Comment ne plus avoir peur de passer à l’action ?

Transcription textuelle :

Ici Mathieu Vénisse, du site Internet Penser-et-Agir.fr, le site dédié au développement personnel par l’action. Bienvenue dans l’épisode n°8 de la série Agir au Quotidien. Et aujourd’hui, nous allons voir une question très intéressante : comment ne plus avoir peur d’agir.

Sortez du monde imaginaire…

Il y a un truc hyper important : ne vivez dans le monde imaginaire.

Qu’est-ce que cela signifie ?

Voici un vérité : nous avons peur d’agir tant que nous ne sommes pas passés à l’action. Ça peut paraître totalement débile, ce que je suis entrain de dire ; mais la peur d’agir est absurde en elle même. Et donc répondre à une question absurde, je donne des réponses un peu débiles.

Avoir peur d’agir signifie vivre dans l’imagination.

Il y a quelque chose de très important à comprendre : quand vous avez envie d’agir sur quelque chose, tout de suite, votre cerveau se met en place et imagine la situation dans laquelle vous allez agir. Par exemple, vous avez envie de faire une vidéo comme ce que je suis entrain de faire en ce moment et directement, votre cerveau va imaginer la situation pendant comme si vous étiez entrain de faire cette vidéo.

Vous allez vous-dire : « J’ai peur de bafouiller, j’ai peur de ne pas être à l’aise, j’ai peur de ne pas savoir quoi dire ». Si vous voulez écrire un livre, votre cerveau va imaginer : « J’ai peur que ce que j’écris soit ridicule, j’ai peur de ne pas avoir d’idées quand j’écris, j’ai peur d’être victime du syndrome de la page blanche (c’est la même chose que de ne pas avoir d’idée, enfin c’est quelque chose d’un peu différent), j’ai peur de ne pas aimer écrire… « 

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

Bref, lorsqu’on a envie de faire quelque chose, notre cerveau imagine tout un tas de choses. Elles sont généralement basées sur de l’inconfort… toutes les excuses que vous pouvez vous-trouver.

… pour vivre dans le monde réel

Ce qu’il faut vraiment comprendre, c’est que ce monde imaginaire n’appartient pas à la réalité. Il est dans votre tête et est directement dépendant de ce qu’on appelle votre « socle de croyances internes ».

Le socle de croyances internes est l’ensemble de vos principes, c’est-à-dire ce que vous considérez comme bien, comme vrai, comme faux depuis toujours.

Il est en très grande partie forgé et conditionné :

  • Par votre éducation, votre cercle social proche, de vos amis.
  • Par votre milieu d’évolution sociale, c’est-à-dire si vous êtes dans un milieu modeste, pauvre ou riche.
  • Par votre entourage, si vous êtes avec des collègues qui sont dans un certain domaine, ils vont penser différemment.

Si vous êtes ingénieur comme c’était mon cas avant, vous allez être avec des gens qui vont être dans un système de pensées ingénieur qui va être totalement différent que si vous êtes comédien ou acteur de théâtre.

Toutes les craintes (par exemple : passer devant une caméra ou discuter devant le public), vont voler en éclats si vous côtoyez des gens qui font déjà ce que vous souhaitez faire. Bien entendu, l’imagination que vous allez avoir de votre passage à l’action va être bien plus positive que si vous restez avec des personnes qui n’ont pas l’habitude de parler devant une caméra ou de parler devant un public.

On peut prendre l’exemple des docteur et des comptables, enfin n’importe quel métier dans lequel on n’a pas l’habitude d’être devant la caméra pour cet exemple-là.

La peur d’agir est absurde : oubliez-là

Ce qu’il faut comprendre, c’est que la peur d’agir est totalement absurde si vous n’êtes jamais passés à l’action sur une activité.

Vous êtes dans le monde de l’imaginaire et la perception que vous avez de vos capacités à effectuer une action est toujours totalement fausse. Tant que vous n’êtes pas passés à l’action, vous n’avez aucune idée de comment vous vous comportez quelle que soit l’action que vous avez à effectuer. Mon conseil : arrêtez d’imaginer.

