Comment ne plus être anxieux pour enfin aller de l’avant ?

Anxieux à l’idée de passer un entretien d’embauche ? Anxieux à cause de multiples événements imprévisibles autour de vous ? Ou alors l’anxiété naît juste avant de partir en voyage ? Le sentiment d’anxiété envahit parfois toute une partie de la vie et chaque action à réaliser devient une source d’inquiétude. L’anxiété peut devenir tenace à tel point qu’on ne profite plus des bons moments. Si vous êtes dans ce cas, vous vous demandez certainement comment ne plus être anxieux et enfin accomplir vos rêves, réaliser vos envies avec plus de sérénité.

L’anxiété est souvent difficile à stopper, car il ne suffit pas de se dire : j’arrête d’être anxieux, je vais penser à autre chose et ça ira mieux. Elle est généralement bien plus ancrée que cela. Par conséquent, changer d’état d’esprit et ne plus être anxieux nécessite de mettre en place une véritable stratégie.

Cette stratégie s’appuie sur quelques conseils simples à mettre en œuvre. Chaque fois qu’une situation, un événement, un problème vous rendent anxieux, je vous recommande d’appliquer les conseils suivants.

Comment ne plus être anxieux en écrivant ce qui vous tracasse

Le fait d’écrire ce qui vous préoccupe et vous rend anxieux permet tout d’abord de libérer votre cerveau des pensées qui tournent en boucle, de vous décharger l’esprit. En écrivant, vous fixez les choses telles qu’elles sont et cela permet de prendre du recul plus facilement par rapport à la situation exacte.

Identifiez vos marges de manœuvre d’action

Lorsque vous êtes anxieux, posez-vous la question suivante : le problème ou la situation qui vous rend anxieux peut-il être résolu ?

À cette question, il y a deux réponses possibles.

Les problèmes sur lesquels vous pouvez agir

Oui, vous pouvez y faire quelque chose. Vous venez d’identifier comment ne plus être anxieux face à cette situation. Dans ce cas, agissez. L’action est le meilleur moyen de lever l’anxiété, car vous êtes actif et participez concrètement à l’évolution d’une situation.

Je vous conseille de définir en premier lieu une petite action simple que vous pouvez entreprendre immédiatement, puis de définir les prochaines étapes pour aller plus loin. Pour cela vous pouvez utiliser la méthode des divisions successives. En décomposant ainsi le problème en petites tâches, vous augmenterez votre capacité d’action, et croyez-moi, c’est un facteur essentiel de réussite et c’est surtout fondamental pour vous rassurer.

Pour vous maîtriser, il est donc important de distinguer les problèmes sur lesquels vous pouvez agir de ceux sur lesquels vous n’avez aucune prise.

Les problèmes sur lesquels vous ne pouvez pas agir

Si non, vous ne pouvez pas agir, car cela n’est pas de votre ressort, cela ne vous concerne pas, ou il s’agit tout simplement d’un aléa qui ne dépend absolument pas de vous, acceptez qu’aucune action n’est possible dans ce cas. Cela peut vous paraître un peu angoissant, mais il faut être conscient qu’il est impossible de tout prévoir. Dans ce cas, focalisez-vous sur ce que vous pouvez faire, ici et maintenant, dans le moment présent.

Pour plus d’information sur cet aspect vous pouvez apprendre à lâcher-prise grâce à la méditation.

Acceptez l’incertitude pour en finir avec vos angoisses

Quoi que vous fassiez, quoi que vous mettiez en œuvre pour préparer un événement, vous ne pouvez pas tout maîtriser. Vous ne pouvez pas connaître le futur, même si vous essayez d’imaginer tous les scénarii. Le futur n’existe pas par définition.

Pour ne plus être anxieux, il vous faut accepter cette part d’incertitude qui peuple la vie. Ayez également suffisamment confiance en vos capacités, parce que vous saurez réagir en cas d’imprévu. Retenez une chose, rares sont les situations sur lesquelles on ne peut pas revenir dessus. Vous ferez mieux ensuite, vous améliorerez votre façon d’agir, vous aurez appris de vos erreurs. On joue rarement tout sur une seule action, alors ne vous mettez pas la pression.

