Comment devenir un expert dans un domaine que vous ne maîtrisez pas ?

Si vous avez toujours rêvé de devenir un expert dans un domaine qui vous intéresse mais que vous ne maîtrisez pas encore, sachez qu’il n’est jamais trop tard pour le maîtriser. Même si ça relève du défi.

Si vous avez toujours rêvé de parler le chinois comme un natif, de devenir champion de judo ou de jouer de la guitare comme un pro, vous avez autant de raisons de réussir si vous suivez ces trois principes :

Rien ne s’apprend du jour au lendemain

Quand on ne maîtrise absolument pas un domaine ou qu’on est un fin débutant, on n’ose imaginer ne serait-ce qu’un seul instant qu’il est possible d’y exceller.

Lorsque vous avez commencé l’anglais à l’école, vous avez certainement considéré qu’avoir le niveau d’un britannique ou d’un américain natif était un défi aussi insurmontable que de soulever le mont Everest avec l’ongle de votre index ou de boire tout l’Océan Pacifique.

J’avais aussi des lacunes en anglais au début du collège, même si j’étais devenu le premier de ma classe en 3e.

Au lycée, mon niveau était très médiocre, mais j’ai fini par comprendre que l’anglais ne s’apprenait certainement pas qu’à l’école. A la sortie du bac, j’avais le niveau d’une vache espagnole et je savais à peine dire « Yes » ou « No ».

Une prof nous avait même dit que l’on apprenait beaucoup plus en visionnant une série B ou un programme débile, à partir du moment où il était en anglais.

J’ai donc commencé par visionner quelques vidéos en anglais sur Youtube, et j’ai enchaîné sur quelques films en VO au cinéma.

J’ai ensuite commencé à jouer à des jeux vidéos en anglais américain sur PSP. Et comme il y a des jeux qui ne se sont jamais traduits en dehors des Etats-Unis, je n’avais pas le choix.

E-book gratuit l'état d'esprit du succès

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès". Découvrez les habitudes de vie des personnes qui rencontrent le succès à tous les niveaux... Et comment les recopier !

Finalement, j’ai fini par m’y faire et c’est même devenu un rituel. Du coup, je m’oblige à jouer à des jeux vidéos dans la langue de Shakespeare.

Et non, ce n’est pas du sadomasochisme ! Vous allez vite comprendre l’intérêt :

La régularité ou l’art de progresser

Le meilleur moyen de progresser dans un domaine, surtout lorsque l’on débute dans celui-ci, c’est d’être régulier.

Je me rappellerai toujours des 20 minutes par jour qu’il fallait se fixer pour apprendre l’anglais.

C’est donc pour cette raison que je m’oblige à jouer à des jeux vidéos en anglais, à visionner quelques vidéos sur Youtube ou à lire des articles sur des blogs anglophones sur le marketing Internet et le développement personnel.

On m’avait aussi dit qu’il valait mieux se fixer 45 minutes par jour pour apprendre la guitare plutôt que d’y passer deux heures le lundi et une demi-heure le jeudi.

Il y a quelques années en arrière, faire le grand écart était devenu une véritable obsession. Hélas, je n’ai jamais atteint cet objectif étant donné que je ne m’étais fixé aucune régularité.

Si je m’étais fixé ne serait-ce que dix minutes d’étirements par jour en visant 1 cm d’écart tous les mois, je pense que j’aurais été capable de faire le grand écart en un an ou 6 mois.

J’avais aussi songé à apprendre le japonais, mais j’ai fini par déchanter à cause d’une raison simple : les kanjis ou idéogrammes directement repris du chinois.

J’avais acheté des petits livres d’apprentissage et je me suis rendu compte de la facilité de la grammaire comparé à d’autres langues dont la notre.

Cela m’avait en quelque sorte encouragé à continuer, or le problème des hiraganas ou des katanas se posait. Il s’agit de deux syllabaires respectivement utilisés pour les mots japonais et empruntés de l’étranger.

Je m’étais donc fixé 10 minutes par jour pour apprendre ces syllabaires, et j’ai fini par connaître les hiraganas et les katanas comme ma poche.

