Comment vivre ses rêves : 2 attitudes qui vous pourrissent la vie

Comme le dit la célèbre citation de François Garagnon : « Il vaut mieux vivre ses rêves que rêver sa vie ».

Autant vous prévenir, avec cet article je ne vais pas vous révéler l’astuce magique et secrète qui va vous permettre de réaliser tous vos rêves ! Pourquoi ? Soyons sérieux et soyons honnêtes avec nous même… ce genre d’astuce n’existe pas !

Pour vivre ses rêves il faut avoir une vie orientée vers l’accomplissement de ses rêves.

Plus précisément il faut respecter ces 3 étapes :

  • Étape 1 – Introspection : vous devez prendre conscience de vos véritables rêves (ceux en accord avec votre identité profonde) puis les formuler de façon à ce qu’ils soient réalistes, réalisables et mesurables.
  • Étape 2 – État d’esprit : vous devez faire le choix conscient de réaliser vos rêves et entrer dans un état d’esprit positif et orienté vers la réussite.
  • Étape 3 – Passage à l’action : comme toujours, sans le passage à l’action, la réflexion ne sert pas à grand chose. Vous n’attirerez pas à vous comme par magie les succès que vous désirez sans bouger le petit doigt. Vous avez lu l’affirmation contraire sur plein de site de développement personnel ? Oui… moi aussi… Retenez une chose, si vous n’agissez pas, vous n’aurez rien.

A noter au passage, ces 3 étapes sont les 3 étapes clés de n’importe quel raisonnement respectant les principes du développement personnel par l’action. Introspection, méthodes, passage à l’action.

Dans cet article je vais m’intéresser tout particulièrement à la deuxième étape, c’est à dire celle de l’état d’esprit. Je vois beaucoup trop de personnes autour de moi passer à l’action sans avoir le bon état d’esprit. J’ai identifié 2 attitudes communes chez la plupart des personnes qui n’ont pas le bon état d’esprit pour réussir et vivre leurs rêves.

Vivre ses rêves, mythe ou réalité ? Si vous vous reconnaissez dans l’une des ces 2 attitudes, vous n’êtes pas prêt d’y arriver !

Les voici en détail…

Attitude 1 : Vivre ses rêves par mimétisme

Sur beaucoup de sites de développement personnel, vous trouverez le conseil suivant : pour vivre ses rêves, trouvez un mentor !

Les adeptes de la P.N.L. compléteront en disant : l’être humain agit par mimétisme, il imite ce qu’il voit en permanence, vous devez imiter les personnes que vous admirez.

Les deux conseils précédents sont vrais mais attention à leur application.

Jusqu’à quel point devez-vous suivre un mentor ? Jusqu’à  quel point devez-vous imiter les personnes qui ont réussi là où vous souhaiteriez, vous aussi, réussir ?

C’est un terrain dangereux. Une pente savonneuse difficile à suivre.

Retenez bien cette idée : le mimétisme est bien souvent responsable de nombreux échecs !

Pour bien comprendre ce que je dis, il faut faire la distinction entre plagiat et inspiration.

Quelque soit votre projet, votre envie ou votre rêve, vous connaissez sûrement des personnes qui ont réussi et qui sont au sommet.

Intuitivement, l’idéal pour apprendre et commencer dans un domaine est de copier les stratégies utilisées par les grands de ce domaine. C’est une bonne idée pour démarrer et pour apprendre.

Pourquoi cette stratégie n’est pas bonne sur le moyen/long terme ?

Tout simplement parce que les centaines (milliers ?) de personnes qui souhaitent atteindre le même objectif que vous ont les mêmes… intuitions ! C’est la définition même d’une intuition, cette idée qui nous vient comme par magie et qui semble naturelle.

Ne devenez pas un expert en mimétisme !

A quel moment faut-il arrêter d’agir par mimétisme ? Lorsque vous avez acquis le savoir-faire et que vous pouvez utiliser votre esprit critique afin de remettre en question vos actions et analyser vos résultats.

Finalement c’est assez simple !

Comment faire pour agir autrement que par mimétisme ? La plupart des personnes vous diront que « tout a déjà été fait » et que « c’est impossible d’innover car toutes les idées ont déjà été trouvées ».

