Changer de metier apres 50 ans : 6 conseils pour y parvenir

Changer de métier quand on atteint la cinquantaine relève souvent de l’exploit. Pourtant, c’est ce à quoi aspirent de nombreux nouveaux seniors. Mais pour ceux qui sont mal préparés à cette éventualité, il faut reconnaître que cet objectif peut être très compliqué. Je consacre aujourd’hui un dossier complet à ce projet. Si vous voulez savoir comment changer de métier après 50 ans, lisez la suite.

Changement de travail après 50 ans : un projet réaliste ?

Il faut reconnaître un fait : les entreprises susceptibles d’embaucher un senior sont rares. Il est donc probable que l’une d’elles accepte de le faire, mais dans les faits, vos chances sont plutôt minces. Bien sûr, cela n’a rien à voir avec vos compétences.

Pour de nombreuses sociétés, un cinquantenaire revient plus cher. De plus, ils ne sont pas certains de profiter pendant longtemps de vos compétences. En effet, dans de nombreux cas, l’âge de la retraite n’est pas si loin. Qui plus est, nous vivons dans un monde qui donne la primeur à la jeunesse. Certaines entreprises choisissent consciemment de mettre les plus âgés sur la touche.

Pour toutes ces raisons, votre projet peut être difficile à réaliser. N’en concluons pas que les entreprises ne recrutent jamais les personnes de 50 ans et plus. Elles le font. Mais uniquement lorsque l’actif de 50 ans met toutes les chances de son côté et persévère.

Pourquoi tenter de changer de métier après 50 ans ?

Parce que vous y gagnez presque toujours sur le long terme. Bien souvent, vous avez d’autres projets et ambitions à 50 ans. Le besoin de changer les choses est naturel. C’est donc l’âge idéal pour tenter une reconversion professionnelle.

Par ailleurs, vous avez acquis une expérience précieuse au cours des années précédentes. N’importe quelle entreprise a en réalité besoin de vos services. Seulement, elles n’en sont pas conscientes. Est-ce pour cela que vous ne pouvez pas vous reconvertir et travailler ailleurs ?

La cinquantaine vous donne enfin l’occasion de voler de vos propres ailes. Nombre d’actifs qui atteignent cet âge ont le potentiel nécessaire pour créer leur propre emploi et réaliser leur projet de vie. Parfois, celui-ci a un lien direct avec une passion qu’ils ont toujours entretenue. Pourquoi est-ce le bon moment de tenter une reconversion d’auto-employeur ?

Parce que bien souvent, un actif de 50 ans ne court plus après l’argent. Souvent, il a déjà une situation et n’élève plus de jeunes enfants. Parfois aussi, il est propriétaire de son logement. Les risques financiers liés à une reconversion sont donc moins élevés que pour un jeune de 35 ou 45 ans. D’ailleurs, une enquête de l’Express révèle que plus de 50 000 anciens employeurs de plus de 50 ans montent leur propre boîte chaque année. La reconversion est donc possible, réaliste et réalisable.

Certes, tous les travailleurs de 50 ans ne sont pas aussi bien lotis. Par ailleurs, beaucoup d’employés perdent leur job brusquement et doivent se trouver un emploi très vite. Si vous vous trouvez dans cette situation, tout reste possible. En appliquant les 6 suggestions qui suivent, vous parviendrez à changer de métier.

6 suggestions pratiques pour changer de travail après vos 50 ans

Si vous voulez réussir à changer de métier après 50 ans, tenez compte des suggestions suivantes qui ont fait leurs preuves :

1. Connaissez-vous

Chaque fois qu’un cinquantenaire envisage une reconversion professionnelle, il devrait commencer par répondre à cette question : qu’est-ce que je veux, et qu’est-ce que je vaux ? La réponse à cette question tient en deux choses : réaliser un bilan de compétences et définir son projet de vie. Deux articles portant sur ces différentes notions ont déjà été publiées sur Penser et Agir. Relisez-les, et notez comment un bilan bien ficelé peut vous aider à trouver les domaines vers lesquels votre expertise sera la plus précieuse. De grâce, commencez toujours par effectuer votre bilan de compétences, et définissez votre projet de vie avant de faire quoi que ce soit d’autre.