Ce qui m’avait rebuté par la suite, c’était le fait de devoir apprendre pas moins de 1945 kanjis pour savoir lire le japonais couramment. Et encore, j’ai bien dit lire car pour ce qui est de l’écriture, c’est une autre histoire.

Je ne vous parle même pas des variantes avec des prononciations à la chinoise ou à la japonaise, ni des déclinaisons de kanjis ou des imbrications d’idéogrammes à n’en plus finir.

Bref, je ne vous cache pas que l’alphabet japonais est le pire alphabet qui existe au monde, et de loin ! Même la lecture et l’écriture de l’arabe littéraire ont l’air élémentaires à côté.

Malgré tout, ce n’était pas une excuse pour abandonner car j’avais autant de raisons de maîtriser les kanjis en passant 20 minutes par jour. Même s’il s’agissait d’une leçon de grammaire où l’on apprend un nouveau kanji sur le tas.

Je devrai aussi vous citer une célèbre danseuse dénommée Karen Xcheng qui a fait le buzz sur Youtube.

Elle s’était fixée un an pour apprendre à danser, en y passant 5 minutes par jour. Même en attendant un bus, en faisant la queue dans une épicerie ou en travaillant sur son ordinateur.

Si vous voulez exceller dans un domaine, tâchez-vous donc de suivre une régularité précise voire un objectif quotidien qui vous aidera à avancer.

Si vous souhaitez apprendre l’allemand, vous pouvez très bien vous contenter de 30 mots par jour.

L’essentiel est de respecter cette règle, ou du moins de la dépasser au quotidien si possible et en fonction de votre niveau.

L’apprentissage continuel ou la base du kung-fu

Je me doute que le mot « kung-fu » vous évoque un art martial célèbre des films d’action avec Bruce Lee et Jackie, or sachez qu’il est loin d’être anodin.

J’ai moi-même eu l’occasion de pratiquer un art martial dérivé du kung-fu et porté sur
l’auto-défense.

Je m’attendais vraiment à des combats et des scènes à la Matrix, or j’étais loin du compte.

Dès la première séance, on m’a vite fait comprendre que les arts martiaux étaient très disciplinaires et qu’ils servaient à tout sauf à attaquer.

J’étais aussi contraint de maîtriser des gestes d’apparence simples en les reproduisant un nombre incalculable de fois pour en comprendre les subtilités. Je dirais même que les séances se ressemblaient de près ou de loin.

Un des maîtres m’avait même dit que « kung fu » signifiait en fait « long et difficile à apprendre » avant d’enchaîner sur un « Le kung fu touche à tous les domaines. La cuisine, c’est du kung-fu. La peinture, c’est du kung-fu…. ».

Dans le film The Karate Kid, Jackie Chan oblige Jaden Smith à enfiler sa veste avant de l’enlever et de l’accrocher un nombre incalculable de fois en se basant sur ce même principe du kung-fu.

Lorsque je commençais tout juste mon job d’été, quelqu’un m’avait dit qu’il fallait au moins 6 mois pour maîtriser un poste à fond, et encore…

Certains recruteurs refusent tout contact avec des candidats qui n’ont pas acquis au moins deux années d’expérience dans un domaine précis et dans un poste bien défini. Allez savoir pourquoi…

Je me suis donc rendu compte qu’on a toujours quelque chose à apprendre, même lorsque l’on pense maîtriser un domaine à fond.

En réalité, tout devient si évident qu’on finit par en oublier les subtilités voire d’adapter de mauvaises habitudes qui nous empêchent d’aller encore plus loin.

Vous l’aurez compris, même les champions et les maîtres de kung-fu ont des choses à apprendre. Et ils ne cessent d’expérimenter de nouvelles méthodes, quitte à répéter inlassablement les mêmes gestes.

Si vous voulez progresser dans votre domaine, sachez donc que vous n’avez jamais fini d’en apprendre. Même si l’on vous considère comme un maître ou un expert reconnu.

Article rédigé par Aurélien Lucas, créateur du blog de La Richesse du Succès.

Photo : © Olivier Le Moal – Fotolia.com

16

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Aurelien Lucas  août 27, 2013

    Merci encore pour la publication ! ;)

    répondre
    • Mathieu  août 27, 2013

      Bonjour Aurélien,

      Pas de soucis, il faut savoir s’entraider entre blogueur :)

      A bientôt,
      Mathieu.

