Comment réagir face à un événement extérieur ?

Transcription textuelle :

Bienvenue dans l’épisode 30 de la série Agir au Quotidien. Un conseil par jour pour vous booster et pour vous aider à atteindre tous vos objectifs. Dans cet épisode, on va traiter sur le sujet : « Comment gérer des situations sur lesquelles on ne peut pas agir ».

Je vais partager avec vous 4 étapes dans cette vidéo.

Réagir face à un événement extérieur : la théorie

Quelle que soit la situation qui se pointe à vous et qui vous agace, vous devez être capable de distinguer tout le temps : les éléments sur lesquelles vous pouvez agir et les éléments sur lesquels vous ne pouvez pas agir.

C’est très important de savoir faire la part des choses.

Le deuxième axe de la théorie que j’ai envie de développer avec vous consiste à comprendre la différence entre une réalité qu’on va appeler « réelle » et une réalité qu’on va appeler « perçue ».

Il faut savoir que la réalité qui vous entoure, vous la percevez avec différents biais d’interprétation qui correspondent à vos croyances (votre socle de croyances internes). Voc croyances sont forgées par votre éducation, vos principes de vie, vos valeurs etc.

Et j’aime bien dire qu’on voit la vie et la réalité avec des prismes de perception suivant ce que je viens de vous dire (notre système de croyances internes) ainsi que nos 5 sens (Visuel, Auditif, Kinesthésique, Olfactif et Gustatif) . Lorsqu’une situation se pointe devant nous, lorsque quelque chose arrive dans notre vie, il y a 4 étapes à respecter pour bien réagir face à cette situation.

Faire les bons choix

Vous ne Ferez plus jamais les Mêmes Choix...

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Découvrez les 2 Types de Choix Totalement INCONSCIENTS que vous Effectuez au QUOTIDIEN et qui Conditionnent 95% de Votre Vie...

...et comment les CONTRÔLER

Étape 1 : Faire un constat objectif de la situation

La première étape est de faire un état objectif de la situation. C’est à dire de lister les différentes choses qu’on est en train d’observer.

Prenons l’exemple suivant : vous avez rendez-vous avec votre coiffeur et que vous êtes dans un transport en commun qui est arrêté en pleine voie et duquel vous ne pouvez pas sortir. Vous savez que vous allez arriver en retard à votre rendez-vous.

Alors oui… c’est quelque chose d’énervant. Mais ce qu’il faut commencer par faire, c’est de reconsidérer la situation.

La situation est : « J’ai rendez-vous chez le coiffeur. Je suis dans un transport en commun. Je suis en bonne santé. Il y a des personnes autour de moi qui sont plus ou moins en train de s’énerver. Le conducteur est en train de me dire que le transport est arrêté pour telle ou telle raison… ».

On liste à peu près tout ce qu’on est en train d’observer à un moment précis de cette situation.

Étape 2 : Éliminer les observation sur lesquelles on ne peut pas agir

La deuxième étape est de tout simplement éliminer les observations sur lesquelles vous ne pouvez pas agir.

Si les portes sont fermées et que vous ne pouvez pas descendre du transport (dans le cas d’un train, un RER ou un métro), vous ne pouvez pas agir là-dessus. Donc ça ne sert à rien de penser à ça ou de faire entrer cet élément dans votre réflexion parce que de toute façon vous ne pouvez pas agir dessus.

Éliminez petit à petit tout ce que vous avez noté dans votre tête mentalement, toutes les choses sur lesquelles vous ne pouvez pas agir.

Étape 3 : Reconsidérer la situation

La troisième étape ensuite est de reconsidérer la situation en ne prenant en compte que les éléments sur lesquels vous pouvez agir.

Si on prend l’exemple d’un rendez-vous alors que vous êtes bloqués dans un transport en commun, vous allez éliminer toutes les causes qui font que le transport ne démarre plus. Et ce qui est plus intéressant est de voir les choses sur lesquelles vous pouvez agir.

Dans cet exemple, vous pouvez agir sur la tension qui règne autour de vous. Si vos voisins sont un peu énervés, vous pouvez leur parler et leur dire : « C’est vrai que c’est ennuyant. Il y a souvent des arrêts mais on ne peut rien y faire… « 

Et vous pouvez commencer à faire connaissance avec les gens qui vous entourent. La deuxième chose sur laquelle vous pouvez agir est d’appeler la personne chez qui vous avez rendez-vous et d’essayer de reporter le rendez-vous en lui expliquant la situation calmement et simplement. Dites que vous ne pouvez rien y faire et trouver une solution concrète avec cette personne.

Soyez proactif !

Étape 4 : Lâcher-prise

Si vous ne pouvez pas agir sur certains événements, vous devez apprendre à lâcher-prise. Pour ça, il y a une technique qui s’appelle la respiration profonde.

Cette méthode permet de faire la part des choses, de se souvenir qu’on perçoit la réalité avec des biais d’interprétation en permanence. Cette méthode permet aussi de comprendre qu’il y a tous ces événements sur lesquels on ne peut pas agir et qu’il faut apprendre à lâcher-prise.

De l’autre côté, il y a ces événements sur lesquels vous pouvez agir et mettre en place des actions concrètes.

Vous allez pouvoir utiliser cette méthode dans n’importe quelle situation. Je vous ai donné un exemple très simple avec un rendez-vous et le fait que vous soyez bloqués dans un transport en commun. Mais vous allez pouvoir utiliser cette méthode quelle que soit la situation qui se présente à vous. Bien sûr, ça sera plus ou moins difficile dans certains cas d’isoler comme ça les événements sur lesquels vous ne pouvez pas agir. Mais en tout cas selon moi, c’est la façon la plus intelligente de réagir lorsqu’une situation imprévue se présente.

Vous allez vous dire : « Ok. Je ne peux rien faire là-dessus. Donc je vais lister les actions que je peux entreprendre afin de corriger ou diminuer le problème. En tout cas, mieux le vivre et mieux le percevoir ».

C’est là ou l’on revient sur ce dont je vous ai parlé au début de cette vidéo : La perception de la réalité et qu’à tout moment de votre vie, vous percevez la réalité avec des biais d’interprétation.

On était dans l’épisode 30 de la série « Agir au Quotidien ». Si vous avez aimé cette vidéo, n’hésitez pas à la partager sur vos réseaux sociaux préférés. Partagez-la avec vos proches pour qu’ils puissent mieux réagir quand il y a une situation qui se présente à eux, où il se demande ce qui se passe, où ils se disent qu’ils ne peuvent rien faire. Au lieu de s’énerver, on va séparer les choses et trouver les axes d’action concrets.

Je vous dis à demain pour l’épisode 31.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Et si votre inconscient dirigeait votre vie  depuis toujours ?