Comment atteindre le succès en filtrant les conseils de ses proches ?

Dans cet article je souhaite aborder le thème du succès d’une façon que je n’ai pas l’habitude de voir sur les sites de développement personnel :

Comment filtrer les conseils de votre entourage pour mener vos projets au succès ?

Peut-être parce que l’idée que je vais développer est un peu difficile à faire entrer dans les mœurs… Et pourtant elle est très importante, je dirais même qu’elle est primordiale ! Alors que j’écris ces lignes, je me dis que j’aurais très bien pu ajouter cette notion aux clés du succès que je vous ai présentées précédemment.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines personnes échouent alors que leurs idées semblent bonnes ? Pourquoi vous sentez-vous parfois freiné dans votre élan ? Comment se fait-il que certaines idées soient abandonnées alors qu’elles n’ont même pas été expérimentées ?

Dans ce billet, nous allons détailler un point crucial : le filtrage des conseils venant des personnes qui vous veulent du bien…

L’importance d’être entouré pour avoir du succès

Napoleon Hill dans son livre « réflechissez et devenez riche » (que je vous conseille de lire si ce n’est pas déjà fait !) fait référence plusieurs fois au concept de « cerveau collectif ».

Il définit le « cerveau collectif » comme la somme des cerveaux des personnes qui vous conseillent dans l’établissement de vos projets.

Je vais maintenant vous présenter 4 principes de réussite pour construire un « cerveau collectif »…

Principe no 1 : Rencontrer de nouvelles personnes

Ne négligez pas l’importance de rencontrer de nouvelles personnes lorsque vous pensez (et réalisez !) votre projet. Les conseils de ces personnes seront parfois déterminants dans votre stratégie car vous pourrez prendre en compte leurs retours d’expérience et bénéficier de leur objectivité

Le petit guide pratique de la confiance en soi : l'e-book gratuit

C'EST VOTRE PREMIÈRE VISITE ?

Téléchargez gratuitement mon Nouveau Livre "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi".
Soyez vous-même en toutes circonstances :
arrêtez de faire semblant !

C’est la définition même du « cerveau collectif » !

Principe no 2 : Chercher la complémentarité des domaines

Lorsque vous rencontrez des personnes, le mieux est qu’elles soient issues de domaines différents. Ces domaines seront complémentaires au sein de votre projet. Même si vos connaissances n’en ont pas conscience, leurs réponses vous aideront à définir votre projet plus finement et à le mener au succès.

Principe no 3 : Contacter les personnes qui sont importantes pour vous (et votre projet)

« On n’a rien sans rien » dit l’adage bien connu. Si vous souhaitez obtenir des informations importantes de la part d’une personne, vous devrez nouer des liens avec elle. Cessez de penser que nouer des liens avec une personne que vous ne connaissez pas est compliqué. Essayez seulement ! Vous verrez que c’est très simple. Le plus difficile est, la plupart du temps, d’envoyer le premier mail ou de passer le premier appel téléphonique…

Principe no 4 : Donnez avant de recevoir

Le fait de donner avant de demander est un des principes que j’apprécie le plus et que j’utilise au quotidien. C’est très simple à comprendre :

« si je souhaite obtenir quelque chose de quelqu’un, je dois d’abord lui donner quelque chose »

Ce n’est pas possible dans tous les cas, certes, mais c’est beaucoup plus facile que vous ne l’imaginez. Vous pouvez donner un conseil, rendre un service, émettre une critique. A partir du moment où vous le faites dans le but d‘aider la personne et en étant sincère, vous aurez la bonne démarche et ça ira tout seul.

N’écoutez pas forcément les personnes qui vous veulent du bien

Vous avez maintenant compris l’importance d’être bien entouré lorsque vous souhaitez mener votre projet au succès qu’il mérite. J’aimerais maintenant aborder un point moins mis en valeur sur les sites de développement personnel : le filtrage des informations venant des personnes qui vous veulent du bien !

