Comment améliorer sa vie grâce à la gamification : les 9 étapes à suivre

Lorsque l’on parle d’améliorer sa vie, on pense généralement à un parcours long et douloureux semé d’embûche. En effet bien souvent on ne se dit pas qu’améliorer sa vie peut être amusant, et peut devenir une activité plaisante, voire même excitante, un peu comme un jeu.

Pour ceux qui n’ont aucune idée de ce dont on va parler, je vous propose un petit rappel sur ce qu’est la gamification avant de vous exposer comment est-ce que cette méthode va vous aider à améliorer votre vie.

Qu’est-ce que la gamification ?

La gamification, appelée aussi ludification, est un terme pour désigner la mise œuvre des mécanismes de jeu dans des domaines non-ludiques. L’objectif est donc d’intégrer des attributs propres au jeu dans d’autres sphères de la vie de tous les jours.

Les jeux vidéo sont devenus une part très importante dans la société d’aujourd’hui : les joueurs sont de plus en plus nombreux et sont très engagés dans cette activité. Ils peuvent y passer des heures et des heures afin de terminer le jeu en étant le meilleur. Mais cet acharnement et cette passion dans une seule et même tâche est très rare : la plupart des gens n’engagent pas autant d’énergie et de temps dans les tâches quotidiennes de la vie ou dans leur travail.

Les principes de la gamification

La gamification rassemble tous ces mécanismes en les appliquant à des domaines non-ludiques. Elle réunit plusieurs principes :

  • Un système de points : quand le “participant” voit ses résultats, surtout s’ils sont bons, aura un sentiment de fierté qui lui donnera envie de continuer à jouer, pour toujours faire mieux que la fois précédente.
  • Un classement : les gens seront plus motivés dans la tâche afin d’être les meilleurs et de pouvoir voir leur prénom inscrit tout en haut du classement.
  • Une barre de progression : pour garder le participant motivé tout au long de l’expérience. Tout le monde ressent un sentiment de satisfaction lorsqu’un objectif est rempli à 100 % !
  • Un système de récompenses avec des badges : c’est comme le petit biscuit qu’on donne à son chien quand il réussit à s’asseoir ou à “faire le beau”. Le badge qui indique la réussite d’une tâche fait plaisir au participant qui se sent valorisé. De plus, s’il voit qu’il y a 10 badges à obtenir, il fera tout pour tous les avoir, afin de compléter le “jeu” à 100%.

Comment appliquer la gamification pour améliorer sa vie ?

Maintenant que vous savez ce qu’est la gamification, vous vous dites sûrement que l’application des mécanismes du jeu sur notre quotidien dans le but d’améliorer sa vie à des limites et que on ne peut pas comparer tous les cas de figures de notre vie aux jeux vidéo. Alors comparons ensemble les jeux de rôle à la vraie vie !

Les RPG (les role playing game ou jeux de rôle en français) peuvent tout à fait s’apparenter à la vie réelle ! Même si la série des Elder Scrolls se passe dans un monde heroic fantasy avec des dragons, des elfes et de la magie, on peut se servir des mécanismes d’augmentation de niveaux de ces jeux dans notre vie de tous les jours.

Pour un joueur de jeux de rôle, il n’y a pas meilleur son que celui de l’obtention d’un niveau ! Ce doux bruit résonnant à nos oreilles promet l’acquisition de nouvel équipement, de nouvelles compétences et de nouvelles quêtes encore plus dangereuses, mais avec de plus grosses récompenses.

Et si on passait des niveaux aussi dans la vraie vie ? Ça serait tellement plus motivant de voir la barre d’expérience se remplir au fur et à mesure de l’accomplissement de nos tâches…

E-book gratuit l'état d'esprit du succès

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès". Découvrez les habitudes de vie des personnes qui rencontrent le succès à tous les niveaux... Et comment les recopier !

Eh bien, il est possible d’améliorer sa vie grâce à quelques étapes à mettre en place ! Il suffit de voir la ressemblance entre les jeux de rôle et la vie réelle pour se rendre compte que c’est possible.

1. Le personnage

Dans les jeux de rôle : on commence avec un personnage tout nul, vêtu de vieux tissus troués, sans arme et sans compétence, dont l’histoire débute très souvent dans une prison – à croire qu’on ne joue que des criminels ou des mendiants – pour finir avec un personnage flamboyant, armé de la plus belle épée, maître de toutes les guildes du monde, possédant tous les plus hauts titres et parfois, devenant roi ou reine de la région – je vous rappelle qu’on était dans un cachot à la base quand même. C’est une très belle ascension !

Dans la vraie vie : on commence avec un personnage “random”. On n’a pas choisi son apparence, ses compétences ou son histoire. On est blond ou brun, gros ou mince, grand ou petit… C’est comme ça et on n’y peut rien.

Mais on peut améliorer sa vie. Ce n’est pas parce qu’on prend facilement du poids, qu’on ne peut pas avoir un corps athlétique par la suite. Il faut juste travailler et ne rien lâcher.

On se fiche de savoir d’où vous venez, l’important, c’est où vous allez.