Quel pessimisme ! C’est l’une des conséquences néfastes des experts en mimétisme ;)

Et pourtant la réponse est très simple : utilisez votre personnalité ! Votre idée de génie se cache en vous et se distingue de toutes les autres par la manière dont vous la développerez. Un développement éthique dans lequel votre personnalité est ancrée. Votre personnalité est ce qui vous différencie de toutes les autres personnes de cette planète.

L’ingrédient indispensable pour passer du débutant qui copie pour apprendre à l’entrepreneur qui innove pour se perfectionner est donc votre personnalité. Réfléchissez à ce qui vous différencie, à ce qui vous fait vibrer, à ce pour quoi les gens vous aiment.

Quelles sont vos qualités ? Vos défauts ? Vos savoirs faire ? Votre histoire ? Votre culture ?

Comment pouvez vous mélanger tous ces aspects qui forgent votre personnalité avec la manière dont vous allez développer votre projet de vie ?

C’est comme ça que vous allez obtenir une idée de génie unique, éthique et par la suite un projet qui permet de vivre ses rêves.

Attitude 2 : Vivre ses rêves par conditionnement social

Le conditionnement social est l’attitude qui vous pourrira la vie tant que vous la suivrez. Si vous ne voulez jamais vivre vos rêve, restez dans cette zone de confort rassurante et protectrice que vous construisez depuis tout petit sans même en avoir conscience.

Le plus grand partenaire de votre zone de confort ? Le conditionnement social !

Vos amis, la télévision, la radio, l’éducation, les journaux, vos diplômes… bref, tout ce qui vous entoure au quotidien participe à votre conditionnement social.

Ce matin, j’ai allumé la télévision, la radio et écouté quelques personnes parler autour de moi. Ma petite expérience a durée 1 heure.

Voici les 6 sujets qui sont ressortis :

  • La guerre en Palestine : Israël et la Palestine ont entamés un cesser le feu de trois jours. Les journalistes ont bien entendu prit soin d’énumérer les nombres de morts dans les deux camps.
  • Les tension entre les États-Unis et la Russie : avec les problèmes récents entre l’Ukraine et la Russie, la Russie a pris des mesures contre l’Union Européenne et les États-Unis concernant les produits alimentaires.
  • Des syndicats n’ont pas vu leur demande concernant des réductions d’impôts aboutir.
  • Des informations concernant les nombres de morts des récents crashs d’avions et le fait qu’une boite noire soit non fonctionnelle (cette information n’étant qu’une rumeur à confirmer selon le journaliste)
  • La crise continue d’empirer.
  • Il y a eu un meurtre je ne sais plus où.

Aaaaaaaaaahhhhhhhhhh !!

Ok c’est bon j’arrête le test, ça fait 1 heure et j’en peux déjà plus ! Ma bonne humeur est partie en un rien de temps !

Ce que j’appelle le conditionnement social vient de faire preuve une nouvelle fois de son efficacité légendaire !

Une guerre, des tensions entre les 2 plus grandes puissances mondiales, des histoires d’impôts, l’éternelle crise, des crashs d’avions et un meurtre ! En une heure d’écoute ! Heureusement que j’ai choisi de jeter ma télévision il y a plusieurs années !

J’arrête l’énumération au risque de saccager votre moral autant que le mien l’a été après cette expérience d’à peine une heure.

Sincèrement, comment est-il possible de vivre ses rêves en écoutant (subissant ?) ces informations à longueur de journée ?!

Tout simplement, impossible !

J’espère que cet article vous fera prendre conscience du conditionnement social que nous subissons tous depuis tout petit et à quel point il est impossible de vivre ses rêves si on n’en prend pas conscience.

Voici maintenant les exercices que vous allez faire pour exploser votre zone de confort et vivre vos rêves plutôt que de rêver votre vie au chaud dans une bulle douillette de pessimisme et d’inaction…

Juste avant les exercices, partagez cet article avec vos amis sur Facebook en cliquant sur le bouton « Partager sur Facebook » disponible à la suite de l’article.

Sincèrement, MERCI si vous prenez le temps de faire ce simple clic :)

Maintenant les exercices…

A vous de jouer !

Concernant le mimétisme : réfléchissez à vos projets et à vos activités quotidiennes.

Pourquoi les faites vous ainsi ? Est-ce par mimétisme ou parce que vous aimez réellement cela ? A quel niveau de savoir-faire êtes vous arrivé ? parfois, avez vous tendance à critiquer ce que vous faites et à essayer de nouvelles choses ?

A partir d’aujourd’hui, remettez en cause vos actions et essayez de voir si vous ne pouvez pas en améliorer certaines en intégrant votre personnalité.