  2. Théo Duverger  août 27, 2013

    On ne peut plus vrai!

    Pour revenir à l’article, il est, je pense, intimement lié à la motivation qui doit perdurer à travers l’apprentissage. Combien de personnes sont très motivées au commencement de la pratique d’une nouvelle activité comme la culture physique par exemple, et s’entraînent régulièrement pendant…2 semaines…avant de se trouver toutes sortes d’excuses pour ne pas retourner à la salle.
    C’est là qu’il peut être intéressant de créer une routine d’entrainement. Elle peut permettre de vaincre, une fois de plus cet ennemi qu’est la procrastination.

    répondre
    • Mathieu  novembre 22, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  3. Aurélien Lucas  août 28, 2013

    Bonjour Théo,

    Je suis entièrement d’accord avec toi et j’ai aussi remarqué que les plus motivés étaient ceux qui avançaient dans un domaine malgré un niveau de difficulté grandissant.

    Je pense surtout aux sportifs, aux musiciens et à tous ceux qui font des études longues ou difficiles comme la médecine ou le droit.

    répondre
  4. Marc Empower Network  août 30, 2013

    Être maître dans un domaine ne s’apprend pas ,certes, du jour au lendemain…

    Chaque expert et quelque soit le domaine concerné a été un débutant…

    Et pour le devenir, il faut avant tout garder le focus sur son objectif… L’apprentissage du domaine concerné tous les jours, la persévérance, la régularité et la foi et la passion dans ce qu’on entreprend!

    Être un expert demande du temps et des efforts… Mais surtout il faut le faire avec plaisir et que ça ai du sens pour nous même…

    répondre
    • Aurélien Lucas  septembre 1, 2013

      Oui, il vaut mieux être passionné avant de se considérer comme un expert dans un domaine.

    • Mathieu  novembre 22, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      En effet, être passionné est la base pour toute réussite

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  5. Philippe  novembre 5, 2013

    Bonjour Mathieu,

    je regardais hier matin un documentaire consacré à l’inde dans lequel on voyait de très jeunes indiens qui étaient initiés à l’art du Kalarippayatt, considéré comme le plus ancien art martial.
    Je ne sais pas si ces jeunes de 6-8 ans étaient passionnés, je ne suis même pas sûr qu’ils y trouvent une forme de plaisir tellement cet art est difficile et exigeant. Ce qui est plus sûr, c’est qu’il arrivent à faire preuve de discipline de façon très régulière. Cela semble être le prix à payer et la capacité à avoir pour réussir à devenir un jour maître dans un domaine.

    répondre
    • Mathieu  novembre 22, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton partage

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  6. Mimi  janvier 7, 2014

    Bonjour Mathieu!

    Tout d’abord merci pour ton site très informatif et pratique. C’est sûr, j’ai encore beaucoup de choses à apprendre de toi et je vais devenir une lectrice régulière de ton blog maintenant :)

    Je lutte tous les jours avec le self-discipline! Ou disons plutôt que ça dépend des domaines. Par exemple, j’essaie tant bien que mal à écrire régulièrement sur mon blog. Je me suis fixée le but d’un article par semaine mais je procrastine encore l’idée d’écrire.

    Par contre je n’ai aucun mal à faire régulièrement du sport. J’en pratique 1h par jour, 6 fois par semaine et ceci depuis 3 mois.

    Je pense que je n’ai pas encore une idée claire sur la direction que je veux prendre avec mon blog (d’où ma procrastination) mais rien que d’écrire un commentaire ici me permet déjà de prendre un peu de recul… A voir ce que ça va donner!

    A bientôt! Mimi

    répondre
    • Mathieu  novembre 21, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise
      En effet, je pense que ton analyse est bonne! ;)

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  7. marif  août 1, 2014

    je suis tres satisfait de ce que je viens de lire courage et bonne continuation.

    répondre
    • Mathieu  novembre 20, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  8. Christiane CHEVALLARD  novembre 21, 2018

    Bonsoir ,la lecture de l’article terminée, j’ai hâte de découvrir ce livre

    Merci

    répondre
    • Mathieu  novembre 22, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire
      Ravi que cet article te plaise

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès"