Mauvaises habitudes : comment les perdre et ne pas les reprendre ?

Les mauvaises habitudes sont de véritables plaies ! Vous souhaitez absolument arrêter d’avoir tel ou tel comportement mais c’est impossible pour vous ! Quoi que vous fassiez vous reprenez sans cesse cette mauvaise habitude…

Alors que faire ? Faut-il baisser les bras pour autant ? Est-il impossible de faire ce que vous voulez réellement ? Pourquoi s’acharne-t-on à faire ce que nous ne voulons pas faire ?

Rassurez-vous, dans cet article je vais vous donner les 4 clés indispensables pour parvenir à enfin vous défaire d’une mauvaise habitude

Pourquoi avons-nous de mauvaises habitudes ?

Qu’est-ce qu’une mauvaise habitude et d’où peut-elle bien venir ? Eh bien d’un peu partout en fait ! Je pense qu’il y a 2 grandes catégories de facteurs déclencheurs de mauvaises habitudes :

  • Les facteurs extérieurs : famille, culture, milieu social, stress, expérience à l’école, publicité, etc. Les mauvaises habitudes dans ce cas sont dues à de multiples causes. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi les gens adorent manger dans les fast-foods de la nourriture grasse, riche en cholestérol et mauvaise pour la santé ? Dis comme ça, on se demande vraiment pourquoi ! Mais les publicitaires redoublent d’efficacité pour faire passer leurs produits comme étant à la mode ou encore… bons pour la santé !
  • Vous-mêmes : un coup de fatigue, un moment où vous vous sentez un peu patraque, une rupture amoureuse et hop vous commencez à vous lever plus tard, vous faites moins de sport et vous reprenez la cigarette que vous aviez eu tant de mal à arrêter… 3 mois plus tôt ! Mince, cette fois c’est votre comportement interne qui est en cause, vous êtes triste alors vous vous laissez aller… Aie !

Ce n’est pas (forcément) de votre faute : déculpabilisez !

Comme nous venons de le voir une mauvaise habitude ne vient pas forcément de nous-mêmes ! Les facteurs extérieurs sont nombreux et sont souvent leurs causes. D’ailleurs, regardez bien la deuxième catégorie ci-dessus, si le déclencheur vient de notre état interne à un moment donné, cet état est bien souvent déclenché par l’un des événements extérieurs listés dans la première catégorie !

Vous ne vous êtes pas réveillé un jour en pleine forme en vous disant : « allez, et si j’arrêtais de faire du sport ! Waouh ! Géniale cette idée et par la même occasion je vais recommencer à fumer et aller manger un hamburger ! »

Pourquoi ce raisonnement ? Pour que vous compreniez qu’avant de combattre votre mauvaise habitude, commencez déjà par déculpabiliser (au moins un peu !).

Ok, vous avez pris conscience de votre mauvaise habitude, vous savez que vous devez la perdre mais, s’il vous plaît, ne vous rendez pas responsable de toute la misère du monde ! Si vous avez cette mauvaise habitude, ce n’est pas forcément votre faute ! Vous avez commencé à fumer au lycée pour paraître plus cool ? Aujourd’hui vous avez l’impression d’être un drogué et de vous tuer à petit feu ? Eh bien soit, vous allez arrêter. Mais la cause initiale n’est pas de votre faute ! C’est juste un contexte social éducatif qui a fait qu’à un moment donné vous vous êtes mis à fumer pour paraître plus cool. Ce n’était pas malin, mais c’est la vie, c’est une étape.

La prochaine étape est de perdre cette mauvaise habitude !

Les 4 clés pour enfin réussir à perdre une mauvaise habitude !

Une démarche personnelle engagée publiquement

Vos parents vous tannent tous les jours au téléphone pour que vous arrêtiez enfin de vous ronger les ongles ? Votre mari ne supporte plus que vous ayez vos coudes sur la table en mangeant ? Votre prof vous a répété sans cesse que bâiller en cours ça ne se faisait pas mais que, au moins, vous pourriez mettre votre main devant votre bouche ? (Plutôt cool ce prof ;-) !).

Nous sommes le 31 décembre et pour faire plaisir à toutes ces personnes, c’est décidé : vous allez arrêter ! 1 mois plus tard, la motivation a disparu, c’est fini, vous abandonnez…

Voici 2 règles à respecter pour que cela fonctionne :

  • Même si c’est quelqu’un d’autre qui vous le demande, vous devez être intimement convaincu que c’est bénéfique pour vous et vous devez avoir envie d’y arriver. C’est avant tout une démarche personnelle !
  • Vous devez vous engager publiquement en en parlant à certains de vos proches. L’engagement social est un des concepts principaux en psychologie sociale. Vous engager par rapport à quelqu’un d’autre fera en sorte que cette personne vous demandera de temps en temps où vous en êtes.