Concernant le conditionnement social, fermez progressivement votre robinet à pessimisme.

Pour cela il suffit de suivre 3 actions simplissimes :

  • Mesurer : Pendant 7 jours chronométrez le temps que vous passez à regarder la télévision, écouter la radio, lire les journeaux, etc. et faites en une moyenne quotidienne
  • Diminuer : Pendant les 7 jours suivants, diminuez votre moyenne quotidienne 15 minutes.
  • Continuer : Pendant 1 mois continuez de diminuer ce temps de 15 minutes tous les 7 jours. Au bout d’un mois, vous aurez libéré 1 heure par jour de ce conditionnement social et vous aurez commencé à sortir de votre zone de confort.

Photo : © faithie – Fotolia.com

15

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Commentaires

  1. Enzo Duval  août 8, 2014

    Bonjour Mathieu,

    Il sera difficile de réussir dans un domaine en reproduisant de A à Z exactement la même stratégie que quelqu’un qui a déjà réussi. Le plagiat ne mène jamais bien loin sur le long terme. Bien sûr nous devons avoir des sources d’inspiration, des mentors, s’intéresser aux personnes qui ont déjà réussies dans ce domaine. Mais nous devons garder notre personnalité, nous devons apporter quelque chose de plus que les autres, quelque chose d’original, qui nous distingue.

    Tiens, toi aussi tu fais la diète médiatique, c’est super ! Je trouve que ça ne sert à rien de se préoccuper de problèmes sur lesquels on ne peut même pas agir. On perd du temps, de l’énergie et on accumule des pensées négatives !

    Amicalement =)

    Enzo

    répondre
    • Mathieu  août 8, 2014

      Merci Enzo pour ton commentaire.
      En effet, trouver un mentor est nécessaire (en tout cas au début), ensuite il faut apprendre à voler de ses propres ailes et surtout innover :)

      A bientôt,
      Mathieu.

  2. norbert  août 8, 2014

    Bonjour, Je découvre ton blog avec admiration car j’ai l’intention d’en lancer un prochainement et j’ai apprécié certaines choses dans cet articles. En effet, croire qu’en faisant comme les autres, c’est suffisant est une illusion mais comme tu le dis si bien, il faut commencer quelque part et voir ce que les autres font.

    Concernant l’impact de la télévision et le pessimisme dans lequel nous vivons, je perçois les choses autrement!
    Je suis de ceux qui aiment transformer les choses en les utilisant! En d’autres termes, comment se révolter positivement et utiliser ces mauvaises nouvelles pour en diffuser les bonnes? C’est en effet toutes ces mauvaises nouvelles qui m’ont donné envie de créer un blog mais j’en parlerai mieux dans une 15 aine de jours. En attendant, je me réjouis de découvrir ton blog et te souhaite beaucoup de succès. Norbert NSABIMANA

    répondre
    • Mathieu  août 8, 2014

      Bonjour Norbert,

      Ta vision concernant les média est très intéressante.
      La question est de savoir comment gérer le flux continu d’informations négatives et comment ne pas se préoccuper de toutes les informations.
      Il y a donc un tri à faire pour ensuite se « révolter positivement » comme tu dis.

      Comment trier ? Que faire des informations qu’on « ignore » alors qu’on en a connaissance ? Comment faire en sorte que cela n’impacte pas notre moral ?

      Beaucoup de questions mais c’est un sujet intéressant.

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

  3. marif  août 8, 2014

    Cher Mathieu merci pour tout

    répondre
    • Mathieu  août 8, 2014

      C’est avec plaisir Marif :)

  4. anonyme  août 8, 2014

    Bonjour,
    Merci pour cet article.
    En effet, j’ai souvent ressenti une baisse de volonté après avoir écouté les nouvelles (surtout la forme abrégée qu’on peut entendre toutes les heures sur certaines stations de radio et qui nous assène en 5 minutes toutes les catastrophes du monde) parce que je trouvais le monde trop déprimant pour y faire quoi que ce soit de constructif.
    J’ai cependant une question / réflexion à partager.
    Comment faire pour se libérer du conditionnement social, en particulier de la négativité délivrée par les médias, sans pour autant se couper exagérément de l’information, afin de rester ouvert au monde ?
    C’est quelque chose que j’essaie de faire depuis 2 ans environ et je trouve que c’est très difficile. Trop peu de médias, et on se retrouve rapidement coupé du monde et de potentielles sources intéressantes de réflexion et d’inspiration. Trop de médias, et notre volonté d’agir se noie dans l’océan de négativité que tu as bien décrit dans l’article.
    Désolée pour le long commentaire…

    répondre
    • Mathieu  août 8, 2014

      Bonjour …. dommage que ton prénom n’apparaisse pas, c’est quand même plus sympa !