Pourquoi faire attention seulement aux conseils des personnes qui vous veulent du bien ? Tout simplement parce que si vous avez identifié une personne comme vous voulant du mal, vous n’aurez aucun problème pour ne pas prendre son avis en compte. C’est dans l’ordre des choses !
Cependant, si un ami ou un membre de votre famille vous conseille, devez-vous absolument l’écouter ? Énoncée de cette manière, la réponse semble évidente : non ! Mais dans la pratique elle ne l’est pas du tout !

Pourquoi ? A cause de la peur du jugement !

Nos actes sont conditionnés par la peur d’être jugé et critiqué et parfois nous nous obligeons à rentrer dans des « couloirs de pensée » prédéfinis qui ne nous conviennent pas forcément… Plus une personne est proche de nous et plus nous aurons peur de sa critique. Par transitivité, plus une personne est proche de nous (et ne désire que notre bien) et… plus nous aurons tendance à écouter ses conseils !

Comment déterminer les conseils qui sont réellement importants à suivre ? Lisez la suite…

Quels conseils devez-vous suivre ?

Aussi bizarre que cela puisse paraître, vous avez déjà en vous la réponse à cette question ! Vous devez tout simplement vous écouter !

Si vous avez identifié une personne comme vous voulant du mal, vous n’écouterez pas ses conseils, ce qui semble assez logique. Même si, en théorie, le raisonnement n’est pas juste : vous n’écoutez pas cette personne parce qu’elle vous dit des absurdités mais parce que vous considérez qu’elle vous veut du mal. Cependant dans la majorité des cas vous aurez raison ! Si vous avez tord, c’est peut-être parce que cette personne ne vous veut pas vraiment du mal… C’est ce qu’on appelle des raccourcis de raisonnement ou des automatismes, ils ne sont pas forcément tous correct, il faut juste savoir qu’ils existent. Cela dit, sans eux, nous n’arrêterions pas de tout remettre en cause !

Si la personne est une connaissance, vous écouterez son conseil et pèserez le pour et le contre avant de prendre votre décision. Ce type de raisonnement étant le plus commun : vous réfléchissez puis vous agissez en fonction de votre réflexion.

Si la personne est un proche, lorsqu’il vous donnera un conseil, vous devrez le considérer exactement comme si c’était une connaissance. C’est aussi simple que ça ! Le fait que ce soit un proche ne change rien quant à son expertise par rapport à un problème que vous vous posez.

En l’occurrence trois problèmes peuvent se poser :

  • Les conseils peuvent faire ressortir certaines pensées limitantes : Chaque être humain est assujetti à un ensemble de pensées limitantes. Vous devez vous en préserver, vous avez déjà bien à faire avec les vôtres ;) !
  • Les conseils peuvent être dictés par la peur qu’il vous arrive quelque chose : plus la personnes est proche de vous et plus elle aura peur qu’il vous arrive des problèmes. C’est tout à fait commun. Par conséquent, les conseils que vous donne cette personne sont peut-être influencés par cette peur et ne seront pas tout le temps objectifs.
  • Vous vous êtes fait abuser : parfois il arrive que des personnes mal intentionnées arrivent à se faire passer pour vos amis. Faites attention, elles peuvent être difficiles à détecter !

C’est à vous seul de déterminer si un conseil vaut la peine d’être suivi. Oubliez le fait que la personne soit proche de vous. Soyez objectif, pesez le pour et le contre, analysez les expériences passées de la personne puis concluez sur la suite que vous devez donner à ce conseil.

Je vous souhaite de rencontrer tout le succès que vous méritez !

A vous de jouer !

Avez-vous déjà ressenti des pressions de la part de vos proches ? Comment luttez-vous contre la peur d’être jugé ?

21

À propos de l'auteur:

Ingénieur de formation, Mathieu Vénisse décide, en février 2012, de changer de vie. Il crée Penser-et-Agir.fr, le site sur lequel il développe son approche innovante du développement personnel baptisée "Le développement personnel par l'Action". Aujourd'hui, Penser et Agir est reconnu comme étant le blog leader sur la thématique du développement personnel avec plus de 200 000 visiteurs par mois, plus de 50 000 abonnés à la newsletter et plus de 2 000 personnes qui ont déjà fait confiance à Mathieu et suivi ses formations en ligne. Convaincu qu'un seul choix peut tout changer, il accompagne ses clients à réaliser leurs rêves et à concrétiser leurs projets de vie quels qu'ils soient. Vous souhaitez aller plus loin ? Formations en ligne - Auto-hypnose