Retenez bien : tout d’abord une démarche personnelle et ensuite un engagement public envers vos proches.

Un objectif daté

Prenons un exemple : arrêter de fumer.

Votre objectif ne doit pas être : « je veux arrêter de fumer ».

Votre objectif doit être  : « je ne fumerai plus le 14 septembre 2013 » (ce n’est qu’un exemple).

Il est primordial que votre objectif ait une date de fin sinon vous n’y arriverez jamais ! Pensez-y. Prenez un peu de temps pour réfléchir et noter précisément quand votre objectif doit être atteint. De cette manière, la perte de votre mauvaise habitude est devenue un objectif clair et daté.

Sans cette étape, croyez-moi, ça sera beaucoup plus compliqué !

Diviser pour mieux régner

Ok, vous savez que vous devez avoir cessé de fumer le 14 septembre 2013… Et maintenant ?!

La 3e clé pour parvenir à vous débarrasser de votre mauvaise habitude est d’y aller étape par étape en définissant des sous-objectifs.

Ainsi, au jour le jour, votre objectif ne sera plus : « je ne fumerai plus le 14 septembre 2013 » mais : « dans 7 jours j’aurais diminué ma consommation journalière de 2 cigarettes ».

Pour vous débarrasser durablement d’une mauvaise habitude, je vous encourage fortement à mettre en place une méthode d’efficacité qui a fait ses preuves depuis longtemps.

Tenez un carnet et notez vos succès intermédiaires

Il est nécessaire de noter vos succès intermédiaires. Vous avez diminué votre consommation de cigarette de 3 cigarettes par jour ? Ok ! Super !

Notez-le dans un carnet !

De cette façon lorsque vous aurez des baisses de motivation vous pourrez relire votre carnet et vous rendre compte de tout ce que vous avez réussi depuis le début de votre démarche !

C’est génial pour garder le moral !

D’ailleurs, souvenez-vous, il y a quelque temps je vous offrais un outil de développement personnel dédié à la pensée positive. Imprimez-le et utilisez-le, il est parfait pour noter vos succès :-) !

Utilisez la visualisation avant de vous endormir

On dit qu’il faut environ 21 jours pour mettre en place une nouvelle habitude de vie. Ensuite le processus est enclenché ! Certes il faudra de la persévérance et de la détermination mais c’est beaucoup plus acceptable qu’au début.

Pour passer le cap des 21 jours, je vous recommande très fortement la visualisation. C’est une méthode qui permet de changer ses croyances et de modifier ses perceptions du monde. Si tout ce que je vous dis là vous semble ésotérique et abstrait, je vous assure que non. Penser et Agir n’est absolument pas rangé dans ces catégories ! Pour plus d’information sur le concept de croyance, je vous renvoie à cet article approfondi sur le développement personnel.

Pendant 21 jours, tous les soirs avant de vous endormir, imaginez que vous n’avez plus votre mauvaise habitude. Ressentez précisément la situation dans laquelle vous êtes une fois l’objectif atteint. N’oubliez pas d’utiliser les 5 composantes du système VAKOG pour que la démarche soit le plus efficace possible.

Ça vous semble bizarre ? Essayez, vous n’avez rien à perdre :) !

A vous de jouer !

Avez-vous une mauvaise habitude dont vous aimeriez vous défaire ? Relisez cet article et les articles qui y sont référencés. Vous disposez maintenant d’une véritable méthode pour y arriver !

Allez-y… Commencez :-) !

Photo : © alphaspirit – Fotolia.com

18
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Commentaires

  1. Jérôme  juin 25, 2013

    Salut
    21 jours pour installer une habitude, ça peut paraître long.
    Mais 21 jours pour sortir d’une mauvaise habitude, c’est finalement assez court (si l’on considère que dans mon cas elle peut être installée depuis une trentaine d’années).
    Dernier article de Jérôme : 19 secrets pour découvrir votre rêve et le vivre – 1 à 6My Profile

    répondre
    • Mathieu  juin 26, 2013

      Bonjour Jérôme,

      Merci pour ton commentaire.

      21 jours est une durée que l’on trouve dans beaucoup d’ouvrage pour installer une nouvelle habitude.
      Je ne dis pas que la mauvaise habitude disparaîtra forcément en 21 jours (pour quelqu’un qui fume depuis des dizaines d’années par exemple il faudra plus de temps) mais que, au bout de cette période, le processus sera correctement enclenché.

