Angoisse de séparation : comment aider le bébé à surmonter cette étape ?

Votre bébé se met depuis un moment à pleurer dès qu’une autre personne que vous le prend ou fait mine de le prendre ? Il refuse catégoriquement de rester dans d’autres bras que les vôtres et se plaint quand vous vous éloignez ou disparaissez de son champ de vision ? Ce comportement qui apparaît généralement aux alentours du huitième mois de vie porte un nom : angoisse de séparation. S’il s’agit d’une crise tout à fait normale, elle peut tout de même être déroutante quand on ne sait pas comment y faire face. Il est donc important de comprendre son bébé afin de pouvoir l’aider efficacement à passer ce cap décisif de son développement. Je vous propose de découvrir comment y arriver dans cet article. Mais d’abord, laissez-moi vous expliquer l’essentiel à savoir au sujet de ce phénomène.

De quoi s’agit-il concrètement ?

Au cours de son développement et en fonction de son âge, votre bébé traverse une série de stades plus ou moins importants. L’angoisse de séparation est justement l’une de ces étapes qui comme l’indique son nom, se traduit par un bébé qui pleure ou qui est nerveux chaque fois qu’il n’est pas dans vos bras. Une réaction qui pourrait surprendre, d’autant que votre bout de chou se laissait jusque-là prendre par tout le monde sans se plaindre. Il pouvait même des rester aussi longtemps qu’il n’a pas faim avec une autre personne.

Les choses changent cependant au fur et à mesure que l’enfant commence à savoir différencier ses proches des étrangers. À partir de 8 mois surtout, voire un peu plus tôt, cette capacité à distinguer les visages avec précision est beaucoup plus marquée. Votre bébé sait donc désormais avec certitude qui sont ses parents et ceux qui ne le sont pas, et rechigne de plus en plus à aller dans des bras inconnus.

D’autre part, l’angoisse de séparation fait également référence à la peur d’être abandonné que ressent votre petit trésor chaque fois qu’il n’est plus en votre compagnie. Cela est dû au fait que celui-ci a pris conscience de sa qualité de personne à part entière, alors qu’il a toujours cru faire partie intégrante de vous. Alors, le fait que vous le tendez à quelqu’un d’autre ou que vous le couchez pour vaquer à des occupations est donc interprété comme un geste d’abandon de votre part. Pour lui en effet, ne plus être en votre présence signifie que vous n’existez plus et qu’il ne pourra peut-être plus jamais bénéficier de votre attention.

Angoisse de séparation, qui en est le plus concerné ?

Un bébé qui pleure parce qu’il a peur d’être abandonné manifeste généralement cette crainte vis-à-vis de la personne avec qui il passe le plus clair de son temps. Il s’agit donc des parents : la maman notamment puisque c’est elle que l’enfant reconnaît le mieux à cet âge, et le papa. Pour les autres membres de la famille ou les proches, tout dépendra de leur fréquence dans le sillage de l’enfant.

Il faut noter que le fait pour votre bébé de marquer son appréhension en présence de personnes étrangères est le signe d’un bon développement. Le processus normal veut qu’à environ 8 mois, votre bout de chou soit en mesure d’accorder son attention aux gens en fonction de leur ordre d’importance. Cela ne veut pas pour autant dire qu’un bébé qui n’est pas vraiment sensible à l’éloignement de sa maman ou de son papa ne se développe pas comme il faut. En effet, l’intensité de l’angoisse de séparation peut dépendre de la personnalité (craintive ou sociale) de l’enfant et du fait qu’il soit habitué ou non à voir du monde.

Par ailleurs, pour une raison ou pour une autre, il peut arriver que ce soit les parents qui soient le plus sensibles au fait de devoir se séparer de leur bébé. Il devient donc difficile pour eux de laisser une autre personne s’occuper de l’enfant, et toute période d’éloignement (même les plus brèves) est pénible à supporter. Il faut cependant noter que le phénomène d’angoisse de séparation chez l’adulte est aussi normal et tout aussi fréquent, surtout chez les nouveaux parents.

Comment gérer la peur d’être abandonné de votre bébé ?

Comprendre son bébé et sa peur des gens qui ne lui sont pas familiers est le premier pas à faire quand on s’interroge sur le comportement à adopter face à une crise d’angoisse de séparation. Je vous conseille donc avant toute chose de faire tout ce que vous pouvez pour le rassurer le mieux possible. En effet, un bébé qui pleure parce qu’il ne supporte pas de rester dans son berceau ou dans les bras d’une autre personne a besoin d’être mis en confiance et de se sentir protéger à tout instant. Il est donc essentiel qu’il comprenne que cette absence est provisoire et ne signifie pas que vous l’avez abandonné. Veiller également à éviter les séparations trop soudaines.

Vous pouvez en outre l’habituer à se familiariser avec d’autres personnes, sans trop insister s’il refuse de se laisser porter par certains. Et si vous devez le confier à quelqu’un pendant un moment, faites en sorte que la transition ne soit pas trop brusque. Éviter le plus possible de partir sans qu’il vous voit ou sans lui dire au revoir. D’autre part, laisser un objet (doudou, foulard, couverture, etc.) familier près de lui quand vous devez le coucher par exemple ne manquera pas de le rassurer. Par ailleurs, le « jeu de coucou » qui consiste à dissimuler votre visage derrière vos mains ou une couverture avant de le faire réapparaître est excellent pour lui faire intégrer la notion de la permanence des objets ou des personnes.

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

À vous de jouer donc

Vous l’avez compris, l’angoisse de séparation consiste en la peur d’être abandonné ressentie plus ou moins intensément par un bébé en cas d’éloignement vis-à-vis de ses parents. Il se manifeste par un bébé qui pleure dès qu’il perd de vue sa maman ou son papa, ou qui devient irritable quand quelqu’un d’autre souhaite le prendre. J’espère fortement que mes conseils vous ont été utiles pour aider votre bout de chou à vivre cette période le plus sereinement possible. Pour rappel, sachez qu’il est avant tout primordial de comprendre son bébé.

N’hésitez pas à partager mes conseils au sujet de l’angoisse de séparation chez l’adulte ou chez l’enfant ainsi que vos expériences en commentaires.

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"