Attaquez-vous à vos croyances

L’anxiété est souvent générée par des expériences passées qui se sont mal déroulées ou une perception négative et imaginaire des choses. Sachez que ces perceptions ne sont pas la réalité, mais ce qu’on appelle des distorsions cognitives.

Notre cerveau nous joue souvent des tours en voyant tout en noir ou en blanc, alors que la vérité se trouve au milieu. Il généralise à partir d’un cas particulier, une chose va mal et tout va mal. Il a parfois tendance à ne voir que le négatif et à minimiser les aspects positifs. Il va droit à la conclusion à partir d’un détail, alors c’est beaucoup plus complexe. Apprenez à détecter ces fonctionnements et à ne pas vous laisser piéger.

Pour lutter contre l’anxiété, il est important d’être conscient du fonctionnement de ses pensées comme décrit juste avant et ne pas les prendre pour la vérité.

Prêtez attention à l’influence négative des autres sur vous

Enfin, le dernier point sur lequel j’aimerais insister pour vous aider à ne plus être anxieux, c’est l’influence des personnes qui vous entourent. Nos pensées, nos comportements sont influencés par ceux des autres. Si ces derniers voient tout en noir, s’inquiètent pour un rien, dramatisent systématiquement les choses, il y a fort à parier que vous aussi vous allez percevoir la réalité à travers ce même prisme.

Ainsi, pour se débarrasser de l’anxiété, n’hésitez pas à prendre de la distance avec les personnes particulièrement négatives autour de vous. Et pensez à vous rapprocher de celles qui voient les événements sous un angle plus optimiste.

A vous de jouer !

Vous pensez que cet article peut aider des personnes autour de vous qui se posent la question « comment ne plus être anxieux ?« , n’hésitez pas alors à le partager sur Facebook en cliquant sur le bouton « j’aime ».

Vous souhaitez travailler sur votre anxiété ? Faites-nous part de l’application de ces conseils pour ne plus être anxieux et de leur apport dans votre bien-être quotidien.

2
LES PERSONNES QUI ONT LU CET ARTICLE VOUS RECOMMANDENT CEUX-LA :

Commentaires

  1. Matthieu  août 11, 2017

    Bonjour Mathieu,

    ce matin même, j’ai été pris d’émotions négatives relatives à l’anxiété.
    J’ai décortiqué ce que je ressentais en le posant sur le papier. En me disant dans le même temps que ça me donnerais une idée d’article sur « comment gérer l’arrivée d’une émotion angoissante » (j’ai lancé hier mon blog parlant d’émotions, n’hésites pas à y faire un tour).

    J’en suis arrivé aux mêmes conclusions que toi, comme quoi l’action est la solution, comme souvent d’ailleurs.

    Je rajouterais juste un élément concernant les problèmes sur lesquels on ne peut pas agir qui est de visualiser comment on peut transformer cette émotion d’anxiété en une émotion que l’on voudrait ressentir (par exemple : confiance en soi). Cela peut aider à trouver les actions à mettre en place pour se sortir de cette anxiété, et aussi d’ancrer dans notre cerveau cette aptitude à renverser la tendance. Chose qui sera particulièrement utile la prochaine fois que l’on sera dans la même situation. Le cerveau créant des liaisons plus rapides vers les solutions qui nous conviennent avec l' »habitude ».

    Merci pour ton article très complet en tout cas.
    A bientôt.
    Matthieu
    Dernier article de Matthieu : Lancement du blog + mon défi 30 joursMy Profile

    répondre
  2. Cédric  août 12, 2017

    Je rajouterai à cet article très complet qu’il est aussi très important de faire confiance à la Vie. Nos expériences sont le reflet de nos pensées, alors pensez positif ! Vous attarder sur vos peurs ne fera qu’accroître votre anxiété. Au contraire, adopter un état d’esprit ouvert et positif attirera à vous bien plus d’expériences positifs :)

    répondre

Ajouter un commentaire


CommentLuv badge