      En suivant les étapes que je présente dans cet article, le plus difficile sera de dépasser les 21 premiers jours.
      Ensuite le processus est enclenché et ça devient plus simple.

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

      répondre
  2. natacha  juin 26, 2013

    Bonjour,

    Allez, je m’y mets dès aujourd’hui….. et je vous tiens courant.
    Seul bémol : je n’ai pas envie de le dire à tout le monde. Ca va me foutre la pression, non ?
    Dernier article de natacha : Comment retrouver l’energie au quotidien ?My Profile

    répondre
    • Mathieu  juin 26, 2013

      Bonjour Natacha,

      Merci pour ton commentaire.

      Je n’ai jamais dis qu’il fallait le dire « à tout le monde » mais plutôt à des personnes choisies parmi son entourage. S’engager sur un site web peut être utile pour certaines personnes mais pas pour toutes.
      Il faut avant tout s’écouter :) (ce que tu fais d’ailleurs).
      Ce qui serait génial c’est que tu reviennes sur cet article d’ici 21 jours et que tu nous expliques un peu ta démarche et comment tu as appliqué la méthode.

      Ça ferait un super retour d’expérience :-) !

      A bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  3. Ludo  juin 26, 2013

    Salut

    Entièrement d’accord avec tout ton article. Toutes ces astuces aident à la prise de décision.

    Mais comme le dit Natacha, certaines personnes préfèrent gardent leur décision pour eux. je parle notamment de la cigarette. Ils n’en parlent parlent à personne, personne ne leur en parle, ça passe comme une lettre à la poste.

    Enfin, c’est au choix de chacun
    Dernier article de Ludo : Quels sont les effets du tabac sur notre corps ?My Profile

    répondre
    • Mathieu  juin 26, 2013

      Bonjour Ludo,

      Merci pour ton commentaire et ravi que tu es apprécié l’article.

      S’engager par rapport à des proches est pourtant très utile dans la plupart des cas.
      Surtout pour la cigarette je dirai.
      Par exemple, dire à un collègue de travail : « c’est décidé j’arrête la clope, j’ai trouvé une petite méthode sur un site web et je m’y met » peut être très utile.
      Dans certain cas si le collègue est un fumeur il se mettra peut-être à suivre et vous serez 2 à essayer d’arrêter.
      Chacun demandera à l’autre s’il n’a pas craqué et ça créé une émulsion et re boost la motivation lorsque c’est nécessaire.

      A bientôt,
      Mathieu.

      répondre
  4. Gora Le Self Made Man  juin 26, 2013

    Excellent article !
    C’est clair, précis et c’est exactement ce qu’il faut faire. Le fait d’en faire une démarche personnelle engagé publiquement peut être très efficace, car il y a la pression sociale de tous ceux qui nous entourent et notre réputation entre en jeu. En suite comme tout objectif, il doit être mesurable, c’est à dire ici daté et divisé en sous objectifs sinon il serait très difficile de rester motivé pour atteindre son objectif.
    Je suis persuadé que si on si met vraiment à fond pendant 21 jours la mauvaise habitude peut disparaitre, tout en restant quand même vigilant après.
    Dernier article de Gora Le Self Made Man : Faites grimpez votre productivité au travail en appliquant ces 3 conseils !My Profile

    répondre
    • Mathieu  juin 26, 2013

      Bonjour Gora et bienvenue sur Penser et Agir,

      Merci pour ton commentaire, je suis ravi que cet article te plaise.

      Oui s’engager publiquement n’apporte que des bons côtés.
      Souvent c’est la peur de l’échec qui met la pression et qui fait que les gens n’osent pas en parler.

      Quel dommage !

      D’ailleurs si un lecteur passe par là et souhaite en savoir plus sur la peur de l’échec, j’avais écrit un article sur la peur de l’échec il y a pas mal de temps, il est ici :
      La peur de l’échec n’existe pas : apprendre à avoir confiance en soi

      N’hésitez pas à parler à vos proches de vos projets / objectifs / défis !
      C’est vital, croyez-moi !