2. L’évolution

Dans les jeux de rôle : généralement, la première quête de notre personnage est aussi héroïque et glorieuse que tuer cinq rats ou rattraper tous les poulets du fermier du coin. Mais même si c’est loin de faire rêver, on fait ces quêtes, car on sait qu’elles nous mèneront à de meilleures quêtes et nous débloqueront de nouveaux lieux à explorer.

Dans la vraie vie : c’est exactement la même chose. Si notre objectif est de réussir à porter un certain poids (assez élevé) à la salle, il est évident qu’on ne va pas commencer direct avec ce poids-là. Ce serait stupide (et douloureux). On commence doucement, sans brûler les étapes avec la première quête pour passer niveau 2.

Ce ne sera pas forcément amusant, ni ce qu’on a envie de faire, mais il faut passer par là pour réussir à atteindre notre objectif.

3. Les autres joueurs

Dans les jeux de rôle : si vous jouez aux MMORPG (pour ceux qui ne connaissent pas, ce sont des jeux de rôle, mais en ligne avec d’autres joueurs réels), vous allez forcément croiser des personnages de très haut niveau. Vous allez pouvoir admirer son armure, son arme légendaire et son sort de l’apocalypse qui peut dévaster une armée d’orques en un seul coup.

Vous en rêvez et vous savez que, si vous aussi, vous faites toutes les quêtes qu’il a pu faire, parcourez tous les donjons qu’il a pu parcourir et tuez tous les ennemis qu’il a pu éradiquer, vous allez pouvoir atteindre le même niveau et avoir le même équipement.

Dans la vraie vie : quand on veut atteindre un objectif, on a besoin d’une personne inspirante à qui se rattacher, qui sera notre modèle et qui peut nous donner des conseils et la motivation pour continuer le chemin vers notre but ultime. Ne soyons pas jaloux de la réussite des autres, inspirons-nous d’eux et prenons exemple sur ceux qui ont déjà accompli la quête d’améliorer sa vie ! Passons les niveaux au fur et à mesure !

4. Ne pas aller trop vite

Dans les jeux de rôle : on a tous envie, après avoir passé plusieurs niveaux, d’aller faire des quêtes super classes comme tuer un dragon, détruire plusieurs géants ou éradiquer un puissant mage (c’est vrai que ça fait bien sûr le CV ;-)) ! Mais généralement, ça se termine comme ça : “bon, ben je suis mort… Quelqu’un à un parchemin de résurrection ?”

Alors évidemment, on veut recommencer la quête, mais, sachant qu’on va juste se faire exploser en 30 secondes, on décide de faire d’autres quêtes intermédiaires pour monter de niveaux, acquérir de nouvelles compétences et un meilleur équipement pour enfin venir à bout de ce dragon.

Dans la vraie vie : c’est exactement la même chose dans la vie réelle (excepté le fait qu’on n’a pas de parchemin de résurrection …). Si on veut courir un marathon, pour notre première séance de running, on ne va pas courir 42 km tout de suite. Déjà, on ne terminera pas la course (sinon, c’est que l’on n’avait pas besoin d’entraînement) et on perdra notre motivation. On doit d’abord courir 10 min, puis 15 min au prochain cours… Et on évolue doucement, à son rythme pour arriver au final à courir nos 42 km.

5. Visualiser le dernier niveau

Dans les jeux de rôle : le nombre de niveau n’est pas le même dans tous les jeux mais en général, c’est 20, 30 ou 50. Quand on va voir un marchand ou un forgeron, on voit des armures de niveau 30 qu’on ne peut ni porter ni s’offrir. Quand on parcourt notre arbre de compétences, on jubile en voyant que, tout en haut, on peut transformer notre simple boule de feu en pluie de météores ou faire 5X plus de dégâts qu’au début du jeu.

Dans la vraie vie : il faut déterminer notre niveau final, celui que l’on rêve atteindre. Il n’a pas à être incroyable ou complètement fou. Il doit surtout nous correspondre et nous motiver à l’atteindre.

6. Le chemin

Dans les jeux de rôle : c’est ce qui est le plus intéressant dans un jeu ; le chemin vers la victoire finale. C’est facile de savoir ce qu’il faut faire et de voir notre évolution : on a une barre d’expérience qui se remplit dès qu’on réussit une quête et des nouvelles quêtes qui apparaissent dès qu’on a fini les précédentes.

Dans la vraie vie : c’est un peu plus compliqué mais on peut nous même établir nos quêtes. Dès le moment où on a déterminé notre niveau final, il suffit de séparer ce gros objectif en plein de petites étapes. Et à chaque fois qu’on réussit une étape, on gagne un niveau, voici comment améliorer sa vie petit à petit !

7. Avancer

Dans les jeux de rôle : tous les jeux commencent par des quêtes nulles comme je l’ai dit précédemment (tuer des rats par exemple) mais on le fait parce que ça nous permet de passer niveau 2. Cependant, tuer des rats quand on est niveau 10, ça n’a aucun intérêt. Le gain est misérable, que ce soit en pièces d’or ou en expérience, et le prestige est inexistant. Si on termine l’ennemi en un coup, c’est qu’on est dans une zone trop facile pour notre niveau. Il faut avancer et parcourir la carte.

