Comment vaincre le doute ?

Le doute est un état dans lequel on ne sait que faire ni quelle décision prendre. On hésite et on n’agit pas. Le doute est néfaste car il ronge l’esprit et effrite la confiance en soi. De plus, il fait croire à l’illusion de confort et de sécurité qui inhibe la personne qui doute. Cette situation n’est pas souhaitable car elle empêche toute évolution. Elle aboutit généralement à un mal-être ou à une frustration si elle perdure. Il convient donc de comprendre pourquoi l’on doute et comment vaincre le doute. Vaincre le doute permet ensuite d’avancer plus sereinement et de s’épanouir.

Pourquoi on doute ?

Il est normal de douter

Tout d’abord, c’est normal de douter et tout être humain normalement constitué a déjà connu le doute. Certains sont plus familiers avec le doute et d’autres plus distants. Pourquoi ? Lorsque l’on doute, on se sent comme pris dans un piège, comme bloqué dans une situation. En réalité, si l’on doute ce n’est pas la conséquence d’une situation. En effet, le doute naît à l’intérieur de nous, en nous et par nous. C’est nous même qui générons ce sentiment de doute et qui l’amplifions. Le doute est certes un état qu’il est normal d’expérimenter mais il ne provient pas de nulle part. Il peut s’expliquer par un manque d’estime de soi.

Trouver les origines du doute

L’estime de soi est importante pour le développement personnel d’une personne. Avoir une trop basse estime de soi peut vous handicaper. En effet, les personnes qui manquent d’estime personnelle et donc de confiance sont plus prompts au doute. Ces personnes préfèrent l’indécision à la décision. De ce fait, elles n’agissent pas et leur situation, quelle qu’elle soit, n’évolue pas. Pire encore, elle peut s’aggraver. Douter de soi, de sa valeur, de ses compétences ou encore de son avenir n’est pas constructif. Avoir une attitude constructive permet de se remettre en question et de trouver des solutions. Le doute, lui inhibe et paralyse. C’est bien là le problème.

Le doute et la confiance en soi

Le doute est donc lié à un manque de confiance en soi. Si vous doutez de vos compétences ou de ce que la vie vous réserve, cela est dû à une estime de vous dégradée. Il faut donc travailler dessus et ne plus douter. Une phrase que j’aime bien dit « l’unique mauvaise décision et l’absence de décision ». Ainsi, apprenez à prendre des décisions. Le fait de prendre des décisions permet de débloquer des situations et d’avancer. Voici une histoire illustrant les dangers du doute. Il s’agit de l’histoire de l’âne de Buridan. Dans cette métaphore illustrant les conséquences du doute et de l’hésitation, on comprend que le doute ne mène à rien.

Un âne avait et faim et soif. Il avait à sa disposition un sceau d’avoine pour manger ainsi qu’un sceau d’eau pour se désaltérer. Le problème est qu’il ne savait pas par où commencer. A force d’hésiter, il finit par mourir de faim et de soif.

Une fois que vous avez identifié les raisons qui vous font douter, c’est-à-dire non pas le sujet de votre hésitation mais plutôt les causes de votre manque de confiance ou de votre peur de l’échec, il vous faut les vaincre et les surpasser.

Comment vaincre le doute par l’action

Nous sommes imparfaits et alors ?

Pour vaincre le doute, il faut vaincre le manque d’estime de soi. Cela commence par le fait de s’accepter. En effet, accepter que l’on est imparfait et que l’on a des défauts est important pour acquérir confiance et estime de soi. C’est normal d’être imparfait et d’avoir des défauts, tout le monde en a. Il ne faut pas en faire tout un plat. D’ailleurs, c’est ce qui rend la vie intéressante. Heureusement que nous sommes imparfaits et que nous ne sommes pas tous des robots identiques. Comprendre qu’avoir des défauts est quelque chose de normal est déjà un premier pas. C’est d’ailleurs une nécessité pour ensuite les corriger peu à peu et tâcher de s’améliorer.

