La respiration profonde : l’exercice en 4 étapes pour vous détendre et lâcher-prise

Un être humain adulte respire en moyenne 15 000 litres d’air chaque jour et réalise environ 20 000 inspirations et expirations.

Le processus s’effectue de manière automatique, sans que nous ayons besoin d’y penser.

On se rend compte que l’on respire généralement lorsqu’on manque d’air. Là, la respiration devient une préoccupation majeure. Le reste du temps, elle est presque invisible et inconsciente.

Pourtant, nous devrions tous nous préoccuper de notre respiration de temps en temps !

La respiration profonde apporte de nombreux bienfaits et permet, entre autres, d’aider à lâcher prise, dénouer les tensions musculaires, calmer les pensées.

Elle se distingue de la respiration automatique.

Lorsqu’on respire en automatique, on n’utilise qu’une petite partie de ses capacités respiratoires. La respiration profonde est une respiration lente et abdominale qui mobilise l’ensemble des capacités pulmonaires.

Cette respiration profonde peut se développer à travers la réalisation d’exercices pratiques concrets.

C’est pourquoi je vous propose aujourd’hui un exercice de respiration profonde pour vous aider à vous détendre et lâcher prise.

Étape 1 : se préparer à l’exercice

Placez-vous dans un endroit calme, dénué de toutes distractions et asseyez-vous confortablement sur une chaise, un fauteuil. Tenez-vous droit, les jambes parallèles. Posez les mains sur les cuisses. Fermez les yeux.

Cette première étape est très importante, car elle vous permet de faire le vide autour de vous et d’entrer dans l’exercice en laissant derrière toutes vos préoccupations.

Ne la négligez pas !

Étape 2 : prendre conscience de sa respiration

Commencez simplement par prendre conscience de votre respiration, de l’air qui entre et qui sort par vos narines, qui gonfle et qui dégonfle votre ventre.

Concentrez-vous petit à petit sur les inspirations et les expirations, et sentez le court moment de rétention entre les deux.

Laissez-vous porter par ce mouvement agréable et doux du flux de la respiration.

Ne cherchez pas à modifier le rythme de votre respiration, laissez-le aller et venir comme il est dans l’instant présent.

Étape 3 : mettre en place la respiration profonde

À l’inspiration, le ventre se gonfle.

Je vous invite à placer une main sur votre ventre afin de bien sentir ce gonflement.

À l’expiration, le ventre se dégonfle.

Chassez bien tout l’air présent dans les poumons avant de recommencer un nouveau cycle de respiration profonde.

Pour cela, poussez légèrement sur votre ventre avec votre main.

Continuez ainsi pendant quelques minutes en effectuant une dizaine de respirations profondes.

Si vous êtes distrait par une pensée qui surgit pendant l’exercice, acceptez sa présence et reconcentrez-vous sur la respiration.

Étape 4 : sortir de l’exercice

Bien sortir de l’exercice est également important pour ressentir les bienfaits de la respiration profonde.

Une fois que vous avez réalisé une dizaine de respirations profondes, revenez progressivement à votre respiration automatique. Gardez encore quelques secondes ou une minute de calme.

Puis ouvrez les yeux.

Ressentez ce qui a changé en vous.

Je vous invite à réaliser cet exercice chaque jour, le matin au réveil et/ou le soir avant le coucher.

Il ne prend que quelques minutes, mais vous en retirerez de grands bienfaits.

Avec de l’entraînement, vous parviendrez à lâcher prise sur commande, quand vous en avez vraiment besoin, avant un examen, un entretien, un voyage.

Vous verrez que cela fera une différente énorme dans votre vie !

Pratiquez-vous la respiration profonde quotidiennement ? Faites-moi part de votre retour d’expérience sur les bienfaits de cette technique.

Photo : © Antonioguillem – Fotolia.com

0
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Ajouter un commentaire