      Merci pour ton commentaire cependant.
      J’avais rédigé un article sur la question que tu te poses.

      Comment filtrer les informations à la source pour accéder ensuite qu’à celles qui nous intéressent réellement ?

      Pour moi la réponse est simple : les flux RSS.
      A l’époque j’avais rédigé un article sur les flux RSS et le service iGoogle.
      Aujourd’hui iGoogle n’existe plus mais les flux RSS sont toujours d’actualité et toujours très pratiques.

      Je t’invite à regarder la vidéo que j’avais fait pour comprendre comment fonctionne un flux RSS et pourquoi c’est utile pour répondre à la question que tu te poses.
      L’article est ici : Flux RSS : comment configurer iGoogle en lecteur RSS

      Ensuite pour mettre en pratique, je te conseille d’utiliser un service qui s’appelle « Netvibes ».
      Tu trouveras pas mal d’aide sur Internet pour le configurer.

      Au plaisir d’interagir avec toi lors de tes futurs commentaires,
      Mathieu.

    • anonyme  août 8, 2014

      Merci pour ton conseil. Je vais aller voir ta vidéo. Désolée d’apparaître comme anonyme, c’est nouveau pour moi d’interagir sur Internet et je suis encore un peu mal à l’aise quand mon prénom est visible par tout le monde.

    • Mathieu  août 8, 2014

      Je peux comprendre mais n’ai pas d’inquiétude, en ne mettant que ton prénom il n’y a aucun soucis :)
      Toutes les personnes qui commentent ce blog (et les autres sur Internet) le font.

      Cela dit tu fais comme tu le souhaites, je continuerai de te répondre dans tous les cas ;)

      A bientôt,
      Mathieu.

  5. Yannis Total Détente  août 8, 2014

    Bonjour Mathieu!
    J’approuve entièrement ton message. Depuis que je me suis coupé du conditionnement télévisuel, je me sens beaucoup mieux, d’autant que j’ai pris la bonne habitude de lire des publications comme les tiennes :)

    Tu as zappé les dangers d’internet cependant et c’est tout aussi important pour le conditionnement.
    Voici un peu de mon histoire:
    Depuis que je tourne le dos à ma télé (aussi bien au sens propre qu’au sens figuré), j’ai reporté beaucoup de mon attention sur le web, où je trouve des milliards de contre-informations.
    On peut se dire qu’effectivement, le net est génial pour l’ouverture d’esprit mais…

    Le danger, c’est aussi de se faire conditionner par ce biais: on y trouve justement énormément d’informations, on s’y perd facilement et puis c’est quand même en rapport avec ce que les média généralistes diffusent.

    Mon conseil pour arriver à se dépêtrer de ce capharnaüm d’infos?
    Focaliser son temps sur ce qui nous fait du bien et nous fait évoluer, c’est devenu ma jauge et sincèrement, elle me semble parfaite.

    Quoiqu’il en soit, ton petit exercice est bien trouvé; je te félicite de l’avoir publié.
    Je m’en servirai autour de moi. Merci de ton aide!

    répondre
  6. Noro  août 12, 2014

    Bonjour,
    je suis malagasy, je vis donc à Madagascar et je te suis il y a quelques temps maintenant.
    ton blog et très aspirant, j’adore le développement personnel par l’action, c’est ce que je pratique.
    En général, je suis d’accord avec toi et tes artciles m’aident beaucoup dans mon cheminement vers mon succès. j’ai un coach, je n’ai pas de mentor mais je trouve très important d’en avoir, pour le succès il faut raisonner comme un sportif de haut niveau.
    la chose que j’ai appris c’est que le succès ne rime pas (ou jamais) à la rapidité et raccourcis, il faut apprendre toujours et sans cesse, à chaque fois que tu sente compétent, tu es déjà incompétent et il faut remplir la fossée du GAP. mais j’adore ma vie, j’adore mes choix, je les acceptent et les assument comme une personne responsable car le succès n’est pas final, l’échec n’est pas fatal comme disait Churchill. J’adore ma vie avec vous tous qui m’aidez dans cette voie. Merci.

    répondre
  7. Jacqueson Jim  novembre 12, 2014

    Bonjour Mathieu !