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Jérôme  octobre 21, 2012

    Bonjour
    Quelle que soit la période de notre vie, c’est important de chercher à rencontrer de nouvelles personnes. On peut rencontrer n’importe qui et découvrir de nouveaux horizons, de nouvelles idées ou alors se perfectionner dans un domaine en échangeant.
    Rester tout seul dans son coin n’apporte pas grand chose.

    répondre
    • Mathieu  octobre 21, 2012

      Bonjour Jérôme,

      Merci pour ton commentaire.
      J’ajouterai que rester dans son coin, en plus de ne pas apporter grand chose, est aussi l’un des principaux facteurs d’échec !

      Loin d’être un comportement neutre par rapport à la réussite d’un projet, c’est un comportement qui à la longue aura une influence négative sur pas mal d’aspects.

      Merci et à bientôt,
      Mathieu.

  2. Yves Kouyo  octobre 21, 2012

    Salut,

    Je me retrouve dans cet article. Depuis fort longtemps, j’ai remarqué que les gens de mon entourage ont parfois des idées qu’ils trouvent quasi-inutiles. De moins point de vue cela dépend de la profondeur de vision qu’ils ont avec ses idées.

    Ce que je fais parfois, quand j’ai une idée en tête est de sortir en parler à mes amis. Pas pour qu’ils me conseillent dans un premier temps puisque je le présente comme un projet que je voudrais bâtir avec eux. Ainsi, cela les motivera plus à me donner leur opinion afin d’afin d’améliorer l’idée.

    En ce qui concerne qui écouter ou ne pas écouter, je ne fais aucune exception, puisque je filtre tout ce qu’on me dit. Cela est peut être dû au fait que je ne fais confiance à personne même je ne classe pas tout ceux qui m’entourent sur le même pied d’égalité.

    Je prends le temps d’écouter tout le monde. Même quand je dépose certains de mes projets informatiques chez mon informaticien, je lui propose d’en rajouter sa touche personnelle si possible.

    Ce que nous ignorons parfois, est qu’il y a des gens qui ont du mal à trouver des idées, mais qui sont très excellents en ce qui concernent le développement d’une idée afin qu’ils atteignent le succès.

    Cordialement,

    Yves Kouyo

    répondre
    • Mathieu  octobre 21, 2012

      Bonjour Yves et bienvenue sur Penser et Agir,

      Merci pour ton commentaire et pour le partage de ton expérience.
      Faire fonctionner son esprit critique sur tous les conseils que l’on reçoit est une bonne chose. Si on veut réussir un projet, on ne doit, en effet, faire aucune exception (du moins au début).
      Une fois que le projet est lancé, il faudra apprendre à déléguer à des personnes de confiance. Pas parce que se sont des proches, mais parce que les conseils de ces personnes ont déjà fait leurs preuves par le passé.

      J’aime beaucoup ta dernière remarque. En effet, il existe des personnes qui trouvent des idées et d’autres qui sont excellentes pour les développer et persévérer. Ces deux profils peuvent se révéler très complémentaires !

      Au plaisir d’interagir avec toi dans tes futurs commentaires,
      Mathieu.

  3. Elde  octobre 22, 2012

    Article très pertinent et blog de qualité, Mathieu.

    Au fait, pourquoi ne pas écrire un prochain article pour faire le point sur l’évolution de ton blog ?
    Il ne me semble pas avoir lu encore un bilan en mi-parcours. ;-)

    A+

    répondre
    • Mathieu  octobre 22, 2012

      Bonjour Elde et bienvenue sur Penser et Agir,

      Ravi que cet article te plaise.
      J’écrirai un article bilan pour les 1 an de Penser et Agir, c’est à dire en février 2013 :)

      A bientôt,
      Mathieu.

    • Jasmine  novembre 10, 2012

      Je tombe par hasard sur vos articles, intéressant, vivifiant et pleins de bons sens merci.
      Jasmine

    • Mathieu  novembre 10, 2012

      Bonjour Jasmine et bienvenue sur Penser et Agir;

      Merci pour votre commentaire, je suis ravi que les articles vous plaisent.