Vaincre le doute commence par l’acceptation de soi

Il faut donc commencer par s’accepter tel que l’on est et apprendre à s’aimer pour ce que l’on est. Malgré nos défauts et nos erreurs. Cela fait partie de nous et il faut en être fier, car finalement nous sommes vivants, nous avons des émotions et des sentiments et pour cela il faut faire preuve de gratitude. Remercier davantage et limiter les plaintes et les lamentations vous aidera à vaincre le doute et à gagner confiance en vous.

Vaincre la peur d’échouer

Ensuite, pour vaincre le doute, il faut également accepter la possibilité d’échouer. Ne pas avoir peur d’échouer permet d’oser. Là encore, la peur de l’échec peut vous paralyser et vous bloquer dans vos aspirations. Vous souhaitez faire quelque chose mais avez peur d’échouer, du coup vous ne faites rien. Si l’on y pense bien, la seule manière d’échouer et de ne pas oser. De ne pas essayer. Seuls ceux qui ne font rien, ne connaissent pas l’échec. Mais n’est-ce pas un plus grand échec que de ne jamais rien oser et de laisser s’accumuler la frustration ?

Adopter un état d’esprit optimiste

Une citation que je trouve très inspirante dit : « Je ne perds jamais. Soit je gagne, soit j’apprends ». Cette citation est de Nelson Mandela, et on ne peut qu’être d’accord sur le caractère impressionnant et plein d’espoir de son parcours. En effet, l’échec est davantage d’ordre psychologique qu’autre chose. Si vous pensez à l’échec vous avez plus de chance d’échouer. En revanche, si vous êtes optimiste, vous adopter alors une attitude propice à la réussite. L’échec fait partie du jeu, il faut l’accepter. Il faut aussi comprendre que l’échec n’en est pas un si vous savez le tourner en enseignement. L’enfant avant de savoir marcher sur ses deux pieds, marche à quatre pattes et tombe plusieurs fois. Pour fortifier votre mental, vous pouvez également pratiquer l’autosuggestion positive. Cela vous permettra de reprogrammer votre cerveau afin de servir vos intérêts et d’atteindre vos objectifs.

L’action pour vaincre le doute

Le meilleur moyen de vaincre le doute, selon moi, est d’agir. L’action est salvatrice et résout bien des situations. Pour ce faire, il faut d’abord prendre une décision et ensuite étudier comment passer à l’action. Enfin, lancez-vous. Je vous suggère de vous fixer des objectifs et d’essayer de les atteindre. Plus vous serez actifs et avancerez vers vos objectifs plus vous bâtirez votre confiance. De ce fait, vous ne douterez plus. Pour vaincre le doute, il faut passer à l’action. Quel que soit l’aspect de votre vie sur lequel vous doutez, si vous ne faites rien, la situation ne s’arrangera pas d’elle-même. Comme je le dis bien souvent, il ne peut y avoir de résultat sans action de votre part. Passez à l’action et, petit à petit, éteignez ce sentiment de doute et cette hésitation qui vous ronge.

Le pire des cas

Que peut-il se passer dans le pire des cas ? Une manière motivante et pragmatique d’analyser une situation de doute dans laquelle on hésite à passer à l’action est de se poser la question suivante. Que peut-il bien arriver dans le pire des cas si je passe à l’action et que j’échoue ? Ensuite, posez-vous la question : Qu’arrivera-t-il si je ne fais rien et que je reste à attendre passivement ? Le pire des cas n’est pas celui qu’on croit. Rien faire est bien pire que d’agir. L’inaction renforce le doute et le doute renforce l’inaction. Au contraire, l’action facilite la prise de décision et la confiance en soi. Dans un cas, il s’agit d’un cercle vicieux et néfaste et dans un autre cas, il s’agit d’un cercle vertueux et bénéfique.

Comment vaincre le doute, étape par étape

Si je récapitule, pour vaincre le doute, vous devez :

  • Identifier précisément pourquoi vous doutez et l’origine du doute
  • Accepter vos imperfections et vos défauts
  • Accepter la possibilité d’échouer et adopter une attitude positive et optimiste
  • Prendre la décision d’agir et de résoudre votre problème
  • Fixer des objectifs en commençant petit
  • Passer à l’action pour atteindre vos objectifs
  • Continuer

Petit à petit, le doute s’estompera. Il laissera la place à la confiance et à l’optimisme. L’estime que vous avez de votre personne sera meilleure au fil de vos réussites. Chaque objectif renforce la confiance que l’on a en soi et donne de l’assurance.