Quand vous avez envie de faire quelque chose, n’imaginez pas vos capacités avant de passer à l’action, mais passez à l’action.

C’est-à-dire faites un essai simple. Faites l’essai le plus simple possible. Et si jamais ça ne fonctionne pas, il y a une règle très importante : c’est de réessayer. Mais si vous réessayez, changez l’une des circonstances de l’essai précédent. Si vous réessayez exactement dans les mêmes circonstances, ça ne servira strictement à rien. Et vous allez refaire exactement les mêmes erreurs.

Il y a énormément de personnes qui se disent :« Je ne comprends pas, parce que j’ai vraiment envie d’atteindre cet objectif-là. Je réessaye et je réessaye toujours. » Je pose toujours la question suivante à ces personnes : « Tu as essayé quoi ? »

Il y a pas mal de gens qui veulent être connus sur Internet, comme moi avec « Penser et agir ». Et qui se disent : « Oui, moi j’ai un blog et j’aimerais qu’il soit connu ». Appelons-le Rémi dans cet exemple :

  • Mathieu : « Et bien tu fais quoi pour qu’il soit connu ? » ;
  • Rémi : « et bien je ne sais pas, j’écris tel type d’articles ».
  • Mathieu : « D’accord, ok. Et ça fait combien de temps que tu écris tel type d’articles ? »
  • Rémi : « Et bien ça fait 3 ans. »
  • Mathieu : « D’accord, et tu as combien de visiteurs sur ton site web ? »
  • Rémi : « Et bien pas beaucoup, une cinquantaine par jour, enfin j’en ai pas beaucoup ».

L’importance de ré essayer en changeant les circonstances initiales

Je suis d’accord mais peut-être qu’il va falloir changer la façon d’écrire les articles. Peut-être qu’il va falloir écrire des articles plus longs ou plus courts. Peut-être qu’il va falloir se mettre à la vidéo. Peut-être qu’il va falloir se mettre à l’audio.

Là, c’est un exemple encore sur Internet.

Ce qui compte vraiment, c’est d’essayer en changeant l’une des circonstances, pas toutes les circonstances initiales du précédent essai, mais de changer l’une des circonstances initiales. Et pour changer une circonstance initiale, il faut absolument être passé à l’action au moins une fois. Sinon, vous ne savez pas les circonstances de votre essai.

Ce principe s’appelle l’amélioration continue.

Les 2 clés importantes à retenir pour ne plus avoir peur d’agir

Donc il y a deux clés à retenir dans cette vidéo pour les personnes qui ont peur d’agir, qui ont peur de passer à l’action.

Tout d’abord, avant de passer pour la première fois à l’action, vous vivez dans le monde de l’imaginaire, vous vivez dans un monde féerique à Disney Land Paris, avec Mickey et Minie. Vous-vous dites : « Je n’y arriverai pas, parce que je suis nul… . Mais vous n’en savez strictement rien. Tout ça, c’est basé sur votre système de croyances internes, votre éducation, votre cercle social, les personnes que vous fréquentez, l’environnement social dans lequel vous vivez, votre système de richesse, votre perception des valeurs. Il y a pas mal de choses.

Et tant que vous n’êtes pas passés à l’action, tout ça est de l’imaginaire. Donc vraiment passez à l’action, écrasez-vous ! Échouez une première fois. Ratez le truc. Quand ce truc est raté, vous allez vous-dire : « Ok. J’avais peur d’agir. Maintenant je sais qu’en agissant, je n’ai pas réussi. «  Mais c’est une fierté immense. Parce que savoir qu’on n’a pas réussi, ça vous détache de 95% de la population qui de toute façon ne passera jamais à l’action. Quand vous savez que vous n’avez pas réussi, et bien c’est exceptionnel parce que vous pouvez changer l’une des circonstances initiales en disant : « Ok, je n’ai pas réussi. Je vais réessayer en changeant cet aspect-là de mon essai. Et on va voir ».

Pour ne pas avoir peur d’agir, arrêtez de vivre dans un monde imaginaire et allez dans le concret.

Sinon, ça ne sert à rien.

Je vous dis à demain pour l’épisode 9 !

0

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Découvrez les formations en ligne ainsi que les séances audio d'auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"