qui concerne les exemples que tu cites : je ne peux encore une fois qu’être… d’accord !
      En rédigeant l’article je me suis d’ailleurs rendu sur les sites de Nestlé et de Coca-cola en premier !
      (Le marketing de coca-cola est juste exemplaire, leurs gammes, leurs adaptations en fonction du public : light pour les femmes, zero pour les hommes, les images subliminales qu’ils utilisent, etc. Des précurseurs ! Des artistes même pour ceux qui savent apprécier la justesse de leurs discours !

      Mais j’ai adoré le texte marketing de Badoit !
      Tout simplement parce que, quand on y réfléchi… ils essayent juste de vendre de la flotte (qui pétille ok…) ! Et pourtant ils arrivent à en dire des choses…

      Encore merci Sophie pour ce commentaire.
      Je t’encourage à continuer sur cette voie !
      Tu donne un complément d’information qui ravira la plupart des lecteurs !

      Au plaisir,
      Mathieu.

    • Sophie  mars 28, 2013

      Bonsoir,

      (Non, je ne dors jamais, il y a trop de choses à faire).
      Heureuse de constater que nous sommes toujours aussi régulièrement d’accord.
      Concernant Badoit, je partage ton avis : autant d’acharnement à la créativité pour susciter l’intérêt & l’étincelle de magique dans l’oeil du consommateur nécessite forcément le respect, haha. Leur dernier spot est d’ailleurs assez sympathique (ah bah tiens, il est sur leur page d’accueil). Couleurs joyeuses, pures & rafraîchissantes, c’est cohérent. Bon, une seule bouteille pour remplir des centaines de verres, c’est un peu moins cohérent, mais c’est écolo !
      On peut également noter la présence discrète mais néanmoins très affirmée de pois, partout. Sur les murs, les chaussures, les rideaux, les robes… la références aux bulles. Ils sont partout mais je trouve qu’il n’y a pas de plans trop longs qui, pour le coup, serait trop lourd.

      P.S. : (Et en fait ma réponse à ta réponse était surtout pour ça) J’ai un problème, je crois bien que… TU as eu un souci avec ta balise url. Lorsque tu annonces le monde merveilleux de la publicité, aucun lien cliquable.

      ‘Night.

    • Mathieu  mars 28, 2013

      Si si le lien est cliquable, regarde bien.
      Mais, pour faire un lien cliquable, je le fait en 3 temps :
      1 – Je poste le commentaire ;
      2 – Je l’édite et je met le lien (cliquable) ;
      3 – Je mets à jour le commentaire.

      Je suppose qu’à la notification d’un nouveau commentaire sur cet article (que tu as du recevoir par mail car tu es inscrite aux notifications) tu t’es précipitée et tu as cliqué sur le lien.
      Du coup tu es arrivée entre le moment où j’éditais le commentaire et le moment où je cliquais sur « mettre à jour ».
      J’aimerais pas voir l’état de ta boite mail ahah !

      Mademoiselle Sophie, allez dormir ;) !

  5. Reussissez.com  mars 27, 2013

    Je découvre ce blog avec attention, les articles publiés ont l’air intéressants.

    Je plussoie ce point de vue : le marketing consiste à se servir de la psychologie pour manipuler les gens par la publicité.

    La PNL permet de littéralement hacker son cerveau.

    répondre
    • Mathieu  novembre 22, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      C’est un petit peu violent mais c’est à peu près ça! ;)
      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  6. Dorian  mars 27, 2013

    Bonjour Mathieu,

    Ca vaut le détour effectivement !
    Tu crois vraiment que les marques font appel à des professionnels pour rédiger en fonction de ces critères ? Pour répondre à un panel large de consommateur ? Ou est-ce plutôt intuitif ?
    En tout cas, les résultats sont assez surprenants !

    Bien amicalement,
    Dorian

    répondre
    • Mathieu  mars 28, 2013

      Bonjour Dorian,

      Oui les marques embauchent des professionnels pour rédiger ces textes marketing.
      Le métier s’appelle le copywriting et ceux qui le pratiquent sont des copywriters.

      Je te renvoie à l’excellent commentaire de Sophie ci-dessus pour comprendre un peu mieux le métier :)

      A bientôt,
      Mathieu.

    • Sophie  mars 28, 2013

      J’approuve !

    • Dorian  mars 28, 2013

      J’ai un peu étudié le copyrighting mais j’étais un peu naïf sur son utilisation en entreprise de toute évidence :)
      Merci à toi Sophie également pour tes commentaires. Ce que tu dis sur le pain est tellement vrai. On lit le texte après avoir acheté le pain et s’il ne correspond pas aux attentes, le bilan est doublement décevant… Il n’empêche que ça reste plaisant à lire. Mais dans ce cadre, et pour reprendre ton exemple de Nestlé, autant mettre des jeux sur le paquet ! (pas forcément pour les petits) :)

      Bien amicalement,
      Dorian

  7. Al@ross Jeffries  avril 1, 2013

    Salut Mathieu,

    Je fais un peu comme toi, j’aime bine regarder le marketing. Dans le métro Parisien, je me régale sur les affiches publicitaires. Je les regardent en détails et c’est souvent très intéressant. J’invite les Parisien à observer (ceux qui prennent le métro;))

    à bientôt,

    Al

    répondre
    • Mathieu  novembre 22, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton partage

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  8. Richard  juin 23, 2013

    Très bonne idée le coup des exemples pour mettre en valeur le système VAKOG.
    Au plaisir de te lire :)

    répondre
    • Mathieu  juin 24, 2013

      Bonjour Richard et bienvenue sur Penser et Agir,

      Merci pour ton compliment :)

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

  9. xyz  avril 18, 2014

    hello Mathieu

    Je fait une recherche pour essayer de comprendre la pnl, je suis tomber ici, et quels bonheur, site très très intéressant.

    répondre
    • Mathieu  mai 20, 2014

      Merci pour tes encouragements, je suis ravi que mon site te plaise :)

      A bientôt,
      Mathieu.

  10. Adrien  octobre 23, 2017

    Très bon article, notamment grâce au code couleur. Lisez les commentaires, on apprend beaucoup de choses en plus, notamment celui de Sophie et la chute de sa petite histoire du crumble aux pommes ahaha :)

    répondre
    • Mathieu  novembre 13, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Vaincre la Colère"