2. Renseignez-vous sur les options possibles

La deuxième chose à faire consiste à étudier le marché de l’emploi. Comme je l’ai dit plus haut, les options disponibles pour les cinquantenaires sont minces. Mais elles existent. Plutôt que de chercher partout, concentrez-vous sur les entreprises, les centres de formation et les instituts professionnels exclusivement dédiés aux seniors.

Certains centres proposent des formations à la création d’entreprise à cette tranche de la population. Profitez de tout ce qui vous aidera à trouver votre voie et changer de vie. De fait, vous devriez sans doute vous résoudre à vous former avant de vous relancer et changer de métier après 50 ans. Ce n’est pas forcément un échec, bien au contraire. Rappelez-vous que pour un cinquantenaire, une formation réussie aboutit souvent à un emploi 8 fois sur 10.

3. Apprenez à vous vendre

Nombre de seniors reçoivent souvent des entretiens d’embauche. Certains rencontrent des employeurs potentiels dans des cadres informels. Chaque fois que c’est possible, n’hésitez pas de mettre en avant votre expérience et vos compétences.

En réalité, la majorité des employeurs préfèrent souvent l’expérience à la jeunesse. Mettez-vous à leur place. Ceux qui réfléchissent un peu savent qu’il leur faut parfois former un jeune pendant plusieurs mois avant qu’il acquière les compétences voulues pour le poste. Par contre, un senior possède déjà cette expérience-là. Mais il hésite sans doute. C’est pourquoi vous devez apprendre à vous vendre. Mettez en avant ce que le recruteur gagne à vous avoir avec lui. Insistez sur les bénéfices que vous apporterez à l’entreprise.

Si vous manquez de confiance pour le faire, cet article qui indique comment se remotiver quand on a perdu son job vous sera très utile.

4. Utilisez votre réseau de proches et d’amis

Pour changer de métier apèes 50 ans, ne vous focalisez pas sur les sites internet conventionnels. Ils font souvent la part belle aux jeunes. Servez-vous de votre réseau. Cette démarche est plus efficace pour 3 raisons. D’abord, des gens qui vous connaissent bien n’hésiteront pas à vous présenter sous votre meilleur jour. Ensuite, votre réseau peut accéder directement aux personnes qui sont capables de vous aider à créer ou trouver un travail. Enfin, un réseau constitué d’amis et de proches regroupe des gens qui vous proposeront eux-mêmes un job…pourquoi pas ? Alors, mettez le réseau en branle. Prévenez tous ceux qui vous connaissent et faites leur part de vos besoins.

5. Soyez persévérant

Le maître-mot quand on veut changer de métier après 50 ans, c’est la persévérance. Pensez-y: des jeunes dans la fleur de l’âge doivent déjà chercher du travail avec beaucoup d’abnégation. A 50 ans, vous devez sans doute patienter plus encore. Alors, ne renoncez pas trop vite. Ceux qui abandonnent rapidement ne trouvent rien de toute façon. Par contre, ceux qui ont fait preuve de persévérance ont fini, même après 50 ans, par trouver et changer de métier.

6. Soyez flexible

Voilà un dernier point qui compte quand on veut changer de métier après 50 ans. Peut-être avez-vous des compétences en comptabilité. Mais le marché est saturé. On vous propose un emploi dans l’agro-alimentaire, qui n’est pas si bien payé. Que ferez-vous ? Si vous êtes souple et n’exigez pas absolument un poste que vous maîtrisez de A à Z, vous aurez moins de mal à trouver un emploi.

A présent, vous avez sans doute d’autres suggestions utiles pour les plus de 50 ans. Voulez-vous les partager sur notre espace dédié aux réponses ?

0

Les personnes qui ont lu cet article vous recommandent ceux-là :

Ajouter un commentaire