      Au plaisir d’interagir avec vous lors de vos futurs commentaires,
      Mathieu.

  4. Bader  octobre 23, 2012

    Bonjour Mathieu,

    Je viens de lire votre article. J’apprécie le contenu qui pourrait aider ou guider plusieurs personnes qui se fient et croient tout le monde. Le fait de filtrer les informations et les conseils est primordial. Et encore, il devient facile quand nous avons l’habitude de puiser de plusieurs sources. Il suffit de comparer et mesurer l’efficience. Il y a des méthodes pratiques qui ressemblent aux informations journalistiques ( il y a certaine différence). Le pire des cas , c’est que certaines personnes qui détiennent un savoir et nous en sommes convaincu d’avance de leur compétence , nous induisent dans l’erreur. Donc , une source n’est pas toujours suffisante. Les sciences se sont construites sur le DOUTE. Prenez , notez l’information et vérifier la avant de la mettre en pratique. J’ai une méthode (un peu méchante) que j’utilisais quand j’étais Directeur, c’est que je choisi certaines personnes averties, compétentes et je leur avance une fausse information ou question à laquelle j’ai réponse. Cette information ou question concerne bien le domaine de compétence de la personne. Sincèrement , il y a des personnes qui ne manifeste aucun rejet de l’information, ils me laissent supposer ce que je crois savoir et au sujet de la question, ils avancent des réponses trop superficielles. Quant à d’autres , sont francs et sincères , ils disent tout ce qu’ils savent et peuvent même aller chercher. Alors delà, il faut « caser » ces sources d’aide.

    Au sujet de Napoleon HILL,à mon tour, je le conseille tous ces livres. Il est bien pragmatique , facile et clair.
    Ce qui me plait chez Mathieu est sa jeunesse et son intérêt au développement personnel. Vous pouvez allez bien loin.
    Bon courage.

    répondre
    • Mathieu  octobre 23, 2012

      Bonjour Bader et bienvenue sur Penser et Agir,

      Merci pour ce commentaire.
      La technique que vous partagez avec nous est très intéressante !
      C’est vrai que je n’y avais pas pensé et c’est un très bon moyen pour détecter si les gens sont de bons conseils et s’ils réfléchissent un peu avant d’émettre une réponse.

      Au plaisir d’interagir avec vous lors de vos futurs commentaires,
      Mathieu.

    • Bader  octobre 24, 2012

      Courage ….. Et réveil bien matinal :-) + Sport …. reste …t’en as …

  5. Dominique  octobre 23, 2012

    Bonjour Mathieu,

    Ma tactique est de ne parler de mes projets qu’aux personnes de naturel positif et qui poussent les autres à aller de l’avant.
    Sinon, si je suis certaine du but que je veux atteindre et des moyens que j’emploie pour y arriver, les jugements ne me touchent pas, je laisse dire et poursuis mon chemin.

    Dominique

    répondre
    • Mathieu  octobre 23, 2012

      Bonjour Dominique,

      Je suis d’accord avec toi sur la deuxième partie de ton commentaire : lorsqu’on est sur de soi il faut foncer et ne pas se laisser influencer par les pensées limitantes des autres personnes.

      Cependant il est aussi intéressant de discuter avec des personnes réservées et qui n’osent pas. Il faut seulement faire attention à ne pas se faire influencer négativement. Cependant les personnes qui font (trop) attention auront une autre vision des projets qu’on leur présente et, parfois, ils amèneront de nouvelles idées.

      Il faut garder une règle en tête je pense : écouter, faire travailler son esprit critique, tirer des conclusions et passer à l’action.

      A bientôt,
      Mathieu.

  6. Alexandra  octobre 23, 2012

    Bonjour Mathieu,

    J’ai pour principe de suivre mon intuition, sauf si je ne connais rien à la solution du problème qui suscite lesdits conseils. De ce fait, je vais écouter leurs conseils mais je vais tout de même faire des recherches de solutions de mon côté. Parce qu’il faut savoir que les conseils des autres traduisent uniquement leurs propres peurs et limites personnelles.