Quelques actions pour vaincre le doute

Il y a de nombreuses situations dans lesquelles il peut nous arriver de douter. Voici quelques exemples de celles-ci et des éléments de réponses.

Je doute de moi, je ne pense pas être à la hauteur

Pour vaincre ce type de doute, il faut prendre le taureau par les cornes. Ici, nous sommes clairement dans un cas où la confiance en soi est ébranlée et faible. La personne ne se sent pas capable. Le problème c’est qu’elle ne l’est pas. En effet, si l’on pense ne pas être capable alors on ne l’est pas. Au contraire, si on pense être capable alors on l’est. Je caricature un peu, et tout n’est pas blanc ou noir, mais le fait est que la bataille est d’ordre psychologique avant tout. Si vous pensez ne pas être à la hauteur d’une situation, le mieux à faire et de vous convaincre du contraire et de vous rassurer. Pour ce faire, préparez-vous. Apprenez et, démystifiez ce qui vous intimide. Si le doute s’est installé en vous, il peut partir. Vous devez le chasser. Fixez-vous des petits objectifs accessibles et essayez de les atteindre. Un par un.

Je doute de mon avenir, j’ai peur de prendre une mauvaise décision

Dans une situation de ce type, on doute de la vie en générale et de ce qu’elle nous réserve. En fait, il y a là aussi un manque de confiance en soi. Mais cette fois-ci, il est plus subtil. Quoi qu’il en soit, le doute est propice à l’indécision et empêche donc d’aller de l’avant. Soyez optimistes et dites-vous que tout ira bien. Il faut positiver. Si vous pensez positivement, vous attirer le positif. Inversement si votre esprit est obstrué de pensées négatives, vous allez attirer le négatif dans votre vie. Pratiquer la pensée positive et voyez chaque décision comme une opportunité ou vous pouvez y sortir gagnant, plutôt qu’un risque de perdre et d’échouer. Le plus grand risque et de stagner et de ne rien faire. En effet, la situation s’aggravera avec le temps.

Je doute d’une personne de mon partenaire

Que cela soit dans la vie professionnelle ou personnelle, le fait de douter d’une personne ne l’aide pas. En fait, cela traduit une peur qui est en vous et non en elle. Si vous doutez de quelqu’un, il vaut mieux travailler sur vous afin de détruire ce doute au plus vite de peur qu’il ne contamine la personne en question. C’est un signe de manque de confiance, là encore que de douter d’autrui. Au contraire, plutôt que d’éteindre le potentiel de votre entourage avec des pensées et des paroles négatives, encouragez-les et faites leur confiance. Bien généralement, cela marchera mieux. Au pire, vous aurez fait votre maximum. Soyez rassurant et encourageant dans vos relations. Les leaders parviennent à décupler le potentiel des personnes qu’ils côtoient. Soyez en un !

Conclusion

Le doute est quelque chose de normal que chacun d’entre nous expérimentons. Ce qui importe pour vaincre le doute est la manière dont nous agissons et l’attitude que l’on adopte. Passer à l’action permet de vaincre le doute et renforce la confiance en soi. Au contraire, le fait d’hésiter et d’être passif renforcera le doute qui est en vous et le manque d’estime. Vous êtes au contrôle de votre navire. Vous avez le choix. Prenez des décisions et allez de l’avant. Le doute, c’est avant tout dans la tête qu’il se combat. Si vous avez une attitude positive et optimiste, il n’y a aucune raison de douter. Les événements vous donneront raison. Soyez audacieux et confiant et accomplissez ce que vous désirez accomplir. Cela ne signifie pas d’être inconscient ni que tout se passera comme prévu. Vous pouvez rencontrer des imprévus ou des échecs, mais là encore, la manière dont vous vous comporterez fera la différence. Ne doutez plus et agissez !

Article proposé par Julien, créateur du site Internet Dev-Perso.com

0
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Ajouter un commentaire