      Au plaisir,
      Mathieu.

      répondre
  5. Séduction par CCA  juin 26, 2013

    Bonjour,

    Encore une fois, un très bon article. Des conseils vraiment pertinents. Et pour ma part, la mauvaise habitude dont j’ai le plus de mal à me débarrasser, c’est bien la cigarette … Ta méthode doit certainement marcher, cependant je n’ai pas la motivation réelle d’arrêter. Sortir fumer une cigarette entre potes lorsqu’on est dans un bar par exemple, est une habitude qui ne me dérange pas plus que ça. Cependant, j’ai réussi à freiner en m’engageant effectivement socialement (c’est vraiment un puissant moteur!), mais surtout en le voulant moi-même, car la base est quand même là. On a beau s’engager devant d’autres personnes, si on ne le veut pas réellement, ça ne marchera pas.

    Au plaisir de te lire,
    Hugo.
    Dernier article de Séduction par CCA : L’importance et les impacts du sommeil sur votre santé (2)My Profile

    répondre
    • Mathieu  juin 26, 2013

      Bonjour Hugo,

      Merci pour ton commentaire.

      Tu as totalement raison concernant l’engagement social, c’est extrêmement puissant.
      Et, bien entendu, si tu n’as pas envie d’arrêter complètement la cigarette, n’arrête pas !

      C’est là où bien des gens font l’erreur de se conforter aux désirs de la société.
      « Fumer c’est mal » alors j’arrête.
      Quand on écrira « Boire de l’alcool tue » sur toutes les bouteilles d’alcool peut-être qu’on verra plein de personnes soudainement passionnées par l’idée d’arrêter de boire en soirée avec des bouteilles de Vittel à la main… Mouaif !

      S’écouter et faire fonctionner son esprit critique sur toutes les infos que l’on reçoit est la clé pour savoir réellement ce que l’on veut.
      Soyons clair je n’encourage personne à fumer (d’ailleurs je suis non fumeur) mais, vraiment, il ne faut relever que les défis qui nous intéresse et pas pour faire plaisir à une nouvelle mode sociale.

      Merci Hugo tu me donnes l’idée d’un prochain article là !

      Au plaisir,
      Mathieu.

      répondre
    • Michel de Changer Gagner  juillet 5, 2013

      Bonjour,

      on ne peut pas arrêter de fumer rien qu’avec la volonté.

      Si l’article a raison sur la visualisation c’est parce que c’est un bon moyen de parler à l’inconscient, le seul capable de mettre en place des automatismes pour arrêter de fumer.
      L’inconscient ne dort pas, il travaille 24h / 24. C’est lui qui nous fait marcher et respirer chaque jour. C’est aussi lui qui nous fait croire que la cigarette c’est bien. Et c’est lui qui peut nous en libérer.
      Dernier article de Michel de Changer Gagner : Pourquoi devriez-vous connaître Dan Zanger ?My Profile

      répondre
  6. Rym  juillet 8, 2013

    Bonsoir Mathieu! quelle belle découverte ce blog ! Sa popularité devrait être beaucoup plus importante à mon avis.
    Grâce à toi je m’intéresse de plus en plus à mon développement personnel,à ma progression dans tous les domaines de ma vie,et je dois dire que c’est un bonheur de se voir progresser,s’améliorer au fil des jours…j’aime la sensation que ça me procure en tout cas.
    Petite question un peu hors sujet (et assez indiscrète) : est ce que tu es célibataire ? :)

    répondre
    • Mathieu  juillet 8, 2013

      Bonjour Rym et bienvenue sur Penser et Agir,

      Merci pour tes compliments et tes encouragements !
      Je suis ravi de pouvoir t’aider dans ta démarche.

      Tu n’es pas la première personne à me poser cette question, mais la première à le faire en commentant directement à la suite d’un article.
      Ma réponse risque de te décevoir mais je garde la réponse à cette question pour moi ;-)

      Au plaisir,
      Mathieu.

      répondre
  7. Jonathan drai  mai 7, 2014

    Les articles de ton blogs on une qualité rare: ils rendent des sujets compliqués TRES simple !

    Ce qui est formidable c’est qu’ils permettent de se rendre compte des progrès que l’on fait.
    Comme le dit Anthony Robbins: Le sentiment de progrès est une des clées du bonheur.

    Merci
    Jonathan DRAI

    répondre
    • Mathieu  mai 20, 2014

      Bonjour Jonathan et bienvenue sur Penser et Agir,

      Merci pour ton commentaire il me fait chaud au cœur.
      En effet, j’attache une grande importance à simplifier au maximum les concept pour les rendre accessible au plus grand nombre.

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

      répondre
  8. l3ibaty  février 2, 2016

    Ce sont des astuces extraordinaires. Je tiens à remercier la personne qui s’est engagée à aider les autres

    répondre

Ajouter un commentaire


CommentLuv badge