    Je suis entièrement d’accord avec toi en ce qui concerne le conditionnement social.

    Rien dans les médias ni dans ce qu’on peut apprendre lors de nos études ne nous encourage à nous différencier de la masse populaire

    J’ai d’ailleurs depuis longtemps arrêté de m’informer auprès des médias et arrêter mes études au profit d’une formation autodidacte !

    Les trois étapes que tu nous incites à suivre, l’introspection, l’état d’esprit et l’action me rappellent ce que le Dalai Lama conseillait de faire pour changer de vie de façons à voir uniquement le positif.

    Un problème nécessite une prise de conscience, une prise de connaissance et une mise en action ;)

    Amicalement.
    Jacqueson Jim

    répondre
  8. Paul  janvier 29, 2015

    Merci Mathieu pour cet article plein de pépites et d’actions pour progresser.

    J’ai bien aimé les 3 actions pour réaliser ses rêves : (1) introspection (savoir ce que l’on veut réellement réaliser), (2) adopter un état d’esprit positif et (3) passer à l’action (et persévérer).

    C’est une excellente synthèse de la façon de réussir et d’ailleurs une très bonne expression du titre de ton blog « Penser et Agir ».

    Je suis d’accord avec toi s’agissant des pièges (1) du mimétisme et (2) du conditionnement social.

    (1) S’agissant du premier piège (mimétisme), je ne pense pas que servir une simple copie de ce qui existe peut fonctionner. Il faut apporter de la valeur ajoutée, soit dans la forme, soit dans le fond, idéalement dans les deux (même si, pour le fond, la production de quelque chose de vraiment original et différent peut demander un certain temps, celui nécessaire à sa formation et une maturité de réflexion).

    Quoiqu’il en soit, il est important d’oser affirmer ses valeurs et sa personnalité. C’est ce qui, outre la qualité de l’information fournie, permettra de toucher les autres.

    (2) S’agissant du second piège (conditionnement social), j’évite, tout comme toi, de m’inonder des nouvelles négatives. Un minimum peut sembler nécessaire afin de ne pas être totalement « déconnecté »…
    Mais, en y réfléchissant, est-ce vraiment indispensable? Le simple fait d’interagir avec d’autres personnes pourra nous tenir au courant des événements les plus importants.

    Certains se disent peut-être : « mais…je vais passer pour un idiot, s’ils remarquent que je ne suis pas au courant… ». Oui, peut-être…et alors ? Est-ce si important ce que les autres pensent de vous ? Ne convient-il pas davantage d’éviter l’impact négatif sur vous (ainsi que sur vos croyances profondes et votre potentiel de réussite) d’un conditionnement perpétuellement négatif résultant d’une information (négative) continue via les médias ? Votre besoin de paraître « au courant » des choses et événements mondiaux vous sert-il réellement ? N’est-ce pas là juste un moyen de satisfaire votre égo ? Cela vous permet-il d’améliorer le monde et d’aider les autres ? Compte tenu de l’information que vous absorbez, allez-vous décider d’agir de façon constructive afin d’aider les personnes touchées négativement et dont les événements négatifs vous sont relatés ?

    Je pense qu’il est essentiel de se poser ces questions (et d’autres encore) avant de suivre automatiquement, comme un mouton, ce que tout le monde fait (c’est-à-dire : se tenir bien au courant et à jour de tout ce qui se passe dans le monde)…après tout, si tout le monde le fait, c’est que ça doit être la bonne chose à faire, non ?

    Non…c’est juste la chose « ordinaire » et « moyenne » qui est faite par la plupart des gens…

    Paul

    répondre
  9. La douce  juillet 20, 2015

    Bjr Mathieu je suis vanessa du Cameroun et visiter ton blog m a donné du courage car actuellement je vie une situation au j ai l impression d avoir mis mes rêves de côté pour aider d autre à réaliser leurs rêves alors j ai créé une page sur Facebook intitulé « Réaliser ses Rêves  » et j aimerais bien m’inspirer de toi pour donner des conseils au gens ki me suivent car grasse à toi j ai commencé à réaliser mon reves je suis à l étape 2 et bientôt je passe à l action merci encore et au plaisir de te lire bientôt agréable semaine

    répondre

Ajouter un commentaire