    Pour lutter contre la peur d’être jugée, c’est simple, je n’en parle qu’aux personnes qui ont réussi dans le domaine que je convoite et qui peuvent m’apporter de la reconnaissance. Alors qu’à mes proches, je préfère leur annoncer mon succès uniquement lorsque celui-ci pointe son nez. Ainsi, pas de jugements inutiles et je ne laisse personne me décourager.

    En dehors de mon intuition personnelle, j’ai découvert ces principes bien trop tard en étudiant le développement personnel. Depuis quelques mois, j’ai commencé à les appliquer et j’ai déjà pu en ressentir des effets positifs ;)

    Alexandra

    répondre
    • Mathieu  octobre 24, 2012

      Bonjour Alexandra,

      Merci pour ton commentaire.
      J’aime beaucoup ta deuxième idée. Parler de ces projets aux personnes que l’on admire !
      En effet, c’est un très bon conseil que tu donnes là. J’irai même plus loin en disant qu’il faut même parfois les copier pour pouvoir s’en inspirer. Copier leurs habitudes et leurs façons de faire pour que ces personnes que l’on admire finissent par « déteindre » sur nous.

      Il n’est jamais « trop tard » pour quoi que ce soit Alexandra car il faut vivre le moment présent.
      On peut se rendre compte qu’on aurait pu mieux faire quelque chose avant (c’est d’ailleurs le cas de tout le monde je pense) mais ce qu’il faut par dessus tout c’est agir aujourd’hui !
      Je pense que tu as bien compris cette philosophie maintenant :)

      A bientôt,
      Mathieu.

  7. cyrille, le praticien du bilinguisme  novembre 11, 2012

    Comment lutter contre la peur d’être jugé ? Je m’en moque tout simplement.
    Heureusement que je ne m’arrête plus au regard des autres car, depuis que nous avons choisi de rendre nos enfants bilingues, je ne parle plus français à mes enfants, même en public. Pour réussir, je suis obligé de me passer de leurs commentaires.
    On s’y fait :-)

    répondre
    • Mathieu  novembre 11, 2012

      Bonjour Cyrille,

      En effet tu as bien raison mais ce n’est pas simple pour tout le monde.
      Et puis comme je l’explique dans l’article certains conseils valent le détour, faut-il encore savoir les reconnaître.

      Pour l’exemple que tu donnes, en effet, les jugements rapides que certaines personnes se permettent de faire dans la rue sont à oublier le plus vite possible ;) !

      A bientôt,
      Mathieu.

  8. Bader  novembre 11, 2012

    Bonjour ,

    Est-ce une meilleure façon de fuir par le fait de parler autre langue?

    Il faut aller contre pour corriger , apprendre aux enfants à comprendre et inciter les à comparer , analyser et aidez-les de camper avec les meilleurs.

    vous concernant , en fermant les yeux pour éviter ce que vous voulez , je vous comprends , vous êtes matures … Mais , les enfants ne seront tout le temps avec vous …. Et surtout , nous connaissons comment la jeunesse se prend à certaines habitudes nuisibles . Ces habitudes s’enveloppent dans du velours qui trompe l’oeuil de l’enfant..

    Veuillez excuser curiosité

    répondre
    • Mathieu  novembre 23, 2018

      Bonjour,

      Merci pour ton commentaire

      A très vite sur Penser et Agir

      Mathieu

  9. samuel  décembre 26, 2013

    Salut Matthieu,

    Il est excellent otn article.

    C’est souvent très difficile de tenir tête à un ami ou à un membre de la famille lorsqu’on veut faire un projet.

    C’est pourquoi j’ai opté pour agir sans informer des personnes susceptibles de me décourager dans mes actes.

    Amicalement,

    répondre
    • Mathieu  décembre 30, 2013

      Salut Samuel,

      Ça fait longtemps que je ne t’avais pas vu sur Penser et Agir !
      Tes projets avancent comme tu le souhaitent ?

      Je suis ravi que cet article te plaise en tout cas !

      Bonne journée,
      Mathieu.

Ajouter un commentaire


Téléchargez gratuitement "Le Petit Guide Pratique de la Confiance en Soi"