Dans la vraie vie : c’est pareil. Si on arrive à courir 10 km sans aucun problème, sans se sentir fatigué, ça ne sert plus à rien de le faire. Il faut savoir augmenter la difficulté pour augmenter de niveau ! Sinon, on stagnera et restera au niveau 10 toute notre vie.

8. Se récompenser

Dans les jeux de rôle : la petite récompense pour la réussite d’une quête c’est de l’or, une nouvelle armure ou un nouvel arc. Bref, si on réussit quelque chose, on est récompensé. C’est aussi ce qui nous donne envie de continuer à jouer.

Dans la vraie vie : pour rester motivé, il faut savoir se récompenser à chaque étape accomplie. Evidemment, on ne doit gâcher tous ses efforts : si on a réussi à perdre 10 kg, on ne va pas manger des pâtisseries pour se récompenser. Ce serait stupide et tous les sacrifices qu’on a pu faire jusque-là ne servirait à rien. Il faut plutôt se faire une sortie, s’acheter un objet qui nous fait envie …

9. S’amuser !

Dans les jeux de rôle : les jeux, c’est fait pour s’amuser (bien que certaines personnes prennent ça extrêmement au sérieux). Mais, à la base, c’est quand même un loisir. Quand on rentre du travail ou pendant son week-end, on se met avec plaisir devant son ordinateur et on rejoint ses amis sur un jeu. Quand on est dans un jeu de rôle, on peut faire certaines actions parfois stupides ou inutiles (comme danser, se marier, boire de l’alcool au point de ne plus marcher droit, prendre des plantes illicites …).

Ça ne nous donne aucune expérience, ça n’apporte rien à la quête principale mais c’est marrant. Surtout quand on se retrouve à plusieurs avec des personnages saouls en train de danser au milieu du peuple. Aucun prestige mais beaucoup de fun (et de capture d’écran de ce moment délicieux !).

Dans la vraie vie : ce n’est pas parce que notre objectif est de courir un marathon qu’on doit en oublier les loisirs. Il faut se laisser des moments de repos, lire, écouter de la musique, sortir avec ses amis ou juste ne rien faire. Si on ne s’accorde aucun moment de plaisir, on va devenir fou et ne jamais réussir à atteindre son objectif final.

Que pensez-vous de la gamification pour améliorer sa vie ?

Voilà ! J’ai enfin fini d’exposer les 9 points qui montrent les similitudes entre les jeux vidéo et la vraie vie et comment appliquer les mécanismes qu’on retrouve dans les jeux de rôle dans sa vie de tous les jours afin d’améliorer sa vie et son quotidien.

Déterminons tous notre niveau final et faisons tout pour y arriver, dès aujourd’hui. Alors, quelle sera votre première quête ?

La vie est un jeu !

A propos de l’auteur de cet article

Cet article est écrit par Hanine Mhannd du blog Goodbye Comfort Zone.

Hanine Mhannd est un expérimentateur, conférencier et auteur spécialisé dans le dépassement de soi. S’entourant d’experts de différentes disciplines, Hanine développe une nouvelle approche du dépassement de soi en y associant les mécanismes psychologiques du jeu. Et s’il devenait possible de devenir une meilleure version de soi-même tout en s’amusant ?

Depuis 2016 Hanine s’est lancé dans un challenge personnel de sortir chaque jour de sa zone de confort en accomplissant un nouveau défi par jour. Il partage ses nouveaux défis par vidéo sur sa chaine youtube.

2

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Julien  juillet 1, 2018

    Salut Mathieu merci pour cet article qui est super.
    Et je préfère largement l’approche (améliorer sa vie grâce à la gamification )
    Pour moi c’est l’une des meilleures façons d’améliorer sa vie.
    Parce qu’a y penser notre vie ressemble à un jeux,que nous
    Devons jouer à tout prix et gagner.
    Cet principes est d’abord excellent par son efficacité,puis sa clarté,ensuite très pratique.
    En ayant l’état d’esprit que notre vie ressemble à un jeu nous poussent à faire de notre mieux pour réussir.
    Je pense que cet méthodes est excellent.

    J’aime la façon dont vous montrez les choses,difficile de se perdre à travers vos articles, je vous felicite parce que vous n’avez pas perdu votre méthodologie qui est le développement personnel par l’actions,et ça se voit clairement à travers vos contenu.
    C’est excellent.
    Cordialement.

    répondre
  2. Adrien Moyaux  juillet 1, 2018

    Bravo Hanine pour cet article super complet sur la gamification. Il est vrai qu’on est beaucoup plus à même de passer du temps et des efforts pour « farmer » dans un jeu vidéo alors que… dans notre vraie vie on ne le fait même pas ! Pourtant, s’il y a bien un jeu qui est le plus important, c’est celui-ci.

    D’ailleurs, il y a un manhwa, The Gamer, qui parle exactement de la gamification de la vie, son personnage principal se retrouvant du jour au lendemain doté d’une vie gamifiée :)

    répondre

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "L'état d'esprit du Succès"